skip to content
Getty images
Date
27 juil. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Moscou 1980
Moscou 1980

Daley Thompson devient le roi absolu du décathlon à Moscou en 1980

Arrivé favori aux Jeux de Moscou, le décathlonien britannique réalise une série de performances de haut vol, il y a 39 ans, les 26 et 27 juillet 1980 et gagne son premier titre olympique. Dans les années qui suivent, il décroche les titres européen, mondial et des Jeux du Commonwealth, avant de conserver l'or olympique à Los Angeles en 1984 avec un record du monde qui va tenir huit ans. Il est l'un des plus grands champions des disciplines combinées sur plus d'un siècle d'histoire.


En juillet 1904 aux Jeux de la IIIe Olympiade à Saint-Louis, le Britannique originaire d'Irlande Thomas Kiely, 35 ans, remporte le titre des épreuves combinées. Elles sont au nombre de dix (100 mètres, lancer du poids, saut en hauteur, 880 yards marche, lancer du marteau, saut à la perche, 120 yards haies, lancer du poids de 56 pounds, saut en longueur, et course sur 1 mile) et sont la base du décathlon olympique, bien que ces épreuves d'athlétisme aient fait partie, lors de cette édition des Jeux, du programme de gymnastique. Le premier véritable décathlon est gagné par l'Américain Jim Thorpe à Stockholm en 1912 et l'histoire de la discipline continue à s'écrire… sans les Britanniques. Pendant 76 ans, le Royaume-Uni attend de trouver un successeur à Tom Kiely.

Au milieu des années 1970, un jeune lycéen de Notting Hill dans la banlieue de Londres démontre des talents en sprint et en sauts. Daley Thompson, né le 30 juillet 1958 d'un père nigérian et d'une mère écossaise, est repéré par l'entraîneur Bob Mortimer, qui lui suggère de se mettre au décathlon. "Il m'a dit de m'y mettre. Je n'avais jamais disputé six des dix épreuves auparavant". Le jeune Daley participe à son premier décathlon en 1975 au Pays de Galles et le remporte. "Là, à la fin de la première journée, j'ai pensé que je pouvais m'améliorer partout. Cette idée, c'était l'idée de Bob. Ma plus grande force, c'est que je suis chanceux. Les choses se goupillent bien pour moi", a-t-il raconté.

getty images
La progression de ce formidable athlète est telle qu'il est sélectionné dans la "Team GB" pour disputer ses premiers Jeux à l'âge de 18 ans, à Montréal en 1976. Il se classe 18e de la compétition remportée par l'Américain Bruce Jenner. Ce n'est qu'un début ! Il est champion d'Europe junior en 1977, avant de remporter l'année suivante son premier titre aux Jeux du Commonwealth à Edmonton (Canada). Toujours en 1978, Daley Thompson est le dauphin du soviétique Aleksandr Grebenyuk aux Championnats d'Europe seniors à Prague. C'est le dernier décathlon qu'il perd pour les neuf années suivantes !

Une démonstration à Moscou en 1980

Au début de la saison olympique 1980, Daley Thompson établit son premier record du monde à Götzis le 18 mai, avec un total de 8 648 points, amélioré un mois plus tard par l'Allemand de l'Ouest Guido Kratschmer (8 667 points). Ce dernier, en compagnie de son compatriote Jürgen Hingsen, sera l'un des plus grands rivaux du champion britannique, mais aucun des deux ne le battra jamais en compétition. De surcroît, les Allemands ne sont pas présents aux Jeux de Moscou en raison du boycott lancé par les États-Unis.

getty images
Voilà donc Daley Thompson à pied d'œuvre dans le stade olympique de Moscou le 26 juillet 1980. Il a 21 ans et il est le grand favori de ce décathlon olympique. La compétition commence par le 100 m et il frappe déjà un grand coup : nette victoire en 10.61. En saut en longueur il domine également tous ses rivaux avec un bond à 8,00 m à son 2e essai. Au lancer du poids, il signe la meilleure performance, 15,18 m. Lors du 400 m, il effectue un premier tour de piste ultra-rapide, puis pioche un peu sur la fin, mais il est encore le meilleur de tous : 48.01. Au bilan de la première journée, il a remporté quatre épreuves sur cinq (ses 2,08 m en hauteur constituent la 2e meilleure performance du concours), totalise 4 542 points, est largement devant et tient un rythme de record du monde.

Le lendemain 27 juillet, la pluie et une température fraîche vont freiner la qualité des performances. Mais le décathlonien britannique maintient un rythme élevé : 14.47 au 110 m haies, un jet à 42,24 m au disque, un bond à 4,70 m à la perche où il passe largement au-dessus de la barre et lève le poing, puis un excellent 64,16 m au javelot. Pour le 1 500 m final, son avance est telle que pour le battre, ses plus proches rivaux russes, Yuri Kutsenko et Sergei Zhelanov, devraient le devancer de plus de 50 secondes. Mission impossible. Il termine au petit trot bon dernier de sa série en 4:39.90 et remporte très largement son premier titre olympique avec un total de 8 495 points, devant Kutsenko (8 331 points) et Zhelanov (8 135 points).

getty images

Tous les titres en même temps, doublé à Los Angeles 1984

En conservant comme points forts les courses de sprint et les sauts, où il se situe largement au-dessus de ses rivaux, Daley Thompson améliore deux fois le record du monde (8 730 points le 23 septembre 1982 à Götzis, puis 8 774 points le 8 septembre 1983 à Athènes). Champion d'Europe en 1982 à Athènes, de nouveau vainqueur aux Jeux du Commonwealth la même année à Brisbane, sacré à Helsinki lors des tout premiers Championnats du monde de l'IAAF en 1983, il détient simultanément la totalité des titres internationaux avant d'aller défendre l'or olympique à Los Angeles en 1984. Il dit de son grand rival Jürgen Hingsen qui a battu son record du monde : "S'il veut une médaille d'or, il n'aura pas le choix, ou bien il vient me la prendre dans ma poche, ou bien il change de discipline."

getty images
Les 8 et 9 août 1984 au Mémorial Coliseum de Los Angeles, la lutte avec Hingsen est intense, mais Thompson domine la compétition de bout en bout : il mène de 210 points après le javelot et peut terminer en roue libre dans le 1 500 m pour devenir le deuxième décathlonien après Bob Mathias (1948 et 1952) à conserver un titre olympique. Par ailleurs, son score initial de 8 798 points est révisé l'année suivante quand la nouvelle table de conversion du décathlon est introduite, ce qui porte sa marque à 8 847 points : record du monde qui va tenir jusqu'en 1992 et aux 8 891 points de l'Américain Dan O'Brien.

Peu d'héritiers !

Le plus grand décathlonien britannique de l'histoire et l'un des meilleurs de tous les temps s'adjuge son troisième titre aux Jeux du Commonwealth en 1986, puis connaît sa première défaite aux Championnats du monde de 1987 à Rome (9e), avant de finir quatrième de ses derniers Jeux à Séoul en 1988. Il met un terme définitif à sa carrière sportive en 1992.

getty images

Rares sont les décathloniens à s'être hissés au niveau de Daley Thompson par la constance et le palmarès. On peut citer Dan O'Brien, triple champion du monde (1991, 1993, 1995) et champion olympique à Atlanta en 1996, le Tchèque Roman Šebrle, premier homme à dépasser les 9 000 points, vice-champion olympique en 2000, médaillé d'or à Athènes en 2004 et champion du monde en 2007, ou encore l'Américain Ashton Eaton, le seul après Daley Thompson à avoir gagné deux titres olympiques (2012 et 2016), double champion du monde (2013 et 2015) et plusieurs fois recordman du monde. À la table des plus grands champions des épreuves combinées, Daley Thompson conserve une place de choix.

back to top En