skip to content
Getty Images
Date
09 août 2016
Tags
JOJ , Rio 2016 , Actu CIO , Natation , Plongée

Tom Daley et Chad Le Clos font sensation à Rio

Tous les regards étaient tournés vers les compétitions en sports aquatiques au troisième jour des Jeux. Tom Daley et Chad Le Clos sont devenus les premiers athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à remporter des médailles olympiques à des éditions consécutives des Jeux – et d'autres pourraient suivre.

Les deux athlètes avaient été les principales attractions des Jeux Olympiques de Londres 2012, avec Chad Le Clos qui avait battu de façon mémorable la superstar américaine des bassins, Michael Phelps, dans le 200 m papillon et Tom Daley qui avait décroché le bronze en plongeon individuel 10 m devant des fans locaux extrêmement exigeants.

Lundi soir à Rio, ces deux athlètes, lesquels avaient concouru aux tout premiers JOJ à Singapour en 2010, sont à nouveau montés sur le podium.

Le Britannique Tom Daley s'est associé à Dan Goodfellow pour remporter la médaille de bronze en plongeon synchronisé à 10 m au Centre des sports aquatiques Maria Lenk. Affichant une sérénité remarquable dans le tout dernier plongeon de l'épreuve, le duo britannique a effectivement su garder son calme face aux Allemands Patrick Hausding et Sascha Klein.

Getty Images

Lin Yue et Chen Aisen de République populaire de Chine ont quant à eux assuré la quatrième médaille d'or successive de leur pays dans l'épreuve, en terminant avec près de 40 points d'avance sur les médaillés d'argent David Boudia et Steele Johnson, des États-Unis.

"Arriver au dernier tour est toujours synonyme de pression. Lorsque vous êtes aux Jeux Olympiques, vous pouvez multiplier ce sentiment par un million", a déclaré Tom Daley après avoir remporté le bronze. "Je suis vraiment heureux et je sais que Dan est également content de la manière dont les choses se sont déroulées aujourd'hui. Nous avons seulement commencé à plonger ensemble en octobre dernier."

Et de poursuivre : "La chose étrange à propos des Jeux Olympiques est que peu importe la couleur de la médaille que vous remportez, celle-ci signifie bien plus que tout autre médaille que vous pouvez remporter."

Chad Le Clos était également de très bonne humeur après avoir décroché l'argent dans le 200 m nage libre, juste derrière le Chinois Sun Yang.

Getty Images

Parti dans la première ligne, le Sud-Africain s'est précipité et a réussi à prendre une avance considérable dans le Centre des sports aquatiques. Chad Le Clos a finalement été distancé par Sun Yang, mais s'est accroché pour terminer deuxième, juste un peu avant l'Américain Conor Dwyer.

"C'était une course folle", a-t-il admis plus tard. "La tactique a consisté à démarrer fort. C'était la première fois que je démarrais aussi fort dans une course. Généralement, je remonte les autres."

"Pour moi, il s'agissait de vraiment tout donner et de ne pas avoir de regrets, tournez aux 150 m et faire la dernière partie sous l'eau et avec un peu de chance, tenir bon."

Ce fut une journée de premières pour Chad Le Clos, lequel est non seulement devenu l'athlète des JOJ le plus décoré lors des Jeux Olympiques (avec un total de trois médailles), mais aussi le premier nageur africain à remporter une médaille en 200 m nage libre, établissant ainsi au passage un record africain.

Et ses devoirs de la soirée ne se sont pas arrêtés là. Immédiatement après la finale, le jeune homme de 24 ans était de retour dans les bassins pour la demi-finale du 200 m papillon. Le champion qui défendait son titre a en effet mis de côté sa fatigue pour décrocher sa qualification pour la finale de ce soir avant d'envoyer le message suivant à ses rivaux : "J'ai un dicton : vous devriez tous craindre quelqu'un qui ne renonce jamais. Je reviendrai toujours sur vous. Je suis sûr que tout le monde y pensera dans les derniers 50 m."

Getty Images

Avec Chad Le Clos également en lice pour concourir dans le 100 m papillon et Tom Daley qui espère une autre médaille en plongeon individuel 10 m, ces deux athlètes des JOJ pourraient à nouveau se distinguer et faire encore mieux aux Jeux de Rio 2016.

back to top En