skip to content
Getty Images
Date
27 nov. 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
JOJ

D'anciens médaillés des JOJ se disputent les plus grands honneurs

Si de nouvelles stars sont nées à Buenos Aires, plusieurs anciens athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) ont été bien occupés à laisser leur empreinte sur la scène sportive mondiale grâce à leurs performances de haut niveau. Plusieurs anciens médaillés des JOJ se sont ainsi distingués au cours du dernier mois. Voici leur histoire…

Mayu Mukaida

La Japonaise Mayu Mukaida, spécialiste de la lutte libre et médaillée d'or dans la catégorie des 52 kg aux JOJ de Nanjing 2014, vient de remporter son deuxième titre mondial lors des Championnats du monde 2018 de lutte à Budapest (Hongrie). La jeune femme âgée de 21 ans, sacrée pour la première fois championne du monde en 2016, s'est imposée face à la Bélarussienne Zalina Sidakova dans le combat pour la médaille d'or chez les 55 kg. Une belle revanche pour Mayu Mukaida qui s'était inclinée face à la compatriote de Zalina Sidakova, Vanesa Kaladzinskaya, lors des Championnats du monde 2017, où elle avait dû se contenter de l'argent. À présent, la Japonaise vise l'or chez elle aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Getty Images

Nikita Nagornyy

Avec trois médailles d'or, une médaille d'argent et une médaille de bronze, le Russe Nikita Nagornyy était le gymnaste artistique le plus capé des JOJ de Nanjing 2014. Sa collection s'est enrichie depuis qu'il a rejoint les rangs des seniors, avec notamment deux médailles décrochées lors des récents Championnats du monde de gymnastique artistique organisés à Doha (Qatar). Le jeune homme de 21 ans pensait avoir réussi son exercice à la barre fixe pour offrir l'or à la Russie dans l'épreuve par équipes, mais un léger problème d'équilibre a permis à la Chine de remporter la victoire avec seulement 0,049 point d'avance – le plus petit écart jamais enregistré dans une épreuve par équipes aux Jeux Olympiques et aux Championnats du monde depuis l'introduction du nouveau système de notation en 2006. Le médaillé d'argent par équipes des Jeux de Rio 2016 s'est néanmoins remis de sa déception, obtenant le bronze dans le concours multiple individuel, sa première médaille dans une épreuve individuelle.

Getty Images

Petra Olli

La médaillée de bronze des JOJ de Singapour 2010 Petra Olli a fait un pas de géant sur la scène mondiale lorsqu'elle a remporté l'or aux Championnats du monde 2018 de lutte à Budapest. La Finlandaise âgée de 24 ans était montée sur la deuxième marche du podium aux Championnats du monde 2015 avant de remporter le titre européen en 2016 et 2018, mais sa victoire dans la capitale hongroise – où elle a pris le dessus sur la Canadienne Danielle Lappage 6-5 dans la finale des 65 kg en lutte libre – lui a offert son premier titre mondial.

Getty Images

Fan Zhendong

Grâce à sa victoire dans l'Open de Suède de l'ITTF World Tour (le circuit mondial de l'ITTF), la star du tennis de table chinois Fan Zhendong, double médaillé d'or aux JOJ de Nanjing 2014, a montré une fois de plus pourquoi il était le numéro 1 mondial actuel. Après une victoire en Coupe du monde à Paris (France) en octobre, le jeune homme âgé de 21 ans s'est imposé 4 manches à 1 en finale à Stockholm face à son compatriote et tête de série numéro 2, Xu Xin. Fan Zhendong a ainsi inversé le résultat de l'année dernière entre les deux mêmes finalistes. Depuis sa défaite de 2017, le double champion des JOJ n'a perdu qu'une fois en simple sur la scène internationale – contre le triple médaillé d'or olympique Ma Long lors de l'Open de Chine 2018 de l'ITTF World Tour à Shenzhen.

Getty Images

Tímea Babos

La Hongroise Tímea Babos a fini en beauté la saison 2018 de tennis en remportant le double lors des Masters féminins (WTA Tour Finals) à Singapour. La jeune femme âgée de 25 ans, qui avait décroché le bronze dans le double féminin aux JOJ de Singapour 2010 – était associée à la Française Kristina Mladenovic pour ce tournoi de fin d'année. La paire s'était également imposée dans l'Open d'Australie en début d'année, s'adjugeant ainsi son premier titre en Grand Chelem. Les deux jeunes femmes sont aussi arrivées en finale de l'US Open, s'inclinant face à Ashleigh Barty et CoCo Vandeweghe, qu'elles ont retrouvées et battues en demi-finale des Masters féminins.

Getty Images

back to top En