skip to content
Date
10 sept. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Cyclisme à Nanjing : l’innovation au pouvoir !

Toutes les épreuves sur deux roues des JOJ de Nanjing se sont disputées par équipes : hommes et femmes par deux, puis relais mixte international en formation à quatre. Les épreuves étaient mixées entre le BMX, le VTT et la Route. Spectaculaire ! La Colombie et l’Italie, puis la République tchèque sont montés sur la première marche du podium.


Du VTT cross-country en formule éliminatoire (XCE) pour commencer, un contre-la-montre sur route pour enchainer, avant une épreuve de BMX puis un retour sur le VTT pour une compétition  au format olympique (XCO) et enfin, une course en ligne sur route. Sur cinq journées de compétition, les jeunes cyclistes hommes et femmes réunis par équipes de deux, ont participé à une compétition « tous vélos, tous terrains » particulièrement spectaculaire.

Chaque membre d’une équipe a dû courir individuellement deux des disciplines suivantes : BMX, XCO, XCE et contre-la-montre. Les deux coéquipier(e)s disputant pour finir la course en ligne ensemble, les points attribués après chaque épreuve déterminant  les classements généraux et les podiums. Le relais mixte qui a conclu les compétitions cyclistes à Nanjing a été tout autant innovant et passionnant !

22 août : Les Italiennes s’imposent d’une roue

Après cinq épreuves acharnées, la compétition féminine de cyclisme par équipes s’est achevée par un magnifique sprint final à Laoshan. L’Italienne Sofia Beggin a terminé troisième de la course en ligne à l’issue d’un sprint massif sous la chaleur étouffante de Nanjing. Elle a devancé d’une roue ses adversaires tchèque et danoise, ce qui lui a suffi pour apporter 65 points à son équipe et lui offrir la médaille d’or. Au total, l’Italie a marqué 248 points alors que la République tchèque a obtenu l’argent (230) et le Danemark le bronze (225).

Sofia Beggin et sa coéquipière Chiara Teocchi n’ont pas réalisé qu’elles allaient monter sur la plus haute marche du podium, jusqu’à ce que le Service d’informations de la jeunesse ne les en informe. Après force cris et sauts de joie, Chiara Teocchi a exprimé son bonheur. « Je ne peux pas le croire, nous sommes si heureuses, a-t-elle déclaré. Notre équipe est solide dans de nombreux secteurs et nous avons fait chacune notre part de travail. [Sofia] est une routière, alors que je suis davantage vététiste. »

« C’est une très bonne sprinteuse et j’ai donc fait aujourd’hui juste ce qu’il fallait pour gagner. C’est une épreuve très disputée et le parcours était extrêmement sélectif. Mais nous avons continué à rouler ensemble et à nous encourager. Sofia a été brillante. Nous sommes vraiment fières l’une de l’autre. Le cyclisme italien est actuellement au sommet, comme en témoigne la victoire de Vincenzo Nibali dans le Tour de France. »

Le Danemark était en tête de l’épreuve à l’issue des quatre premières courses, mais il a échoué lors de l’arrivée au sprint. La Danoise Pernille Mathiesen n'a finalement pas pu créer la surprise en se classant 9e.« Je suis très déçue, a-t-elle déclaré. « Aujourd’hui, c’était particulièrement difficile avec un parcours éprouvant et la canicule. Mais nous avons fait le maximum. Nous avons échoué de justesse à l’arrivée. »

22 août : Les Colombiens repoussent les assauts des Européens

La Colombie a résisté aux tentatives du Danemark et des Pays-Bas pour obtenir l’or de l’épreuve par l’épreuve masculine par équipes. Pour la deuxième fois consécutive aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, le titre en deux roues est donc revenu à un pays d’Amérique du Sud.

Premier Colombien à franchir la ligne d’arrivée de la course sur route, ultime composante de l’épreuve, John Anderson Rodriguez Salazar a permis à la Colombie de porter son total de points à 273. Le Danemark a hérité de la médaille d’argent avec 257 points et coiffé d’un cheveu les Pays-Bas, médaille de bronze, d’un point.

« Je suis vraiment heureux, a déclaré le jeune Colombien. Quand nous l’avons reconnu hier, le parcours semblait facile, mais en course, le niveau était vraiment élevé. Nous avons cependant travaillé dur en ce sens. »

« J’espère que ce résultat va m’ouvrir des portes – peut-être que je serai recruté l’année prochaine par une équipe européenne ? Nairo Quintana et Rigoberto Uran [deux cyclistes pros colombiens qui roulent en Europe] m’ont beaucoup inspiré. Je veux être comme eux et aller peut-être encore plus loin qu’eux. »

Tous les coureurs ont évoqué une journée très difficile en selle. « C’était incroyablement dur et il faisait très chaud. Mais c’est super de gagner une médaille d’argent, a indiqué, tout sourire, le Danois Mikkel Honore. J’ai gagné le contre-la-montre et je suis content d’avoir contribué à notre place sur le podium. Nanjing a été une superbe expérience. »

Dans le même temps, le Néerlandais Wiebe Scholten, médaillé d’argent, a rendu hommage à son coéquipier Niek Kimmann pour l’avoir aidé à faire monter les Pays-Bas sur le podium.« Niek est un spécialiste du BMX, mais il a réussi à rester au contact du peloton pendant deux tours, ce qui est un exploit extraordinaire », a indiqué Wiebe Scholten.



24 août : Les Tchèques trouvent la formule gagnante d’une équation cycliste innovante

Les principales épreuves masculines et féminines ont opposé des vététistes à des routiers, et obligé les spécialistes du contre-la-montre à s’adapter au BMX. Cette expérimentation sur deux roues a connu un épilogue passionnant ce  24 août avec une nouvelle course de relais par équipes mixtes.

Les premiers concurrents des équipes composées de deux hommes et deux femmes ont emprunté un parcours de VTT avant de passer le relais aux spécialistes de la route qui se sont bagarrés pour les médailles.

Dans des conditions rendues plus que difficiles par une pluie battante, la République Tchèque est ressortie vainqueur après avoir coiffé sur le fil l’Italie, après examen de la photo d’arrivée. L’Ukraine a obtenu le bronze.

La Tchèque Nikola Noskova a surgi lors d’un sprint final décisif pour battre sa rivale italienne Sofia Beggin, qui avait brillamment remporté l’or de l’épreuve féminine par équipes, trois jours plus tôt.

« Je suis vraiment très heureuse, c’est incroyable de gagner l’or, a déclaré Noskova. Le sprint a été très serré ». Elle a été accompagnée sur le podium par Roman Lehky, Jan Rajchart et Barbora Prudkova, autres artisans du succès tchèque.

« Nikka est la meilleure, son sprint était extraordinaire », a ronronné de plaisir Barbora Prudkova à propos de sa partenaire. Elle aussi n’a pas tari d’éloges sur le nouveau format. « C’est une épreuve passionnante et géniale. »

back to top