skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Curling : les Coréennes font des merveilles

Tandis que les tournois de curling féminin et masculin approchent de leur phase finale, l’équipe féminine de la République de Corée réussit un parcours impressionnant avec huit victoires en neuf matches. Les Coréennes réalisent un exploit historique : elles sont la première équipe féminine de leur pays à se qualifier pour les demi-finales d'une compétition de curling en terminant à la première place du tour préliminaire !

Formée de quatre joueuses ayant le même patronyme de Kim, l’équipe coréenne féminine de curling a voulu se singulariser. Afin que l’observateur occidental puisse les distinguer, elles se sont trouvé des surnoms évocateurs : Anny, Chocho, Steak, Sunny et Pancake. Kim Eun-jung, Kim Cho-hee, Kim Kyeong-ae, Kim Seon-yeong et Kim Yeong-mi ont marqué les esprits dans la phase de poule de ces Jeux Olympiques par leurs résultats éblouissants. En République de Corée, elles sont devenues un véritable phénomène de popularité qui affole les réseaux sociaux !

Getty Images
Elles s’appellent toutes Kim !

Qualifiées de manière automatique en tant que pays organisateur, on pouvait imaginer qu’elles allaient avoir du mal face aux grandes nations du curling mais elles sont en train de créer l’exploit en multipliant les performances. Elles ont notamment battu le Canada, la nation phare, avant d’enchaîner par des victoires sur la Chine, la Grande Bretagne d’Eve Muirhead et surtout l’équipe de Suède qui était encore invaincue sur le score de 7 à 6.

Getty Images

Elles ont enchaîné avec des victoire 9-6 sur les USA, 11-2 sur les athlètes olympiques de Russie (en seulement six ends !) et se sont imposées pour finir 9-3 face au Danemark pour tout simplement terminer en tête après la dernière session dans le tour préliminaire ("round robin") avec huit victoires et une défaite. Elles ont été la première équipe de ce tournoi olympique à assurer leur place en demi-finale.

C'est notamment la victoire face à la Suède de Hanna Hasselborg qui a marqué les esprits "La Suède est une des meilleures équipes du monde et c’est pour cela qu’il a fallu que nous nous concentrions encore plus" a expliqué Kim Eun-jung après la victoire. "C’est une équipe qui est très forte sur le plan de la stratégie."

Un entraîneur canadien

Outre le public qui est aux anges et la télévision nationale KBS qui diffuse désormais des heures et des heures de curling dans son programme olympique, le pays hôte est en train de découvrir cette discipline fort ancienne qui a fait son retour au programme olympique lors des Jeux de Nagano en 1998.

Getty Images

Leur entraîneur lui-même est impressionné. Peter Gallant est canadien comme il se doit et il ne tarit pas d’éloges sur ses protégées. « Si on m’avait dit qu’on en serait là après sept matches, je ne l’aurais pas cru, a-t-il commenté. On réussit vraiment très bien dans ce tournoi. Mais si on se met à se croire meilleurs que ce que nous sommes, ce sera fini. »

Objectif atteint et plus si affinités
Getty Images

Effectivement, si l’objectif d’atteindre le dernier carré est désormais atteint. Il ne faut pas oublier que se présent maintenant la phase finale avec des rencontres couperet, à commencer par la demi-finale qui les opposera au Japon vendredi 23 février. Il s'agit de la seule équipe à les avoir battues en phase de poules. Reste à savoir comment les quatre Kim supporteront leur nouveau statut de stars locales dans des rencontres avec enjeu. "C'est fascinant de se trouver sur la scène olympique", dit Kim Yeong-mi.

J'ai dessiné dans ma tête depuis que je suis junior. Si faire des croquis, c'est rêver, participer aux Jeux est une des étapes du coloriage. Je pense que nous allons continuer à progresser, comme la chenille qui devient papillon. Kim Yeong-mi Republic of Korea
back to top En