skip to content

Curling hommes : première victoire pour la Russie

Lors de la 6e session du premier tour, la Russie a signé sa première victoire en s’imposant 7-6 face à la Suisse. La Grande-Bretagne et la Suède gardent le rythme pour rejoindre la Chine invaincue en haut du classement avec quatre victoires.


Grande Bretagne-USA 5-3 : L’équipe de David Murdoch se détache 5-1 à la mi-rencontre, les USA font de leur mieux pour revenir en marquant dans les 7e et 9e manches mais cela ne suffit pas pour troubler la formation qui signe sa 4e victoire. « Je pense que nous avons dominé du début à la fin. Nous sommes restés agressifs durant les 5 premières « ends » pour mener largement, puis nous sommes restés précis par la suite » a observé le skip britannique.

Russie-Suisse 7-6 : une rencontre tendue entre l’équipe hôte et les champions d’Europe en titre, tous deux luttant en bas du classement pout leur survie dans le tournoi. La Suisse se détache 3-0 après trois manches, mais les Russes reviennent à égalité à la sixième « end ».  L’équipe du skip Sven Michel se détache encore 6-4, abordant la 10e et dernière manche proche de la victoire. Mais un coup magistral de Russes leur donne trois points au bout du suspense pour leur premier succès du tournoi devant un public aux anges. « Quelle émotion !» a dit le skip russe Evgeny Akhipov. « C’est une victoire très importante, pas seulement pour tous les spectateurs qui sont venus nous voir, mais aussi pour la discipline du curling en Russie…»

Suède-Norvège 5-4 : dans ce match 100% scandinave, la Suède prend de l’avance 4-1 au bout de cinq manches, profitant notamment d’une erreur du skip norvégien Thomas Ulsrud dans la 4e « end ». La Norvège revient cependant à 4-3 à la fin de la septième manche. Un point chacun marqué dans les trois suivantes permet à la Suède de signer sa 4e victoire pour rejoindre la Grande-Bretagne au 2e rang du classement derrière la Chine encore invaincue. Pour le skip vedette des champions du monde 2013 Niklas Edin, « Il nous fallait rebondir après notre défaite de la veille. Si on avait perdu, cela aurait pu ruiner notre tournoi. Nous avons bien joué cette partie et toute l’équipe à évolué à un très bon niveau ».

Canada-Danemark 7-6 : les deux équipes, à la porte des places qualificatives ne sont jamais séparées de plus d’un point durant la première partie du match, et sont à égalité 3-3 à la « mi-temps ». Le Canada fait le break en marquant deux points dans la sixième manche pour mener 5-3 mais le Danemark s’accroche et le score est de 6-6 avant la 10e et dernière « end » ! Le skip Brad Jacobs parvient à marquer sur sa dernière pierre… « Que de terribles batailles ici ! 10 des meilleures équipes au monde sont en compétition pour le plus gros prix qui soit, donc on s’attend à disputer tous nos matches comme ça » remarque le co-skip canadien, Pat Fry.

Classement après 6 sessions

1. Chine 4-0
2. Grande-Bretagne 4-1
2. Suède 4-1
4. Norvège 3-1
5. Canada 3-2
6. Danemark 2-3
7. USA 1-3
8. Russie 1-4
8. Suisse 1-4
10. Allemagne 0-4

back to top En