skip to content
Jeannette Small
Date
09 mai 2017
Tags
JOJ , Nanjing 2014 , Actualités Olympiques

Croisade en faveur d’un mode de vie sain dans les Caraïbes

Jeannette Small, qui faisait partie des 104 jeunes ambassadeurs des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014, a participé ensuite au programme JA+ du CIO en faisant la promotion d’un mode vie sain et actif auprès des jeunes de son île natale Trinité-et-Tobago. 

Comment en es-tu venue à participer au programme des jeunes ambassadeurs du CIO ?
J’étais sélectionnée pour être jeune ambassadrice à Nanjing lorsque je travaillais au Comité National Olympique de Trinité-et-Tobago. Je planifiais des événements axés sur les jeunes comme le camp de jeunesse olympique ou encore la Journée olympique. 

Jeannette Small

Quel était ton rôle à Nanjing ?
Je faisais la promotion du programme "apprendre et partager" auprès des jeunes athlètes. Je donnais des informations sur les visites et autres activités proposées durant les Jeux et j’encourageais les athlètes à y participer. Les activités étaient interactives, certaines basées sur le numérique. Différentes cultures du monde entier étaient présentées et des messages sérieux sur des sujets tels que la lutte contre le dopage étaient diffusés.

IOC

Quel est ton meilleur souvenir de cette période passée en Chine ?
Mon expérience la plus mémorable des Jeux était d’accompagner les athlètes qui participaient au programme "apprendre et partager" en-dehors du village olympique, sur les remparts de Nanjing, où ils ont appris à fabriquer des briques, à faire voler un cerf-volant et à jouer au diabolo chinois traditionnel.
Comment en es-tu venue à participer au programme JA+ ?
En novembre 2015, j’ai soumis une proposition au CIO sur le thème du mode de vie sain et actif, dont le but était de s’attaquer au problème croissant de l’obésité infantile et des maladies liées au mode de vie. L’accent était mis sur la promotion d’une alimentation moins riche en graisse, sel et sucre, ainsi que sur l’importance de manger plus de fruits et légumes, de boire de l’eau et d’accroître son activité physique. 

Jeannette Small

Quelle était l’étape suivante dans ton travail ?
Un programme éducatif a été mis sur pied, coordonné avec les activités de sensibilisation du Ministère de la Santé de Trinité-et-Tobago. Des experts ont animé les discussions sur les modes de vie sains avec des écoliers.
Comment as-tu fait passer ton message ?
Les enfants jouaient à des jeux et sports traditionnels tels que le badminton afin de souligner l’importance de l’exercice physique. On les a aussi aidés à identifier les fruits et légumes et on leur donnait un goûter à base de fruits élaboré à partir d’ananas et de pastèques cultivés localement. Reish Baboolal, un célèbre artisan, a également créé une mascotte en utilisant la technique de pliage de fils métalliques qui est fréquemment utilisée par nos artistes locaux pour créer les personnages traditionnels du Carnaval. Enfin, le jeune sprinter olympique Kashief King était également là pour inspirer les enfants avec les expériences qu’il a vécues et pour parler de ses performances sportives.

Ta participation au programme JA+ s’est terminée en mars dernier. Quels sont tes plans pour l’avenir ?
J’espère continuer à m’associer à des organisations qui visent des objectifs similaires afin de proposer aux enfants des expériences enrichissantes, amusantes, attrayantes et interactives. J’espère élaborer des projets et événements novateurs autour du sport et du jeu en diffusant des messages sociaux. Je prévois aussi de poursuivre mes études et je me suis inscrite au master en études olympiques, éducation olympique, organisation et gestion des manifestations olympiques proposé par l'Académie Internationale Olympique (AIO) à l'Université du Péloponnèse.

Jeannette Small



Lancé en septembre 2015, le programme pilote JA+ a pour but d'encourager la communauté internationale des jeunes ambassadeurs à mettre son savoir, son expérience et sa passion au service d'autrui en devenant des entrepreneurs sociaux dans leurs communautés. D'anciens jeunes ambassadeurs ont ainsi été invités à soumettre leurs propres projets ou à travailler sur des projets existants en lien avec l'un des quatre thèmes suivants consacrés à l'Olympisme : paix et développement; mode de vie sain et actif; durabilité; intégration. Le CIO apporte un financement à hauteur de CHF 5000 ainsi qu’un soutien à la gestion du projet afin d’aider les jeunes ambassadeurs à rendre le monde meilleur grâce au sport. En 2017, 20 projets ont ainsi été approuvés et soutenus par le CIO.

back to top En