skip to content
Date
01 mars 2011
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Création d'un groupe de travail pour lutter contre les paris irréguliers et illégaux dans le sport


Des représentants du mouvement sportif, de gouvernements, d'organisations internationales et d'opérateurs de paris sont convenus aujourd'hui de la création d'un groupe de travail chargé d'approfondir l'examen des points abordés lors de la première réunion sur les paris irréguliers et illégaux qui s'est tenue au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne.

L'objectif de cette réunion, placée sous la conduite du président du CIO, Jacques Rogge, était d'assurer un partage des connaissances en la matière, de renforcer la coopération et de mettre en place un dispositif permanent pour l'échange d'informations. Le groupe de travail créé à l'issue de cette rencontre sera composé de représentants du mouvement sportif, de gouvernements, d'organisations internationales et d'opérateurs de paris. Il examinera les points ci-après :

  • La nécessité et les possibilités pour les gouvernements, les organisations internationales ainsi que les opérateurs de paris sportifs de soutenir le monde du sport dans sa démarche visant à protéger l’intégrité des compétitions sportives; 

  • Les différents moyens de coopération afin de lutter plus efficacement contre toutes les formes de tricherie dans le sport liées aux paris irréguliers et illégaux; 
     
  • Les différents systèmes existants, lois nationales, systèmes d’autorégulation et dispositifs de mise en application, afin de déterminer les moyens efficaces d’une coopération transfrontalière;

  • Les différents systèmes d'application des lois et de répression ainsi que les mesures existantes en matière d’éducation ;

  • Les moyens de financement adéquat pour soutenir les efforts du mouvement sportif afin de protéger l'intégrité des compétitions.

"La réunion d'aujourd'hui est la dernière mesure en date prise dans le cadre d'un processus continu qui fera appel à de nombreux autres pays, organisations internationales et partenaires olympiques", a déclaré le président Rogge. "Je me félicite des discussions fructueuses que nous avons eues aujourd'hui et des progrès que nous avons accomplis dans bien des domaines, dont nos partenaires au sein du Mouvement olympique seront informés en temps voulu."
Outre des ministres de plusieurs pays, des délégués d'Interpol, des Nations Unies, des Comités Nationaux Olympiques, des associations de Fédérations Internationales et du CIO étaient présents à la réunion.*

Le CIO a commencé à s'attaquer au problème des paris irréguliers et illégaux il y a cinq ans en adoptant des mesures préventives et, depuis lors, n'a cessé d'être proactif dans sa lutte. Le Code d'éthique du CIO a été amendé en 2006 afin d'interdire à tous les participants aux Jeux Olympiques de parier sur les épreuves olympiques. D'autres mesures ont été prises par la suite afin de sensibiliser la population à cette question, préserver l'intégrité des Jeux Olympiques et du sport en général, et renforcer la collaboration avec les partenaires au sein du Mouvement olympique et en dehors.

Lire la déclaration commune

* Liste des participants :

Gouvernements
- Michel Barnier, commissaire européen en charge du marché intérieur et des services
- Mark Arbib, ministre des Sports, Australie
- Chantal Jouanno, ministre des Sports, France
- Jean-François Lamour, député, Assemblée nationale, France
- Ueli Maurer, chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports, Conseil fédéral, Suisse
- Hugh Robertson, ministre des Sports et des Jeux Olympiques, Grande-Bretagne

Mouvement sportif
- Giancarlo Abete, vice-président/président, CONI / FIGC – Fédération italienne de football, Italie
- Denis Masseglia, président du CNO français, France
- Colin Moynihan, président du CNO britannique, Grande-Bretagne
- Wu Qi, vice-président du CNO chinois, Chine
- Christian Seifert, président-directeur général de DFL (Bundesliga) et membre associé du CNO allemand, Allemagne
- Michael Chambers, président de la commission juridique de l'ACNO
- Denis Oswald, membre du CIO, président de l'ASOIF
- Hein Verbruggen, membre honoraire du CIO, président de SportAccord/AGFIS
- Francesco Ricci Bitti, membre du CIO, président de l'ITF
- Patrick Baumann, membre du CIO, secrétaire général de la FIBA
- Bernard Lapasset, président de l'International Rugby Board
- Marco Villiger, directeur des affaires juridiques, FIFA
- Hugh Roberts, conseiller juridique, IAAF
- Sergio Mazzillo, conseiller juridique du CNO brésilien et du comité d'organisation des Jeux Olympiques Rio 2016; membre du TAS

Organisations internationales
- Gabriella Battaini-Dragoni, directrice générale de l’éducation, de la culture et du patrimoine, de la jeunesse et du sport, Conseil de l'Europe
- Ronald Noble, secrétaire général, INTERPOL
- Dimitri Vlassis, chef de la Section de la lutte contre la corruption et la criminalité économique, Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)
- Philippe de Koster, Deputy Director of the Belgian Financial Intelligence Processing Unit and co-chairs the Financial Action Task Force (FATF)’s Working Group on Typologies- Nick Tofiluk, directeur de la réglementation à la Commission des paris
- Frédéric Donzé, directeur du bureau régional européen et des relations avec les FI, AMA

Opérateurs de paris
- Risto Nieminen, président, World Lottery Association
- Clive Hawkswood, président-directeur général, Remote Gambling Association

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec le département de la communication du CIO au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org.

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr.
Veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org pour toute demande de photos ou de séquences d'archives.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter et Facebook.

back to top En