skip to content
Date
27 juin 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

Coup de pouce à l'éducation sanitaire en Chine


En route pour Beijing 2008: les Jeux Olympiques et l'éducation sanitaire
 
Les Jeux Olympiques qui se déroulent cet été à Beijing offrent une formidable occasion de promouvoir l'éducation sanitaire partout en Chine, aussi bien dans les villes que dans les campagnes. Les autorités chinoises collaborent avec des organismes internationaux – Organisation Mondiale de la Santé (OMS), agences nationales et multinationales notamment – au lancement de toute une série de programmes destinés à améliorer le bien-être des 1,3 milliard d'habitants que compte le pays. Les initiatives mises sur pied utilisent les Jeux Olympiques comme catalyseur de l'intérêt public.
 
La campagne anti-tabac gagne du terrain
Premier problème de santé dans la ligne de mire : le tabagisme. Plus grand producteur et consommateur de tabac du monde, la Chine compte plus de 350 millions de fumeurs. Près d'un million de personnes meurent chaque année de maladies liées au tabac selon le Ministère de la Santé. Cent mille autres décès sont imputables au tabagisme passif. Ainsi que le prévoit la campagne de Beijing pour des Jeux sans fumée, il sera interdit de fumer dans tous les lieux de restauration, les services municipaux, les hôtels, les centres hospitaliers et sur les sites olympiques. Plusieurs hôpitaux ont mis sur pied des services de consultations externes où conseils et médicaments sont fournis aux fumeurs pour les aider à arrêter de fumer.
 
L'engouement pour les Jeux à l'appui des messages de santé
Le Dr Hans Troedsson, représentant de l'OMS en Chine, s'est félicité des règles anti-tabac fixées par Beijing qui sont une occasion unique, selon lui, d'améliorer l'éducation sur les risques liés au tabagisme. "Il est à souhaiter que l'initiative prise par Beijing dans ce domaine favorise l'adoption d'une réglementation similaire dans d'autres villes", a-t-il déclaré. L'objectif de la campagne "3 Fives" est de s'étendre à tout le pays. "C'est une occasion supplémentaire de profiter de l'engouement suscité par les Jeux pour sensibiliser la population aux questions de santé au moyen de messages certes simples, mais efficaces", a ajouté le Dr Troedsson.
 
Intervention du secteur privé
Des sociétés surfent également sur la vague de l'éducation sanitaire. En 2006, en collaboration avec la Croix-Rouge chinoise et plus de cent hôpitaux, le géant pharmaceutique Johnson Johnson a lancé, au niveau national, une campagne sur le thème des Jeux qui encourageait la population à faire don de cellules souches pour lutter contre la leucémie. Sa succursale chinoise, Xian-Janssen, a mis sur pied, de concert avec l'Association médicale chinoise, un programme itinérant intitulé "Health for Winning Olympics" afin de sensibiliser davantage les Chinois aux questions de santé et d'encourager un style de vie plus sain. Ce programme a été présenté dans 48 villes de 12 provinces.
   
Dossiers d'information sur la santé et conseils pour une alimentation plus saine
Le Bureau municipal de la santé de Beijing a envoyé, dans le cadre de son programme "Healthy Olympics, Healthy Beijing", des dossiers d'information à cinq millions de foyers afin de combattre la hausse de la mortalité et la multiplication des maladies telles que les coronaropathies, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. Dans le même temps, l'OMS s'est associée au comité d'organisation des Jeux de la XXIXe Olympiade (BOCOG), au Ministère chinois de la Santé et à l'Agence de Beijing pour la sécurité sanitaire pour lancer, dans la capitale chinoise dans un premier temps, la campagne de promotion "3 Fives" dont le but est de souligner les bienfaits de la sécurité sanitaire, de l'activité physique et d'une alimentation saine.
 
back to top