skip to content
Date
11 oct. 2006
Tags
Actu CIO ,

Coup d’envoi de la 26e Semaine olympique


Démarrage sur les chapeaux de roue pour la 26e Semaine olympique avec une météo décidément fidèle partenaire de cette manifestation offerte aux 9-15 ans pendant leurs vacances scolaires. Quarante-deux initiations sportives et autres au programme avec quelques nouveautés comme le golf, l’escrime et le tchoukball (mélange de pelote basque, de handball et de volleyball interdisant toutes formes d’agression corporelle entre les adversaires). Avant que les festivités ne débutent, on avait déjà enregistré 3 200 inscriptions et dimanche, 773 nouvelles accréditations ont été distribuées. Un record !
 
Trois sympathiques athlètes à l’affiche
Cette année, trois athlètes ont rendez-vous avec les sportifs en herbe. Ils participent à leurs activités, répondent à leurs questions et signent des autographes. Il y a le Suisse Gilles Jaquet, un surfeur spécialiste du slalom parallèle, vainqueur de la Coupe du monde de géant parallèle en 2001 et 2002 et champion du monde de la discipline en 2001. Aux Jeux de Turin en février 2006, il était 5e. Puis Charles Rusterholz, un adepte du triathlon. Membre du Swiss Triathlon High Potential Team et de l’équipe suisse de triathlon des moins de 23 ans, il représente l’un des meilleurs espoirs suisses de la discipline. Quant à Stéphane Diagana, spécialiste des haies, il fut de nombreuses fois recordman de France, puis champion du monde 1997 et champion d’Europe 2002 du 400 m haies ainsi que champion du monde 2005 du relais 4X400 m. De beaux exemples de sportivité et d’exemple pour tous ces jeunes.
 
Atelier fair-play en jeu
Imaginé dans le cadre de l’exposition Ange ou Démon, le choix du Fair-Play, un atelier original fait également partie des nouveautés. Il s’agit d’une course où les participants choisissent d’être ou non fair-play. Ils doivent alimenter une flamme olympique en lui apportant le combustible nécessaire et décident du comportement qu’ils vont adopter pour maintenir la flamme allumée. Coups bas, tricheries, petites magouilles, semblent dans un premier temps sourire aux démons plutôt qu’aux anges. Mais à la fin, bien évidemment, la morale est sauve, car « Tel est pris qui croyait prendre ».
Tags Actu CIO ,
back to top