skip to content
Date
12 août 2008
Tags
Beijing 2008

Coughlin empêche de nouveau Coventry de s’imposer

Natation Femmes

Tandis que Michael Phelps réécrivait à lui seul le livre des records du monde et olympiques, les Américaines prenaient plutôt calmement le départ en natation aux Jeux à Beijing.

Les spectaculaires installations du Cube d’eau au cœur du Parc olympique favorisèrent les performances les plus remarquables et le 100 m dos féminin ne fit pas exception.

La Zimbabwéenne Kirsty Coventry, la Japonaise Reiko Nakamura et la Russe Anastasia Zuyeva battirent toutes trois le record olympique dans les éliminatoires mais la plupart des observateurs savaient que la bataille pour l’or se déciderait entre Kirsty Coventry et l’Américaine Natalie Coughlin. Cela faisait déjà plusieurs années que ces deux nageuses s’affrontaient dans une féroce rivalité.

Après avoir manqué de peu la qualification de Sydney en 2000, Natalie Coughlin s’était jetée avec détermination dans la bataille du 100 m dos à Athènes où elle mit un frein à Coventry qui arrivait en chargeant pour sa première médaille d’or.

Aucune nageuse n’avait jamais conservé son titre olympique et quand Kirsty Coventry battit le record du monde établi depuis quelques mois par Natalie Coughlin lors de sa qualification olympique pour les États-Unis, la Zimbabwéenne semblait bien prendre la main.

On aurait pu entendre une aiguille tomber à la mise en place des huit nageuses, mais une fois la course en train, Natalie Coughlin régla la question dans les vingt premiers mètres.

Elle produisit un départ si phénoménal qu’au moment de tourner elle avait déjà 34 centièmes d’avance, près de la moitié d’une longueur de corps, sur les autres concurrentes.

Dans les 25 derniers mètres, Kirsty Coventry effectua ce sursaut qui est sa marque personnelle, mais la fatigue, engendrée peut-être par ses spectaculaires records du monde de la veille en demi-finale, l’empêcha de rattraper le retard accumulé.

À 58’’96, Coughlin toucha la pile, soit 19 centièmes de mieux que le record de Coventry. Elle n’eut pas l’air absolument convaincu de ce qu’elle avait accompli, puis un large sourire apparut quand elle comprit enfin qu’elle était devenue la première nageuse à avoir conservé son titre dans le 100 m dos d’une édition des Jeux à l’autre.

back to top