skip to content
IOC

Constitution de l'Autorité de contrôle indépendante en bonne voie

Le Comité International Olympique (CIO) accueille avec satisfaction l'annonce par le comité exécutif de l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) de la ratification de la composition du conseil de fondation de l'Autorité de contrôle indépendante (ACI).

Composition approuvée du conseil de fondation : 

1. Présidente indépendante :  Dr Valérie Fourneyron, France 
2. Représentant du CIO :  Prof. Uğur Erdener, Turquie 
3. Représentant des Fédérations Internationales :  M. Francesco Ricci Bitti, Italie 
4. Représentante de la commission des athlètes du CIO :  Mme Kirsty Coventry, Zimbabwe 
5. Membre indépendant :  Prof. Peijie Chen, Chine

“La ratification de la composition du conseil de fondation de l'ACI représente une étape importante dans le processus de création de l'Autorité de contrôle indépendante. Cette étape désormais franchie, le pas est donné pour que l'ACI devienne opérationnelle et commence à travailler avec un certain nombre de Fédérations Internationales et d'organisateurs de grands événements. Le CIO pourra compter sur les services de l'ACI déjà aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018,” a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.   

L'ACI sera au service des organisations sportives mais opérera de manière indépendante. Pour garantir l'indépendance ainsi que l'efficacité de ladite autorité, et à des fins de bonne gouvernance, le conseil de fondation est composé de cinq membres votants qui comprendront un président indépendant et un membre indépendant, tous deux experts dans le domaine de la lutte contre le dopage et n'ayant aucun lien avec le mouvement sportif, un représentant élu des athlètes, et enfin deux représentants du mouvement sportif. Les activités quotidiennes de l'ACI seront gérées par son directeur général. 

En juillet 2017, la commission exécutive du CIO avait donné son accord de principe sur le modèle opérationnel de cette autorité. Celle-ci doit revêtir la forme d'une fondation suisse indépendante à but non lucratif qui fournira des services de contrôle du dopage aux Fédérations Internationales (FI) et aux organisateurs de grands événements afin d'aider au respect du Code mondial antidopage de manière autonome et coordonnée 

En octobre 2015, le Sommet olympique avait préconisé la création d'une autorité de contrôle indépendante, comme l'un des douze principes énoncés pour assurer un système antidopage international plus solide et indépendant protégeant les athlètes intègres. Le conseil de fondation de l'AMA avait à son tour décidé d'étudier la faisabilité de la création d'une telle autorité, y compris sa structure et la procédure pour la constitution de son conseil.

Tous les efforts sont faits pour que l'ACI puisse être officiellement constituée avant les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Dans l'intervalle, le CIO travaille également avec l'Unité Sport Sans Dopage (Doping Free Sport Unit – DFSU) de la GAISF pour faire en sorte qu'il y ait une supervision indépendante du programme antidopage qui sera mis en place aux Jeux d'hiver à PyeongChang. 

Comme cela a été le cas aux Jeux de Rio l'an passé, le CIO a par ailleurs décidé de rendre le processus de sanctions indépendant aux Jeux de PyeongChang 2018. Ainsi, toutes les décisions dans les cas d'infraction présumée aux règles antidopage se produisant pendant les Jeux Olympiques d'hiver seront prises par une nouvelle chambre antidopage du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), avec possibilité de faire appel devant le TAS. Tout ceci permet d'assurer l'indépendance à la fois du programme de contrôle du dopage et du processus de sanction.

Ces mesures s'inscrivent en outre dans le droit fil du changement de philosophie visant à protéger les athlètes intègres, ainsi que le préconise l'Agenda olympique 2020, feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique. 

Lire le communiqué de presse de l'AMA ici


back to top En