skip to content

Compte à rebours de la campagne "donner c'est gagner" pour Beijing


À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés aujourd’hui, le Comité International Olympique (CIO) est déterminé à promouvoir sa fructueuse campagne “Donner c’est gagner” dans sa dernière ligne droite avant les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing. "Donner, c’est gagner" est un projet conjoint CIO-HCR (Programme du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés) au concept simple : membres et défenseurs du Mouvement olympique font don de vêtements et de tenues de sport inutilisés qui seront ensuite distribués par le HCR à divers camps de réfugiés dans le monde. Le CIO et le HCR travaillent ensemble depuis 1996 sur des projets sportifs pour des camps de réfugiés et des zones de repeuplement dans le monde entier.
 
Un projet qui remonte le moral
Plusieurs Comités Nationaux Olympiques (CNO) comptent parmi les derniers donateurs de la campagne "Donner c’est gagner". Leurs dons profitent à des réfugiés du monde entier, que ce soit en Moldavie, en Géorgie, en Tanzanie, au Tchad ou au Burundi. Les vêtements sont principalement utilisés pour faciliter les activités sportives dans les camps. Pour les réfugiés, le sport peut offrir un semblant de normalité, d’espoir et de structure dans leurs vies chaotiques. L’expérience a montré, en particulier chez les jeunes réfugiés, que recevoir en cadeau des vêtements de sport provenant d’athlètes célèbres leur remonte formidablement le moral – signe que le monde extérieur ne les oublie pas.
 
De la joie, des deux côtés
Le projet offre "une formidable occasion de faire un bon usage d’équipements que nous avons en trop", a déclaré le coureur irlandais de longue distance Jamie Costin, qui avait participé aux Jeux de Sydney en 2000 et qui a contribué à la collecte du CNO irlandais pour les réfugiés en Géorgie.
 
Une réfugiée arménienne a remercié le CNO de Singapour “d’essayer de faciliter [notre] vie ici en Moldavie… Nous exprimons du fond du cœur notre gratitude à l’État de Singapour car il compte des personnes si gentilles qui sont prêtes à apporter leur aide dans des moments difficiles". Le CNO de Singapour a envoyé son premier lot de vêtements et d’équipements sportifs en décembre en Moldavie, pour Noël. La communauté sportive et les écoles de ce pays reçoivent à présent une autre livraison en reconnaissance de la Journée mondiale des réfugiés. Quelque 111 caisses ont déjà été remplies avec 6528 articles donnés depuis fin mai grâce à une grande campagne menée par les plus jeunes humanitaires singapouriens : les écoliers.
 
Avec sa stratégie globale basée sur la responsabilité sociale internationale et nationale ainsi que sur le partenariat, le Comité National Olympique des États-Unis (USOC) a fait don de plus de 5000 articles pour des réfugiés au Tchad. "Au nom de l’USOC et de nos athlètes, nous remercions vivement le CIO et le HCR pour leur travail en faveur de cette importante initiative," a déclaré Peter Ueberroth, le président de l’USOC. "Un des principes directeurs du Mouvement olympique mondial est l’esprit du don, et nous sommes fiers d’avoir la possibilité de contribuer à ce programme louable."
 
Compte à rebours pour Beijing
Près de 30 000 articles ont été collectés lors d’une première campagne fructueuse de "Donner c’est gagner" organisée durant les Jeux Olympiques de 2004 à Athènes. Cette fois, le CIO a lancé la deuxième campagne avant les Jeux, dans le but de collecter 50 000 articles. Cet objectif étant déjà presque atteint aujourd’hui, il s’avère que cette idée était la bonne. Le point culminant sera atteint durant les Jeux lorsque les athlètes et d’autres membres des délégations pourront offrir leurs vêtements au village olympique. Chaque article compte : une récente enquête mondiale indique qu’il y avait fin 2007 11,4 millions de réfugiés en dehors de leurs pays et 26 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leur pays en raison de conflits ou de persécutions, ce qui entraîne un nombre sans précédent de personnes déracinées dont s’occupe l’agence spécialisée des Nations Unies.
 
En savoir plus sur la campagne et la manière de faire un don
 
En savoir plus sur l’aide humanitaire par le biais du sport
 
En savoir plus sur la Journée mondiale des réfugiés
back to top