skip to content
IOC
Date
11 févr. 1928
Tags
St. Moritz 1928 ,

Composer avec la météo à Saint-Moritz

Un ciel capricieux et une météo compliquée vont marquer les Jeux de Saint-Moritz. Ainsi, la cérémonie d’ouverture dans le stade olympique/patinoire, le samedi 11 février 1928, se déroule sous une tempête de neige. 1200 officiels et participants défilent devant les membres du CIO et du COS, le président de la Confédération Helvétique Edmond Schulthess et le prince consort des Pays-Bas Henri de Mecklembourg-Schwerin (Amsterdam est  l’organisatrice des Jeux d’été la même année). Edmond Schutless déclare ouverts les IIe Jeux d’hiver, puis le spécialiste suisse de ski de fond, combiné nordique et saut Hans Eidenbenz prononce le serment olympique au nom de tous les athlètes.

Quatre jours plus tard, la température devient printanière (le thermomètre monte à 25°), ce qui provoque l’annulation de l’épreuve des 10.000m en patinage de vitesse (piste impraticable) et des problèmes pour les concurrents du 50km ski de fond, sur un terrain dégradé. Par la suite, c’est la pluie qui vient perturber le programme, provoquant plusieurs reports, mais également la réduction de quatre à deux manches de la compétition de bobsleigh.

IOC
Malgré ces problèmes inhérents à l’organisation de compétitions en montagne et en plein air, celles-ci se déroulent de manière régulière, et comme il est souligné dans le rapport officiel : « Ceux qui ont eu le privilège d’y assister en conservent un souvenir impérissable et reviendront sans doute à nouveau en Engadine et en Suisse où la plus franche et la plus cordiale hospitalité leur sera toujours réservée. Aucun accident. Aucun incident, aucune réclamation. Les Deuxièmes Jeux Olympiques d’hiver se sont déroulés dans une atmosphère de paix parfaite et peuvent être considérés comme un succès. Le Comité Olympique suisse, la ville de St-Moritz, la population suisse en général sont fiers d’avoir pu célébrer avec dignité les deuxièmes Jeux Olympiques d’hiver et d’avoir pu ainsi porter un solide bloc de pierre, un de ces blocs de granit des Grisons, au bel édifice, à l’arc de Triomphe de I’Olympisme moderne ».
IOC
back to top En