skip to content
Date
12 déc. 2007
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Commission exécutive du CIO : temps forts de la dernière réunion de l'année


La commission exécutive (CE) du Comité International Olympique (CIO) a conclu aujourd'hui ses débats par d'importantes décisions.
 
La CE a disqualifié Marion Jones des cinq épreuves auxquelles la sportive américaine avait participé aux Jeux Olympiques de 2000 à Sydney (100 m – 1ère place, 200 m – 1ère place, relais 4 x 400 m – 1ère place, relais 4 x 100 m – 3e place, et saut en longueur – 3e place) ainsi que de l'épreuve à laquelle elle avait pris part aux Jeux Olympiques de 2004 à Athènes (saut en longueur – 5e place). Marion Jones a déjà rendu ses médailles, qui sont maintenant en la possession du CIO.
 
La CE a également interdit Marion Jones de participation aux Jeux Olympiques de 2008 à Beijing non seulement en tant qu'athlète, mais également à tout autre titre. En fonction des résultats de l'enquête sur BALCO, le CIO se réserve par ailleurs le droit de prendre d'autres sanctions à son encontre, y compris une interdiction de participation, à quelque titre que ce soit, des futures éditions des Jeux Olympiques.
 
Dès que l'affaire BALCO a été rendue publique, le CIO a tenu à comprendre son degré de répercussion sur les compétitions olympiques, créant à cette fin une commission disciplinaire. En dépit des efforts concertés, peu d'informations ont été communiquées jusqu'à présent. Aussi, la situation n'étant pas encore totalement réglée, la CE a-t-elle décidé aujourd'hui de ne pas modifier les classements susceptibles d'être touchés par la disqualification de Marion Jones. Le dossier BALCO reste ouvert dans l'attente d'un meilleur accès aux informations par la commission disciplinaire du CIO en vue d'adresser de nouvelles recommandations à la CE.
 
La décision est disponible dans son intégralité ci-dessous.
 
À l’ordre du jour de la réunion de cette semaine, il y avait aussi la question des paris sportifs. Le CIO a pris les devants en la matière et lancé une série de discussions avec d’autres organisations sportives pour connaître leurs pratiques. Lord Condon, président de l’Unité chargée de la sécurité et de la lutte contre la corruption au sein du Conseil international de cricket, a été invité à s’exprimer sur ce sujet ce matin devant la CE. Lord Condon a déclaré que selon lui, les Jeux Olympiques ne présentaient pas de risques particulièrement élevés en ce qui concerne les paris illicites mais il a encouragé le CIO à poursuivre la démarche proactive qu’il a déjà entreprise, avec notamment l’interdiction faite à tous les participants aux Jeux Olympiques de se livrer à des paris ou d’en faire la promotion. 
 
Après l’exposé de Lord Condon, la CE a décidé de continuer le processus de consultation et de partage d’expériences avec d’autres fédérations sportives, en particulier dans le domaine du contrôle des manifestations, et d’organiser un séminaire avec la participation des composantes du Mouvement olympique afin d’informer ces dernières des pratiques en cours dans les sports qui ont été confrontés à ce problème.
 
Parmi les autres décisions clés prises par la CE cette semaine, citons :
 
- le tirage au sort qui détermine l’ordre dans lequel les villes demandant l’organisation des Jeux Olympiques de 2016 seront énumérées ou feront leur présentation jusqu’à l’élection de la ville hôte en octobre 2009. L’ordre est le suivant : Chicago (USA), Prague (République tchèque), Tokyo (Japon), Rio de Janeiro (Brésil), Bakou (Azerbaïdjan), Doha (Qatar) et Madrid (Espagne);
 
- l’approbation des principales échéances pour le processus de candidature à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2018 – cliquez ici pour en savoir plus;
 
- l’approbation du calendrier pour le processus de candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver en 2012;
 
- l’extension des programmes de la Solidarité Olympique pour englober les Jeux d’hiver à commencer par les Jeux de 2010 à Vancouver. Une enveloppe de USD 9 millions sera disponible pour aider un certain nombre d’athlètes de sports d’hiver dans leur préparation pour les Jeux;
 
- l’approbation de la liste des 31 athlètes qui se présenteront aux élections à la commission des athlètes du CIO pendant les Jeux à Beijing;
 
- le déblocage en faveur de l’Association Internationale de Boxe (AIBA) de la totalité des fonds initialement gelés par le CIO, ce dernier prenant acte des réformes adoptées par la fédération pour améliorer son système de jugement;
   
- la reconnaissance provisoire – pour deux ans – de deux fédérations internationales, le Conseil international du cricket (ICC) et la Fédération internationale d’escalade (IFSC).
 
back to top