skip to content

Comment Misty May-Treanor et Kerri Walsh Jennings ont décroché la victoire "en dansant"

Getty images
Selon Misty May-Treanor, "se sentir libre de commettre des erreurs" fut la clé de son incroyable réussite olympique avec sa coéquipière Kerri Walsh Jennings. Ici, la star américaine du volleyball de plage lève le voile sur le parcours du duo trois fois médaillé d'or.


Le nombre de victoires qu'ont remportées les volleyeuses de plage Misty May-Treanor et Kerri Walsh Jennings est insensé. Le tandem a décroché trois médailles d'or olympiques consécutives entre 2004 et 2012, remportant 21 matchs à la suite.

Fait peut-être encore plus remarquable, le duo américain n'a perdu qu'un set pendant cette folle série. La liste est longue... Misty May-Treanor et Kerri Walsh Jennings ont remporté trois tournois FIVB consécutifs (2003-2007), ont été couronnées 'Équipe de l'année' par l'AVP à cinq reprises (2003-2007) et ont gagné une série de 112 matchs et 19 tournois sans une seule défaite.

Misty May-Treanor elle-même a perdu le compte.

"J'ignore le nombre de victoires que nous avons remportées au total", s'amuse la championne de volleyball de plage. “Nous n'en avons jamais vraiment parlé et nous ne nous sommes jamais dit : 'Alors, si nous gagnons, ce sera notre Xe victoire'. "Cette attitude détachée et presque condescendante est tout à fait compréhensible ; Misty May-Treanor aurait eu besoin d'une armée de statisticiens pour suivre ses records. Mais si vous creusez un peu plus loin et tentez de comprendre les raisons de ce talent, c'est alors que la star s'anime.

Getty Images

"S'il y avait une mauvaise manchette, je savais que Kerri ferait tout ce qu'elle pourrait pour la rattraper", explique Misty May-Treanor. "Nous voulions toutes deux que notre coéquipière réussisse à tout prix. Et cela nous donnait la liberté de commettre des erreurs. Nous savions que l'autre serait là pour nous aider."

"Quand on a joué ensemble pendant de longues années, c'est quelque chose que l'on sent d'instinct. Le volleyball est comme une danse : si vous observez les danseurs professionnels, vous remarquerez qu'ils connaissent le prochain mouvement de leur partenaire sans échanger un mot. Eh bien, c'était la même chose pour Kerri et moi. Nous avons joué ensemble pendant si longtemps que nous connaissions parfaitement les mouvements de l'autre et nous avions la même façon de penser. Lorsqu'on a une stratégie de jeu et la même manière de penser, c'est là que la 'danse' se produit."

Cette relation a eu le temps de se développer, chose rare, offrant aux deux coéquipières une belle complicité. Misty May-Treanor et Kerri Walsh Jennings étaient des joueuses de volleyball de salle de haute volée, arrivées sur le sable après avoir brillé sous les lumières. Misty May-Treanor a changé de terrain en 1999, Kerri Walsh Jennings la suivant un an plus tard, après avoir terminé quatrième avec l'équipe américaine de volleyball en salle aux Jeux Olympiques de Sydney 2000.

Getty Images

La patience dut pourtant être le mot d'ordre au début, malgré la volonté et l'ambition évidentes du tandem. "La première année, cela n'a rien donné ; la deuxième non plus", raconte Misty May-Treanor. "Certains duos n'attendent pas davantage. Il y a des équipes qui perdent peut-être trois tournois et se disent alors : 'Ouh là là, il faut faire autre chose'. Mais la seule façon de s'améliorer, c'est d'y travailler, de trouver des solutions." "Je savais que cela marcherait, mais elle [Kerri] était un peu plus tendue. Je savais qu'en nous donnant du temps, nous obtiendrons quelque chose de spécial. La première année, nous n'avons gagné qu'un seul tournoi."

Les deux femmes, âgées de 22 ans (Kerri Walsh Jennings) et 23 ans (Misty May-Treanor) lorsqu'elles font équipe pour la première fois, faisaient bien plus que simplement gagner : elles grandissaient ensemble. Cette période, en quelque sorte le calme avant l'avalanche de récompenses, fut "très amusante" selon Misty May-Treanor, et s'est avérée essentielle pour mettre en place le socle sur lequel bâtir l'épopée qui allait marquer toute une époque. Lors des Jeux d'Athènes 2004, Misty May-Treanor et Kerri Walsh Jennings étaient non seulement le duo à battre dans la compétition féminine, mais elles avaient également une foi en l'autre qui ne ferait que s'étoffer au fil des ans.

Getty Images

"Je savais que Kerri, une fois qu'elle quittait le terrain, allait travailler dur, et que lorsque nous nous retrouverions le lendemain matin, elle serait en pleine forme", raconte Misty May-Treanor. Et d'ajouter : "Lorsque vous participez à une compétition, vous devez avoir confiance en votre coéquipière, savoir qu'elle sera là, à vos côtés."

Le duo tout-terrain – Misty May-Treanor avait joué en tant que bloqueuse avec sa coéquipière Holly McPeak aux Jeux de Sydney 2000 avant de se déplacer à l'arrière du terrain pour permettre à Kerri Walsh Jennings de dominer le filet du haut de ses 1,88 m – était absolument irrésistible tandis que les Jeux faisaient leur retour dans leur contrée spirituelle, remportant les sept matchs sans perdre un seul set.

Dire que le tandem fonctionnait à merveille aussi bien sur le terrain qu'en dehors est trop simpliste. La réalité est nettement plus étonnante. Misty May-Treanor et Kerri Walsh Jennings ont dû veiller à ce que le partenariat réussisse à tous les niveaux.

Getty Images

"D'aucuns ont eu du mal à nous faire craquer parce que nous avions des énergies différentes – Kerri est une meneuse pleine d'entrain, elle est chahuteuse, bruyante, tandis que je suis plutôt silencieuse, bosseuse, celle qui donne l'exemple. Nous nous complétions", explique Misty May-Treanor, aujourd'hui directrice des opérations de volleyball au Long Beach City College. 

"Et nous n'avons jamais voulu baisser les bras. Nous jouions l'une pour l'autre."

Après leur succès retentissant à Athènes, tout ne fut pas rose sur le chemin qui les ont menées à la victoire aux Jeux de Beijing 2008 puis de Londres 2012. Parce qu'elles sont avant tout des êtres humains, il est arrivé à Misty May-Treanor et à Kerri Walsh Jennings d'avoir des désaccords, mais, contrairement à beaucoup d'autres, elles ont choisi de tirer une leçon de chaque coup dur.


"Oui, nous nous sommes disputées. En de rares occasions, mais c'est arrivé", se souvient Misty May-Treanor, aujourd'hui mère de trois enfants, avec le sourire. "Nous exprimions notre mécontentement, puis passions à autre chose. Il est important de respecter les différences et d'apprendre à communiquer."

Getty Images

La fin est finalement survenue à Londres 2012. Les doubles championnes en titre se remirent du choc d'avoir perdu leur tout premier set olympique face aux Autrichiennes dans un match de groupe pour remporter une victoire face au duo chinois Xue Chen et Zhang Xi, très bien classé, en demi-finale. Leurs compatriotes April Ross et Jennifer Kessy ont livré un vaillant combat en finale, mais personne n'allait refuser à Misty May-Treanor une troisième médaille d'or.


Alors que cette dernière, aujourd'hui âgée de 41 ans, transmet désormais ses connaissances à la prochaine génération, Kerri Walsh Jennings n'a quant à elle pas encore raccroché, et a l'ambition de se qualifier pour ses sixièmes Jeux Olympiques à Tokyo l'an prochain.

Lorsqu'on lui demande si sa coéquipière lui manque, la réponse de Misty May-Treanor est merveilleusement révélatrice des raisons pour lesquelles, ensemble, le duo est devenu le meilleur de l'histoire olympique.

"L'entraînement avec Kerri me manque vraiment", déplore Misty May-Treanor. "C'est à ce moment-là que l'on exige le plus de soi-même, dans la salle de musculation et sur le sable."

back to top En