skip to content
IOC/Antonio Escorel
Date
30 janv. 2018

Comment Flávio Canto change la vie des jeunes à travers le judo

Flávio Canto a participé aux compétitions de judo pour le Brésil avant de revenir chez lui pour fonder l'Instituto Reação (signifiant réaction), qui aide les jeunes Brésiliens à développer leurs compétences à travers le sport et l'éducation.

“Lorsque j'étais enfant, je voulais devenir un super-héros. Quand j'ai réalisé que je n'étais pas un super-héros, j'ai vu un gars gagner une médaille d'or olympique aux Jeux Olympiques de Los Angeles. Et j'ai réalisé que si je ne pouvais pas voler, je pouvais essayer de faire la même chose – et devenir un héros olympique.”

“Quand je suis revenu des Jeux Olympiques de Sydney, j'ai commencé à faire du bénévolat à Rociñha en enseignant le judo. Je me suis rendu compte assez vite que nous avions un formidable outil entre nos mains.”

“Nous avons de solides programmes à l'Instituto Reação. Le programme olympique est celui qui a notamment permis de révéler Rafaela Silva, la première femme championne du monde au Brésil. Elle est étonnante [et elle a remporté la médaille d'or à Rio]. Nous avons aussi un programme éducatif; après le cours de judo, les enfants se rendent dans l'une des salles de classe et ils étudient avec l'un de nos professseurs. Et nous avons une école de judo et d'arts martiaux.”

CIO/Antonio Escorel

“Nous avons un panneau sur le mur qui dit : "La grandeur d'un homme se mesure à la taille de ses rêves", alors nous essayons de les inciter à rêver plus grand encore que ce qu'ils pensent pouvoir accomplir. Ils peuvent aller à l'école, ils peuvent décrocher un diplôme universitaire, c'est ce que nous essayons de faire avec eux tous les jours.”

“J'apprends beaucoup plus que je n'enseigne. Mes meilleurs résultats personnels sont arrivés après [avoir rejoint] Reação. J'avais une raison de me battre. J'ai tant appris avec le sport. J'ai aussi appris comment accepter la défaite, puis comment revenir. Je suis devenu un homme meilleur.”

Et d'ajouter : "Lorsqu'ils mettent leur uniforme, leur tenue de judo, ces jeunes deviennent comme des super-héros. Ils peuvent tout faire. Je suis sincèrement convaincu que tout ce qu'ils apprennent ici, ils l'emportent chez eux. Ils sont ainsi plus courageux, meilleurs et prêts à affronter le monde. Je ne connais pas de meilleur outil que le sport pour rendre tout un chacun plus fort, prêt à se battre pour toutes les causes à défendre."

back to top En