skip to content
Date
09 juil. 2008

Claudia Rivero défend les couleurs du Pérou


Série sur les boursiers de la Solidarité Olympique pour les Jeux de 2008 à Beijing - Aujourd’hui : Claudia Rivero.
 
Claudia Rivero est la meilleure joueuse de badminton d’Amérique du Sud. Elle fait partie des neuf athlètes péruviens qui vont participer aux Jeux Olympiques de Beijing. Que dire de plus ? À 21 ans et originaire de Lima, elle possède son propre blog sur le site de CNN et est vite devenue la chouchou des médias de son pays.






Nouveau style de vie
Grâce à sa bourse olympique, Claudia Rivero vit et s’entraîne depuis deux ans à Sarrebruck, au sud-ouest de l’Allemagne. “Déménager en Allemagne a vraiment été difficile pour moi” a-t-elle récemment écrit sur son blog, “surtout parce que j’ai dû abandonner mon cours de gestion et quitter mon père, ma soeur et mon chien – J’adore les chiens. J’ai dû commencer une nouvelle vie sur un autre continent mais avec le temps, j’ai appris à m’adapter aux règles allemandes, au mode de vie – et aux saucisses !”






Rivalité entre soeurs
Claudia Rivero a commencé à jouer au badminton avec sa soeur, à l’âge de 10 ans. “Au début, ma soeur gagnait tout le temps, mais j’ai rapidement gagné beaucoup plus souvent qu’elle,” dit-elle. “En fait, nous avons dû concourir l’une contre l’autre à plusieurs reprises en compétition dans les championnats nationaux ou pour se qualifier dans un tournoi.”





Plus grande réussite
Récemment, Claudia Rivero est rentrée chez elle pour une pause de deux semaines, peu après avoir remporté le tournoi de badminton X Miami Pan Am International, sa plus grande victoire jusqu’à présent. “Le président de la fédération olympique du Pérou a annoncé que j’étais officiellement qualifiée pour les Jeux et tous les médias ont voulu me parler,” a-t-elle déclaré. “Au bout d’un certain temps, ils sont vraiment devenus gênants, mais je sais que le badminton a besoin de davantage de publicité pour que le public se rende compte combien ce sport est beau.”





Séance photo
“Il y a même eu une séance photo spéciale pour un magazine que j’aime beaucoup ; j’ai dû poser dans différentes robes de cocktail et feindre de jouer au badminton. C’était difficile et la séance de maquillage a duré une éternité, mais c’était drôle.” Après cela, retour à Sarrebruck. “Le fait qu’il y ait  19 autres joueurs ici m’aide beaucoup,” dit-elle. “Je me suis fait de bons amis, qui ont les mêmes intérêts que moi, et maintenant j’ai même un petit ami !”





Pour les Jeux Olympiques à Beijing, la Solidarité Olympique a alloué en tout 1 088 bourses à 166 Comités Nationaux Olympiques dans 21 sports olympiques différents.
     
     
     
back to top