skip to content
Date
25 juin 2014
Tags
Helsinki 1952

Chukarin, le maître gymnaste quatre fois en or

Seuls neuf pays ont gagné davantage de médailles lors de ces Jeux que le gymnaste Viktor Chukarin qui découvrait, à 30 ans, l’univers olympique.


C'est lors de ces Jeux que l’Union soviétique est descendue pour la première fois dans l’arène olympique avec, en corollaire, la possibilité pour le reste du monde de voir des stars comme Chukarin. Son itinéraire jusqu’à Helsinki a cependant été sinueux et tortueux.

Chukarin est un jeune sportif brillant, mais il doit mettre son entraînement de côté lorsque l’Union soviétique fait son entrée dans la Seconde Guerre mondiale. Il va être fait prisonnier jusqu’à la fin de la guerre.

Pendant quatre ans, il est détenu dans un camp de travail. La guerre l’a épuisé physiquement, mais il estime que l’expérience, quoique pénible, a « illuminé » son âme.

Tout en se remettant du conflit, il retourne à l’entraînement. Chukarin a désormais 25 ans, et il entre à l’Institut de culture physique de Lviv en 1946 d’où il ressort quatre ans plus tard, diplôme en poche.

À ce moment-là, il a déjà été sacré champion d'URSS du concours général individuel, en 1949. Il gagnera à nouveau ce titre en 1951, 1953 et 1955, une preuve tant de son aptitude naturelle pour la gymnastique que de sa longévité sportive.

À Helsinki, il est totalement dans son élément, malgré la pression : il est en effet le gymnaste numéro un de son pays qui effectue ses débuts aux Jeux. Chukarin enlève le concours général sur les deux tableaux, individuel et par équipes. Il décroche également quatre médailles supplémentaires dans les finales aux agrès : deux en or au cheval d’arçon et au saut de cheval, et deux autres en argent aux anneaux et aux barres parallèles. Il termine encore cinquième à la barre fixe, mais ne se classe que 29e ex aequo au sol, preuve qu'il est après tout faillible.

Chukarin retournera aux Jeux Olympiques quatre ans plus tard à Melbourne, peu de temps après son 35e anniversaire. À un âge où la plupart des gymnastes ont depuis longtemps tourné le dos aux agrès, lui récoltera trois médailles d’or supplémentaires, ainsi qu’une d’argent et une de bronze. Il gagnera en tout 11 médailles au cours de sa carrière, ce qui était à l’époque un record pour un seul athlète.

 

back to top