skip to content
Getty Images
Date
13 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme , Allemagne

Christoph Harting disque d’or quatre ans après son frère Robert !

L’Allemand Christoph Harting est devenu champion olympique du disque samedi à Rio, avec un 6e et dernier essai à 68,37m, succédant ainsi à son frère aîné Robert, sacré à Londres en 2012 et éliminé la veille en qualifications.

Christoph Harting, 26 ans, a devancé le Polonais Piotr Malachowski (67,55m), champion du monde 2015, et un autre Allemand, Daniel Jasinski (67,05m). Comme la veille pour le poids féminin, la victoire s'est jouée au dernier essai, Harting et Jasinski réalisant alors leur meilleur jet.

Getty Images

Dans ce concours, c’est l’Estonien Gerd Kanter, champion olympique à Beijing en 2008 et médaillé de bronze à Londres en 2012, qui a pris les commandes au premier essai, avec un lancer à 65,10m. Puis Piotr Malachowski est passé devant avec 67.55m au 3e essai. Mais il n’a pas amélioré ensuite. A la 6e et dernière tentative, Christoph Harting qui restait sur deux essais mordus, a réussi la performance gagnante (68,37m) alors que Daniel Jasinski a réussi à grimper sur le podium en lançant à 67,05m. Ce duel germano-polonais s'est terminé en accolades et applaudissements réciproques.

Champion olympique en titre et triple champion du monde de la discipline (2009, 2011, 2013), son frère, Robert Harting, 31 ans et de retour au premier plan après deux saisons émaillées de blessures, avait terminé 15e des qualifications. Le colosse s'était bloqué le dos (lumbago) mercredi soir en essayant d'éteindre la lumière en tendant la jambe depuis son lit.

« J’aime le stade, c’est ma scène »

"Je ne suis pas vendeur. J'aime le stade et c'est ma scène. Je ne cherche pas la notoriété et laisse ça aux autres », a d’abord souligné le vainqueur aux cheveux roux. Et quand on lui demande comment il a réussi s’améliorer dans le concours au point de réussir le jet gagnant au bout du suspense, il répond : « Je ne sais pas, il y a des moments où vous êtes plus concentré. Honnêtement, je me suis juste dit, c’est ma scène, c‘est mon stade et personne ne m’enlèvera ma victoire ».

Getty Images

« Il y a toujours un peu de colère dans le sport », a dit Piotr Malachwski, « Mais je suis heureux. Je viens juste d’apporter une nouvelle médaille à la Pologne. Ces douze dernières années, nous n’en avons pas eu beaucoup. Michael Phelps en a plus que nous ! »

A propos de la marque de 67,55m qui lui a valu l’argent, Malachowski a expliqué : « ce n’est pas un mauvais lancer aux Jeux Olympiques. Et vous êtes les bienvenus pour venir au stade, je vous donnerai un disque de 1kg et vous pourrez essayer ! » il ajouté : « Je ne suis pas surpris par le résultat de Christoph, mais j’ai été plus inquiété par Daniel Jasinski. Il était en feu! Il est jeune. »

Getty Images

Daniel Jasinksi, lui est absolument ravi. « On s’est vraiment bien entraînés cette année. Aux Jeux Olympiques, tout est possible. Ça a été fantastique ».

En observateur avisé, Gerd Kanter, 37 ans, et qui s’est finalement classé 5e, explique : « C’était une compétition pour les plus jeunes. Piotr Malachowski est le seul athlète plus âgé sur le podium. Christoph Harting avait faim. Il a toujours été dans l’ombre de son frère. Spécialement depuis que ce dernier n’a pas réussi à se qualifier pour la finale. Je pense que depuis leur enfance, ils sont tous deux très compétitifs et cela les a poussés à devenir des champion. J’ai entendu qu’ils s’entraînent avec le même coach, mais pas en même temps. Cela en dit beaucoup sur leur rivalité. Je ne pense pas qu’il y a beaucoup de frères quoi ont gagné les Jeux dans la même discipline ! ». 

back to top En