skip to content
Getty Images
Olympic Channel

Christine Girard surprise de recevoir deux médailles suite à une triple disqualification

Christine Girard a été stupéfaite d'apprendre qu'elle allait recevoir deux médailles olympiques en haltérophilie, dont une en or, suite à la disqualification d'athlètes dopées aux Jeux Olympiques de 2008 et 2012.

La Canadienne avait en effet terminé quatrième à Beijing en 2008, après quoi elle avait souffert de surmenage et de dépression, mais sa détermination à devenir la première médaillée olympique féminine en haltérophilie de son pays l'avait poussée à persévérer pendant quatre années supplémentaires. Une décision justifiée puisqu'elle a décroché la médaille de bronze à Londres en 2012.

 

Toutefois, en juin et juillet 2016, les médaillées d'or et d'argent de Beijing 2008, Maya Maneza, du Kazakhstan, et Svetlana Tsarvkaeva, de Russie, ont été contrôlées positives pour des substances améliorant la performance suite à la réanalyse de leurs échantillons. Un mois plus tard, il s'est avéré qu'Irina Nakrassova, du Kazakhstan également, laquelle avait gagné l'argent en 2008, était également contrôlée positive.


Quel choc pour Christine Girard, laquelle s'est dit : "Quand j'ai appris que tout aurait dû être différent, c'est comme si j'avais vécu dans le mensonge."

Elle a reçu ses médailles d'or et de bronze en décembre 2018 lors d'une cérémonie organisée au centre national des arts d'Ottawa.

Le Comité International Olympique a instauré une cérémonie de réattribution des médailles olympiques en mai 2018 pour remettre aux athlètes intègres la médaille qui leur revient à la suite de la disqualification des athlètes qui ont commis des violations des règles antidopage.

Les athlètes intègres qui se sont vu réattribuer une médaille font l’objet d’une série en six épisodes, "Take The Podium", diffusée sur Olympic Channel.

Outre la cérémonie de réattribution de leur médaille, les athlètes parlent aussi de l’impact qu’a eu sur leur vie le fait de s’être vu refuser ce moment spécial sur le podium.

back to top En