skip to content
Date
20 févr. 2006
Tags
Actu CIO

Chasse ouverte aux épinglettes


Avant de vous dire bonjour, certaines personnes  vous demandent tout de go : «Vous avez une épinglette ?».
Comme lors de toutes les traditions qui se respectent, en même temps que  les compétitions des Jeux Olympiques a lieu  la chasse aux épinglettes, que les touristes, les volontaires et les amateurs recherchent et collectionnent comme les archéologues recherchent les vestiges du passé.
 


LES ÉPINGLETTES DE TORINO 2006
Les  épinglettes vedettes des XXe Jeux Olympiques d’hiver sont avant tout les deux mascottes de Torino 2006, Neve et Gliz, une boule de neige et un glaçon, qu’on trouve tout seuls ou bien représentés avec chacun des sept  sports d’hiver au programme des Jeux. N’oublions pas non plus Aster, le flocon de neige, mascotte des Jeux Paralympiques.
Les  épinglettes qui rencontrent un franc succès commercial, sont les épinglettes plus institutionnelles, par exemple celles qui représentent l’emblème de Torino 2006 décliné avec le monument historique «Mole Antonelliana», ou celles où figurent les logos de la ville de Turin ou  de la région du Piémont, ou encore celles qui illustrent  les drapeaux des pays du monde.
 


L’HISTOIRE DE TURIN FIXÉE (SUR LES SACS ET LES PULLS)
L’esprit inventif et fantasque des créateurs des épinglettes de Torino 2006 poursuit sa route avec l’illustration des sites de compétition de montagne, épinglettes comportant les logos  des communes concernées, dessinés sur fond des sommets. On peut aussi y voir le flocon de neige, ou la torche  olympique dessinée par Pininfarina, ou encore  le taureau symbole de la ville de Turin.
Turin n’oublie pas non plus le patrimoine historique de sa région et, toujours dans un contexte olympique bien sûr, vend des épinglettes à l’effigie du  musée de l’automobile, du  musée du cinéma, du fort d’Exilles ou du palais de Stupinigi.
 


COLLECTIONNEURS À L’OEUVRE
Mais les vrais collectionneurs ne s’arrêtent pas là. Les véritables passionnés  sont à la recherche des épinglettes quasiment introuvables, celles des Jeux olympiques qui ne sont jamais remises  en circulation au cours d’aucune autre manifestation sportive.
Voilà donc qu’à coté des toutes récentes épinglettes de Torino 2006, on en trouve illustrant des  éditions précédentes ou des futures éditions des Jeux. D’autres  comportent  les anneaux olympiques ou la colombe de la paix. Le Musée Olympique de Lausanne, les différents sports des Jeux Paralympiques, les drapeaux des pays participants, les  torches olympiques d’éditions précédentes, les noms des  sponsors olympiques figurent aussi sur certaines épinglettes. À chaque rendez-vous du plus grand spectacle sportif du monde, tous se déchaînent dans  la création de nouvelles épinglettes, qui sont prêtes à entrer dans le circuit des collectionneurs !

Tags Actu CIO
back to top