skip to content
PyeongChang 2018

Charlotte Kalla : "Ma troisième victoire aux Jeux, un grand bonheur à l'arrivée"

Charlotte Kalla a gagné un titre à chaque édition des Jeux d'hiver qu'elle a disputée. De l'or à sa toute première course,  le 10 km libre des Jeux de Vancouver 2010 à la première épreuve de skiathlon des Jeux de PyeongChang 2018, en passant par son triomphe à l'arrivée du relais 4x5 km lors de Sotchi 2014. Elle co-détient également le record de médailles suédoises tous Jeux confondus avec neuf podiums. Entretien avec une immense championne qui a toujours des rêves.

 

Comment décririez-vous les valeurs olympiques ? Quelle signification ont-elles pour vous ?

C’est un énorme travail fait avec honnêteté pour présenter la meilleure version de vous-même. Et l’esprit de camaraderie que vous ressentez quand vous représentez votre pays.

Avez-vous toujours rêvé de devenir olympienne ?

Oui, bien sûr ! J'ai toujours rêvé de représenter la Suède dans les plus grands Championnats. C'était tellement motivant d'entendre mon entraîneur me décrire la route vers le sommet, m'expliquer commentdonner le meilleur de soi-même pendant une semaine bien particulière. Cela m'a beaucoup inspirée.

Quels ont été vos premiers souvenirs des Jeux ?

Ce sont ceux de Salt Lake City en 2002, car le fondeur Per Elofsson était ma grande idole. (Elle avait alors 14 ans). Nous avions la chance de suivre les épreuves à l'école à la place des cours !

Getty Images
Vous avez gagné l'or dès votre première participation aux Jeux de Vancouver 2010. Quelles ont été vos premières pensées ?

Est-ce vraiment arrivé ?  C'était complètement irréel.  Un peu de soulagement aussi, mais par-dessus tout, une immense joie.

Votre vie a-t-elle a changé après vos deux médailles gagnées il y a neuf ans ?

Oui, beaucoup de choses ont changé car j'ai gagné en maturité et j'ai beaucoup appris sur moi-même et mes envies.

Y a-t-il une de vos trois victoires olympiques que vous avez préférée ?

Non, c'est difficile de n'en choisir qu'une. Chaque victoire est très spéciale pour moi, et chaque fois, les circonstances et l'environnement étaient différents.

Est-ce que la date du 15 février représente quelque chose de particulier pour vous ?

Oui, depuis 2011 (un an après les Jeux de Vancouver). Mon ami m'avait envoyé un SMS, "Félicitations !" pour fêter l'anniversaire de ma première victoire. J'ai aussi réalisé une excellente performance en Coupe du monde ce même jour en 2015 en m'imposant sur 10 km, avant de me rendre aux Championnats du monde chez moi, à Falun.


Vous avez gagné votre troisième titre et la toute première médaille des Jeux de PyeongChang 2018. Pouvez-vous nous parler du skiathlon et de vos impressions après la victoire ?

J'étais très nerveuse avant la course, mais quand je suis arrivée au stade de ski de fond et que j'ai testé mes skis, je me suis sentie plus détendue. J'ai été très forte durant la partie en style classique de l'épreuve, puis j'ai essayé de rester patiente durant la deuxième moitié en skating. Quand nous nous sommes retrouvées dans le dernier tour, j'ai attaqué et j'ai creusé l'écart avec mes rivales. À partir de cet instant, j'ai su que je devais mettre le paquet, regarder devant et continuer. Ça a été un tel bonheur de franchir la ligne d'arrivée !

Vous avez pris treize départs olympiques à ce jour. Avez-vous des regrets concernant l'un d'entre eux ?

Peut-être le 30 km libre aux Jeux de Sotchi en 2014. J'avais attrapé froid durant ces Jeux et ma préparation avant la course avait vraiment été mauvaise. L'épreuve des 30 km est redoutable !

Getty Images
Avez-vous préféré l'une des trois éditions des Jeux que vous avez disputées ?

C'est difficile d'en choisir une en particulier.

Vous êtes avec le fondeur Sixten Jenberg et le tireur Alfed Swahn la plus décorée des sportifs suédois avec 9 médailles, Jeux d'été et d'hiver confondus. Qu'est-ce que cela représente pour vous ?

Ouah, vous me l'apprenez ! Cool ! C'est un grand honneur de me tenir aux côtés de ces légendes !

Rêvez-vous toujours de remporter plus de victoires ? Avez-vous l'intention de participer aux Jeux de Beijing 2022 ?

Je rêve toujours de victoires, mais je ne suis pas certaine que je serai présente à Beijing. Cela dépendra de ma motivation pour continuer à travailler dur et me maintenir en forme.

 
back to top En