skip to content

Charlotte Dujardin conserve brillamment son titre du dressage

La cavalière britannique Charlotte Dujardin a brillamment conservé son titre olympique du dressage individuel en établissant au passage un nouveau record dans la compétition grâce à une reprise libre créditée de 93,857%, lundi à Deodoro. En prenant la médaille d’argent, l’Allemande Isabell Werth a remporté sa 10e médaille olympique, record de podiums en équitation !


Dujardin, âgée de 31 ans, double ainsi la mise après avoir illuminé l'épreuve de Londres en 2012, en hissant la barre à 90,089% à l’époque. Elle offre aussi une retraite en or à son hongre de 14 ans Valegro, auteur d'un dernier récital magistral, proche du record du monde établi par le duo en 2014 (94,30 %). Il s'agit de la quatrième médaille olympique pour Dujardin et Valegro, déjà récompensés de deux médailles d'or en individuel et par équipes à Londres (2012) et d'un argent par équipes à Rio (2016).

Très loin derrière Dujardin, qui a fini sa reprise très émue, l'Allemande Isabell Werth (89,071%) a ajouté l'argent à une collection bien garnie. La cavalière âgée de 47 ans est désormais la plus récompensée de l'histoire des Jeux Olympiques avec six médailles d'or et quatre autres d'argent réparties sur cinq participations, ce qui lui permet de devancer la Néerlandaise Anky Van Grunsven. Sa compatriote allemande Kristina Broring-Sprehe (87,142%) grimpe, elle, sur la troisième marche du podium.

Getty Images

Charlotte Dujardin n’était pas sûre que sa reprise libre allait lui assurer la victoire : « Si je ne gagnais pas, je savais en tout cas que je n’aurais pas pu faire mieux. Valero ne pouvait définitivement pas en faire plus. ». Mais elle a conservé son titre, et de manière très brillante. « C’est absolument incroyable, Je ne peux pas y croire. Je suis submergée de bonheur » a-t-elle dit, avant d’ajouter à propos de se reprise libre sur des airs de Samba : « C’est une nouvelle reprise. Nous la faisions juste pour la deuxième fois. C’était tout simplement magique. J’ai ressenti une grande émotion dans la dernière ligne centrale. Valegro se donne toujours pour m’apporter le meilleur. J’ai vraiment senti que tout se faisait sans efforts. »

Getty Images

« Tokyo 2020 ? On va travailler pour ça ! »

Isabell Werth devient la plus décorée des cavaliers et cavalières olympiques, toutes disciplines confondues, avec un total de dix médailles. « Je n’ai pas pensé au moindre record. Seulement à bien monter aujourd’hui. Ca a été dur de passer la dernière. Je savais que Charlotte avait fait 93%, Mais ma jument (Weihegold OLD) allait super bien malgré la chaleur. En tout cas, mes médailles sont bienvenues pour le dressage allemand, nous avons traversé des temps difficiles dernièrement, alors j’espère que ça va nous donner un coup de pouce, pour l’équitation et pour le sport. Nous en avons besoin. »

Présente aux Jeux Olympiques depuis Barcelone en 1992, Isabelle Werth compte-elle disputer ceux Tokyo en 2020 ? « Qui sait ? On va travailler pour ça. »

Kristina Broring-Sprehe, médaillée d’or comme Isabell Werth dans la compétition par équipes avec l’Allemagne, es très fière de son cheval. « Desperados FRH voulait travailler, tout le temps. J’aime ce cheval. Nous avions peut-être besoin d’un peu plus de puissance aujourd’hui ‘hui, mais c’était difficile avec la chaleur. »

back to top En