skip to content
Date
23 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

Champions de hockey sur gazon


Le hockey célèbre à Beijing son centenaire en tant que sport olympique, le premier match s'étant disputé aux Jeux de Londres en 1908. Cette année, la compétition de hockey est proche de son dénouement avec la finale dames remportée hier par les Pays-Bas contre la Chine, suivie aujourd'hui de la finale messieurs entre l'Allemagne et l'Espagne.
 
Le "Dhyan Chand des temps modernes"
En 100 ans d'existence olympique, le hockey a essentiellement été dominé par un pays. L'équipe masculine indienne, octuple médaillée d'or avec six titres consécutifs entre 1928 et 1956, a aligné 30 victoires sans la moindre défaite et marqué 197 buts contre seulement huit encaissés. Neuf de ces buts ont été marqués en 1952 par Balbir Singh, un inspecteur de police de la région du Pendjab, plus connu sous le nom du "Dhyan Chand des temps modernes".
 
Triples médaillés d'or
Originaire de l'état d'Uttar Pradesh, Dhyan Chand était capitaine dans l'armée. Il a marqué 15 buts dans le tournoi de 1928 et 38 au total en 12 matches olympiques, décrochant trois médailles d'or. Ce dernier exploit a été égalé entre 1988 et 2000 par l'Australienne Rechelle Hawkes, seule joueuse de hockey à avoir remporté trois médailles, toutes d'or qui plus est, et seule athlète à être montée sur le podium à 12 années d'intervalle.
 
Le choc du Zimbabwe
La première compétition de hockey féminin se déroule en 1980 et le match donne l'un des résultats les plus improbables de l'histoire des Jeux. Cinq pays parmi les six prévus initialement boycottent les Jeux de Moscou et se retirent de la compétition. Le Zimbabwe est contacté cinq semaines à peine avant le début des Jeux pour compléter la liste. L'équipe nationale du Zimbabwe n'était même pas retenue jusqu'au week-end précédant les Jeux, mais elle reste invaincue pendant tout le tournoi pour offrir finalement sa première médaille d'or, tous sports confondus, à son pays.
 
Affaire de famille
La victoire de l'équipe espagnole en 1992 à Barcelone, à Terrassa pour être précis, crée encore la surprise, d'autant que l'Espagne n'a jamais eu de tradition sportive à proprement parler en hockey sur gazon. Pourtant, les Espagnols s'entraînent sans relâche sur les terrains olympiques durant les cinq mois qui précèdent les Jeux. Ils rejoignent l'Allemagne en finale et 13 minutes après le début du temps additionnel, Eli Maragall, nièce du président du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Barcelone, fait un plongeon spectaculaire pour dévier la balle dans le filet et marquer ainsi le but de la victoire (2-1).
back to top