skip to content
2014 Getty Images
Date
09 mai 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
JOJ

Ces stars européennes qui ont illuminé les JOJ

Alors que des célébrations ont lieu pour marquer la Journée de l’Europe le 9 mai, mettant en avant la paix et l’unité sur le continent, revenons en arrière sur quelques-uns des moments mémorables des Jeux Olympiques de la Jeunesse, lorsque de jeunes athlètes européens ont concouru côte à côte dans des épreuves plurinationales.

Victoire de dernière minute en triathlon à Singapour

Aux tout premiers JOJ à Singapour en 2010, le relais mixte en triathlon s'est achevé de manière palpitante avec Alois Knabl, de l'équipe européenne, au coude à coude avec le champion des JOJ en individuel, Aaron Barclay, de l'équipe océanienne, pour mener dans la dernière étape de la course.
Vers la fin de la course à pied de 1,7 km, Knabl – qui avait décroché le bronze derrière Barclay dans l'épreuve individuelle – s'est élancé à la dernière minute pour passer devant à quelques mètres seulement de la ligne d'arrivée et arracher une brillante victoire pour l'équipe européenne, également composée d'Eszter Dudas (HUN), Miguel Valente Fernandes (POR) et Fanny Beisaron (ISR).

Les meilleurs escrimeurs s'unissent pour remporter l'or

La compétition d'escrime par équipes plurinationales aux JOJ de Singapour 2010 a vu s'affronter neuf équipes continentales – une africaine, quatre européennes, deux d'Asie-Océanie et deux d'Amérique – composées chacune de trois hommes et trois femmes. La finale fut une affaire européenne, les équipes Europe 1 et Europe 2 s'affrontant pour l'or. C'est finalement l'équipe Europe 1 d'Alberta Santuccio, Marco Fichera, Camilla Mancini, Edoardo Luperi, Yana Egoryan et Leonardo Affede qui s'est révélée la plus forte et l'a emporté 30-24. "C'était difficile au début car il y avait un peu la barrière de la langue", avait expliqué Egoryan à l'époque. "Mais finalement nous avons réussi à communiquer avec des gestes et ça a très bien fonctionné !"

Getty Images
L'Europe de retour pour l'or à Nanjing

Aux JOJ de Nanjing 2014, le relais mixte en triathlon fut une fois encore haut en couleur, l'équipe d'Océanie ayant donné le rythme dès la première manche, menée par la médaillée d'or australienne dans l'épreuve individuelle, Brittany Dutton. La magnifique prestation cycliste de la Française Emilie Morier dans la troisième manche a toutefois permis à l'équipe Europe 1 de revenir dans la course, avant de passer le relais au Britannique Ben Dijkstra, médaillé d'or en individuel, dans la quatrième manche. Le Britannique a terminé devant Lehmann Bence de l'équipe Europe 3 dans l'épreuve cycliste, puis s'est imposé à la course à pied avec une avance de 23 secondes, décrochant l'or pour l'équipe Europe 1, également composée de l'Allemande Kristin Ranwig et du Danois Emil Deleuran Hansen.

Une spectaculaire série d'obstacles éliminatoire permet à l'Europe de décrocher l'or

Dans la compétition équestre des JOJ de Singapour 2010, l'issue de l'épreuve du saut d'obstacles fut riche en émotions, l'Europe, l'Australasie et l'Afrique étant à égalité après deux tours avec huit points de pénalité. Une série d'obstacles éliminatoire était donc nécessaire pour décider des médailles. Il avait semblé que l'Europe aller remporter d'or dans le deuxième tour, lorsque le dernier cavalier de l'équipe, le Belge Nicola Philippaerts, parvint à franchir tous les obstacles l'un après l'autre. Mais la chute d'une barre au dernier saut laissa les trois équipes ex aequo. Dans la série d'obstacles éliminatoire, Martin Fuchs (SUI) et Wojciech Dahlke (POL) s'imposèrent pour l'Europe, leurs temps rapides leur permettant de monter sur la plus haute marche du podium aux côtés de leurs coéquipiers Philippaerts, Carian Scudamore (GBR) et Valentina Isoardi (ITA).

Getty Images
Sports équestres : L'or à nouveau pour l'Europe

La victoire de l'Europe dans l'épreuve du saut d'obstacles par équipes aux JOJ de Nanjing 2014 fut légèrement plus facile qu'à Singapour quatre ans plus tôt. Composée de Matias Alvaro (ITA), Michael Duffy (IRL), Jake Saywell (GBR), Filip Agren (SWE) et Lisa Nooren (NED), l'équipe européenne prit la tête dès le premier jour, avec un zéro faute, suivie de l'Amérique du Sud (quatre fautes) et de l'Amérique du Nord (huit fautes). Le deuxième jour fut marqué par une bataille pour l'or entre les Européens et les Sud-Américains, les deux équipes passant tous les tours l'un après l'autre pour maintenir la pression. Le duel fut décidé lorsqu'Agren, le troisième cavalier européen de la journée, franchit le dernier obstacle, laissant l'argent à l'Amérique du Sud et le bronze à l'Amérique du Nord, les trois équipes ayant terminé la journée sans commettre une seule faute.

back to top En