skip to content
Date
16 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964

Cathy Ferguson à la tête d'une pléiade de dossistes hors pair

Natation

La finale du 100 m dos crawlé féminin réunissait de brillantes athlètes. La course opposait six anciennes et actuelles tenantes du record mondial de dos crawlé sur différentes distances. À elles toutes elles représentaient une panoplie de talents rarement égalée.

La Française, Kiki Caron, tout juste âgée de 16 ans, avait établi le meilleur record du monde il y a seulement quelques mois. Elle aurait pu se considérer comme la favorite à cette époque, si son record n’avait été battu par l’Américaine Ginny Duenkel deux semaines avant les Jeux. La Japonaise Satoko Tanaka était également en lice ainsi que les Britanniques Jill Norfolk et Linda Ludgrove, toutes deux ayant aussi battu le record du monde.

Finalement ce furent, Kiki Caron et Ginny Duenkel qui gravirent le podium et le quittèrent avec des médailles, mais ni l’une ni l’autre ne gagna. Cet honneur revint à la sixième concurrente de la liste des détentrices de records du monde, l’Américaine Cathy Ferguson.

Cathy était un autre jeune prodige. Malgré son jeune âge - elle n’avait que 16 ans lors des Jeux de Tokyo - elle avait pulvérisé le record du 200 m un mois auparavant. Avec une avance de 0,2 secondes exactement, elle remporta la victoire s’attribuant à la clé son deuxième record du monde et sa première médaille d’or. Elle s’octroya une autre médaille d’or au relais 4x100 m 4 nages, où elle nagea au départ le dos crawlé donnant l’avantage à son équipe que cette dernière allait conserver. Là encore, elle établit un record mondial.

Cette Olympiade devait être la seule à laquelle Cathy participa. Elle se retira du sport avec l’incroyable prouesse d’avoir concouru dans deux épreuves et d’en revenir avec deux médailles d’or et deux records du monde. Plus tard, elle entraîna d’autres nageurs tandis que sa sœur Allison s’attribuait un titre national en plongée.

Tags Tokyo 1964
back to top