skip to content
Date
03 sept. 1960
Tags
Rome 1960

Carolyn Wood oublie sa déception pour peser sur le relais américain

À 14 ans, Carolyn Wood est la plus jeune membre de l’équipe américaine à Rome, mais elle a déjà la détermination d’une championne. Pétrie de talent en papillon, elle est également engagée en nage libre et dans les relais.


Malgré sa jeunesse, Carolyn Wood est considérée par beaucoup comme la favorite du 100 m papillon. Aux sélections américaines, elle a battu Carolyn Schuler et à Rome, les deux Américaines ne vont plus se lâcher. À 30 m du mur, elles sont respectivement première et deuxième lorsque survient un événement incroyable. Carolyn Wood boit une énorme tasse et elle s’étouffe. Elle semble désorientée et s’arrête de nager, s’agrippant aux flotteurs de la ligne d’eau, victime d’une quinte de toux.

Totalement désemparée, on lui vient en aide dans la piscine et elle ne termine évidemment pas la course, alors que sa compatriote s’impose en signant un nouveau record olympique.

Pour Carolyn Wood, la déception est immense. Elle a manqué de peu une médaille au 100 m nage libre, terminant à trois dixièmes de la médaillée de bronze, Natalie Steward, et maintenant elle subit un nouveau contretemps. Elle met toutefois un point d’honneur à reprendre l’entraînement et à se préparer pour les relais.

Dans le 4 x 100 m 4 nages, l’adolescente nage dans les séries où les Américaines se qualifient facilement, avant d’assister au triomphe de ses partenaires en finale, des tribunes. Elle a cependant rempli sa mission et gagne une médaille d’or bien méritée.

Elle n’a toutefois pas encore vécu son meilleur moment qui survient dans le 4x 100 m nage libre. Elle boucle le troisième relais où elle est à la lutte avec l’Australienne Lorraine Crapp. À la prise de relais, cette dernière compte plus de deux secondes d’avance, mais Carolyn Wood parvient à refaire son retard et à se porter en tête avant de transmettre le relais à Chris vonSaltza. À partir de là, la victoire est assurée.

Carolyn Wood retourne ensuite chez elle poursuivre ses études. Un été, elle travaille comme maître-nageur sauveteur, si bien qu’en vertu des règles olympiques de l’époque, elle est considérée comme professionnelle et ne sera plus autorisée à participer à nouveau aux Jeux.

Tags Rome 1960
back to top