skip to content
Date
22 sept. 1988
Tags
Séoul 1988

Carolyn Waldo

La natation synchronisée balbutiait encore comme sport olympique aux Jeux à Séoul en 1988, mais le monde fut emporté par les prouesses athlétiques et la grâce de ses protagonistes.

Cette discipline, qui n’avait rejoint le programme olympique que quatre ans auparavant, était déjà devenue extrêmement populaire et les fans défendaient haut les couleurs de leur équipe nationale dans la piscine de Jamsil à Séoul.

Un bel avenir était prédit à la Canadienne Carolyn Waldo.

Porte-drapeau de sa délégation à la cérémonie d’ouverture, elle commença par s’acquitter des espoirs qui pesaient sur elle en remportant l’épreuve solo, maintenant supprimée.

Waldo avait renversé le classement de Los Angeles quatre ans plus tôt où l’Américaine Tracie Ruiz avait obtenu l’or devant le Canada.
À présent, Waldo, avec sa partenaire Michelle Cameron, visait la gloire en duo.

C’est parce que toutes deux craignaient l’eau et pour lutter contre cette phobie qu’enfants elles s’étaient mises à la natation. Qui aurait pu prédire l’effet positif d’une telle thérapie sur leur vie ?

Cameron avait aussi remporté son chapelet de titres aux championnats du monde et du Canada mais avec Waldo elles affrontaient l’intense pression exercée par leurs rivales américaines Sarah et Karen Josephson.

Après un excellent enchaînement, les Canadiennes offrirent une performance somptueuse dans l’épreuve libre et gagnèrent l’or à seulement 0.033 point.
Waldo fut ainsi la première Canadienne à décrocher deux médailles d’or à la même édition des Jeux et, ce faisant, ce nouveau sport aquatique s’acquit fermement les faveurs du public.

back to top