skip to content
Date
05 mars 2015
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

Carol Huynh, la première championne olympique de lutte canadienne

Carol Huynh raconte ce qui l’a amenée à pratiquer la lutte féminine, avant de connaitre la joie d’ouvrir le palmarès olympique du Canada dans sa discipline à Beijing en 2008.


Née dans la petite ville de Hazelton en Colombie Britannique dans une famille de 5 enfants originaire de Chine et du Vietnam, Carol Huynh commence la lutte à l’âge de 15 ans. « La raison ? c’était un sport qui existait dans mon environnement. Même si la lutte n’était pas si populaire, car peu de gens la pratiquaient, il se trouve qu’il y avait là un entraîneur qui était un véritable avocat de la lutte féminine, et puis ma grande soeur était une des premières à avoir rejoint l’équipe de lutte au Lycée. Elle a donc tracé le chemin pour moi ».

« Je l’avais observée » poursuit-elle, j’avais vu comme elle appréciait ça, la forme physique que cela lui apportait, la confiance en elle… toutes ces choses positives. Il était donc naturel pour moi d’essayer. J’étais déjà une bonne athlète, j’ai transposé ça sur la lutte puis je suis devenue de plus en plus forte, j’ai été recrutée à l’université pour pratiquer la lutte, j’ai rejoint l’équipe nationale, j’ai eu toutes ces belles opportunités de voyager à l’étranger. Une superbe expérience. Une véritable passion pour mon sport et la volonté de faire du mieux que je pouvais et d’aller de l’avant… encore de l’avant ».

Diplômée en psychologie à l’Université Simon Fraser de Vancouver, médaillée de bronze en 2000 puis d’argent en 2001 en 46kg dans les championnats du monde FILA de lutte libre, Carol Huynh ne réalise pas son rêve de disputer le premier tournoi olympique féminin de lutte à Athènes en 2004, lorsqu’elle est battue en sélection canadienne par son amie et modèle Lyndsay Belisle. Mais elle reste sa partenaire d’entraînement pour la préparer avant l’échéance. Redoublant d’ardeur, Carol quitte sa Colombie Britannique natale et rejoint Calgary dans l’Alberta pour mettre ses études de côté et se consacrer à 100% à son sport.

©IOC / John Huet

Championne Pan Américaine 2007, elle se qualifie ensuite pour les Jeux de Bejing, et le 16 août 2008 sur le tapis de lutte du Gymnase de l'Université de l'agriculture de Chine, Carol Huynh domine largement la Japonaise Chiharu Icho en finale des 48kg, ne lui laissant qu’un point (4-0, 2-1) grâce à une vivacité, une technique et une détermination sans failles.  Elle est la première canadienne championne olympique de lutte, et la première médaillée d’or de son pays aux Jeux de Beijing.

Gagnante des tournois de lutte féminine des Jeux du Commonwealth 2010 à Delhi (Inde) puis des Jeux Panaméricains 2011 à Guadalajara (Mexique), Carol Huynh remporte sa 2e médaille olympique à Londres en 2012, toujours en 48kg, en montant sur la 3e marche du podium. Elle devient ensuite présidente de la commission des athlètes de l’United World Wrestling,  la Fédération Internationale de Lutte.

« J'ai entendu dans ma carrière des gens qui prétendent que les femmes ne devaient pas lutter (…) ces commentaires sont comme un carburant pour moi. Si j’entends ce genre de doutes ou de paroles négatives, cela me donne envie de faire encore mieux, de m’entraîner plus fort. De montrer aux gens que les femmes appartiennent à ce sport, et que nous pouvons vraiment être des grandes championnes. En fait, tout cela m’a aidé ! », dit Carol Huynh.

back to top