skip to content
Date
09 févr. 2010
Tags
Actu CIO , Fédération de Russie , Canada

Canada - Russie : Duel de géants sur la glace

L’histoire des sports collectifs est faite d’affrontements prestigieux entre les meilleures équipes du monde. Le hockey sur glace n’échappe pas à la règle. Souvent, ces matchs sentent la poudre et chaque équipe a son adversaire de choix. Suédois, Finlandais, Tchèques, Américains, Slovaques ou Suisses font partie des ténors qui se retrouvent à chaque grande compétition dans les tours finaux, là où les médailles se gagnent et où les légendes se créent. Dans le monde de la rondelle, deux nations sortent du lot pour les fans du monde entier : Russie et Canada, contrées où le hockey est roi et qui ont donné naissance à quelques-uns des plus grands joueurs de tous les temps.

15 titres à eux deux

Le tournoi olympique de hockey a d’abord été dominé par les sélections canadiennes avec six titres sur les huit premières éditions. À partir des Jeux de Cortina d’Ampezzo en 1956, ce sont les nouveaux venus soviétiques qui imposent leur style et leur jeu de passe sur les patinoires olympiques avec sept titres en neuf éditions. Aux Jeux d’Albertville en 1992, c’est l’équipe unifiée qui s’impose en finale face au Canadiens.

Et crosse contre crosse en finales mondiales

Si les Russes n’ont pas encore ramassé l’or olympique, ils se sont en revanche imposés lors des deux derniers championnats du monde disputés en 2008 et 2009. À chaque fois, les joueurs de Slava Bykov ont disposé des Canadiens sur le score de cinq buts à quatre après prolongation en 2008 et sur la glace canadienne, puis sur le score de deux buts à un en 2009. Les Canadiens, quant à eux, remportaient l’édition 2007 disputée elle à Moscou. Deux équipes qui occupent les deux premières places du classement de la Fédération Internationale de hockey sur glace (IIHF).

Crosby - Ovechkin, affaire à suivre

À Vancouver dans quelques jours, les affiches des premiers tours sont prometteuses. Elles annoncent des rencontres USA-Canada, Suède-Finlande ou encore Russie face aux anciens frères slovaques et tchèques. Les demi-finales pourraient bien nous réserver un nouveau duel au sommet entre Russes et Canadiens, et pourquoi pas même une finale s’ils restent invaincus dans leur groupe respectif. Deux escouades composées de joueurs talentueux au jeu collectif bien huilé. Et de chaque côté deux immenses stars bien que jeunes : Sydney Crosby (22 ans) et Alexander Ovechkin (24 ans), des marqueurs et des passeurs capables de gestes exceptionnels qui peuvent faire basculer à tout moment l’issue de la rencontre.

Un père footballeur et une mère basketteuse double championne olympique ont très tôt donné à Ovechkin le goût du succès. Depuis ses 16 ans, il patine pour les équipes nationales russes et a déjà sept médailles internationales à son actif dont deux d’or conquises sur les terres canadiennes. Sydney Crosby est lui depuis l’âge de sept ans sous les feux de la rampe, multipliant les exploits et alignant records et récompenses dans toutes les ligues. Capitaine de l’équipe junior du Canada et vice-capitaine aux championnats du monde, il ne lui reste plus qu’à briller aux Jeux Olympiques.
Plus qu’une opposition sur la glace, c’est une opposition de style et de tempérament entre ces deux magnifiques joueurs qui symbolisent le nouveau visage du hockey mondial et la confrontation de deux équipes favorites à Vancouver.

back to top