skip to content
Date
11 oct. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Buenos Aires 2018, JOJ
Buenos Aires 2018

Buenos Aires 2018 : Que sont-ils devenus?

Alors que nous célébrons le premier anniversaire de la tenue des 3es Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'été de 2018 à Buenos Aires, olympic.org met en lumière quelques-uns des jeunes athlètes qui se sont fait un nom sur la scène internationale depuis leur victoire dans la capitale argentine.


Kristof Milak

Le nageur hongrois Kristof Milak a remporté trois médailles d'or et une médaille d'argent aux JOJ de 2018 à Buenos Aires et s'illustre aujourd'hui sur la scène senior. L'athlète de 19 ans a battu le record du monde, vieux de dix ans, établi par Michael Phelps au 200 m papillon masculin, en remportant la médaille d'or aux Championnats du monde de la FINA 2019, qui se sont déroulés à Gwangju (République de Corée) en juillet dernier. Kristof Milak a réalisé un temps sensationnel de 1:50.73, soit 0,78 seconde de moins que le meilleur temps précédent de 1:51.51, réalisé par Michael Phelps à Rome en 2009.


Manu Bhaker et Saurabh Chaudhary

Les tireurs indiens Manu Bhaker et Saurabh Chaudhary ont remporté respectivement les épreuves féminine et masculine de pistolet à air comprimé 10 m aux JOJ de Buenos Aires 2018, et se sont associés depuis pour dominer l'épreuve de pistolet à air comprimé 10 m par équipes mixtes sur le circuit de Coupe du monde de l'ISSF. Le pistolet à air comprimé 10 m par équipes mixtes est l'une des trois épreuves de tir par équipes mixtes qui auront lieu pour la première fois aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, et les jeunes Manu Bhaker et Saurabh Chaudhary, 17 ans, semblent maintenant prêts à décrocher la médaille d'or après avoir remporté les quatre épreuves de la Coupe du monde 2019 de l'ISSF.

OIS


Lin Shan

La Chinoise Lin Shan a raflé les médailles de plongeon aux JOJ de Buenos Aires 2018, remportant les titres féminins en tremplin 3 m et haut-vol 10 m, ainsi que l'épreuve par équipes mixtes. Elle a depuis remporté son premier titre mondial sur la scène senior. L'athlète de 17 ans s'est associée à Yang Jian dans l'épreuve par équipes mixtes aux Championnats du monde de la FINA 2019 à Gwangju, où le duo a remporté la médaille d'or avec une note de 416,65 points pour ses six plongeons, loin devant Sergey Nazin et Yulia Timoshinina, de Russie (390,05 points). C'était la première fois que la Chine remportait le titre mondial dans l'épreuve par équipes mixtes depuis l'ajout de cette épreuve aux Championnats du monde de 2015.

OIS


Yaroslava Mahuchikh

L'Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh a suivi les traces de sa compatriote Yuliya Levchenko en remportant le titre des JOJ en saut en hauteur à Buenos Aires, et a de nouveau imité son idole en remportant l'argent aux Championnats du monde de l'IAAF 2019 à Doha (Qatar). Yarosalva Mahuchikh était montée sur la plus haute marche du podium des JOJ grâce à des sauts de 1,92 m et 1,95 m. Yuliya Levchenko, championne des JOJ de 2014, l'a encouragée depuis les tribunes dans son rôle de Young Change-Maker auprès de l'équipe ukrainienne. Et tandis que Yuliya Levchenko remportait la médaille d'argent aux Championnats du monde de 2017, Yaroslava Mahuchikh, 18 ans, terminait deuxième à Doha avec un record du monde junior de 2,04 m – soit la même hauteur que la future championne du monde et ancienne championne des JOJ de 2010, Mariya Lasitskene.

OIS


Kliment Kolesnikov

Après avoir remporté six médailles d'or et une médaille d'argent aux JOJ de Buenos Aires 2018, le nageur russe Kliment Kolesnikov a remporté une autre médaille impressionnante aux Championnats du monde de natation sur courte distance en décembre 2018. Le jeune homme, qui avait alors 18 ans, a en effet décroché l'or au 100 m quatre nages ainsi que six autres médailles en relais. Ses solides performances au niveau senior se sont poursuivies en 2019, avec une médaille de bronze gagnée au 50 m dos aux Championnats du monde 2019 de la FINA à Gwangju, ainsi que l'argent au 4 x 100 m nage libre et le bronze au 4 x 100 m quatre nages.

OIS


Georgy Popov

Le Russe Georgy Popov a remporté la médaille d'or à l'issue de l'un des combats de taekwondo les plus palpitants des JOJ de Buenos Aires 2018, en battant le Russe Kim Kang-min 33-26 dans la finale de l'épreuve masculine des – 55 kg avec une démonstration offensive passionnante. Il a aujourd'hui réussi à transposer avec succès ce style offensif chez les seniors, en s'adjugeant, à l'âge de 18 ans, la médaille d'argent aux Championnats du monde de taekwondo 2019.

OIS


Toni Vodisek

Après avoir décroché une médaille d'argent aux JOJ de Buenos Aires 2018, le Slovène Toni Vodisek a poursuivi sur sa lancée pour survoler le circuit professionnel de kitesurf. Le jeune homme de 19 ans a dominé les classements dans les trois premières épreuves des KiteFoil World Series 2019, s'assurant des victoires à Gizzeria (Italie), Weifang (Chine) et Pingtan (Chine). Toutefois, une blessure à l'épaule durant la finale en Sardaigne (Italie) l'a malheureusement empêché de décrocher le titre mondial.

OIS


Jordan Díaz

Le spécialiste cubain du triple saut Jordan Díaz a réalisé l'une des performances les plus spectaculaires des JOJ de Buenos Aires 2018, le champion du monde des moins de 18 ans et des moins de 20 ans ayant sauté 17,14 m et 17,04 m pour s'assurer une victoire confortable dans l'épreuve masculine. Aujourd'hui âgé de 18 ans, Jordan Díaz a décroché sa première médaille sur le circuit senior lors des Jeux panaméricains 2019 à Lima (Pérou), avec un saut de 17,38 m qui lui a en effet valu une médaille d'argent derrière l'Américain Omar Craddock, lequel a décroché l'or (17,42 m).

OIS


Hirut Meshesha

L'Éthiopienne Hirut Meshesha s'est servi de son expérience aux JOJ de Buenos Aires 2018, où elle avait remporté la médaille de bronze dans l'épreuve féminine du 800 m, pour se hisser avec brio au niveau senior. La jeune fille âgée de 18 ans a battu une série de rivales aguerries pour décrocher l'or dans le 800 m lors des Jeux africains de 2019 qui se sont tenus à Rabat (Maroc), avec un temps de 2:03.16 devant ses pairs, notamment l'olympienne ougandaise Halimah Nakaayi, laquelle a remporté le titre mondial 2019 à Doha.

OIS


Wang Zhiyi

Depuis qu'elle a remporté la médaille d'argent en simple féminin en badminton lors des JOJ de Buenos Aires 2018, la Chinoise Wang Zhiyi a poursuivi sur sa lancée en réalisant des performances impressionnantes sur le circuit mondial de la BWF. En juillet, la jeune athlète de 19 ans a terminé deuxième à l'Open du Canada, s'inclinant en finale face à An Se-young, de la République de Corée, pour décrocher son premier podium sur le circuit senior. Wang Zhiyi a affiché la même ténacité lors de l'épreuve suivante sur le circuit mondial de la BWF – le Super 300 US Open en Californie. Elle n'a en effet perdu aucun match pendant tout le tournoi et battu la Sud-Coréenne Kim Ga-eun, tête de série numéro trois, en finale, 21-18 et 21-19. En octobre, Wang Zhiyi a ensuite remporté son deuxième titre sur le circuit mondial de la BWF en gagnant l'Indonesia Masters Super 100.

OIS


Sun Yingsha and Wang Chuqin

Sun Yingsha et Wang Chuqin ont permis de continuer à asseoir la domination de la Chine dans les compétitions de tennis de table des JOJ de Buenos Aires 2018, remportant respectivement les titres en simple féminin et masculin. Aujourd'hui, ils connaissent tous les deux le succès sur la scène senior. Sun Yingsha s'est hissée au sixième rang mondial grâce à une série de résultats impressionnants sur le circuit mondial de l'ITTF, notamment des victoires en simple à l'Open du Japon et à l'Open d'Australie. L'athlète de 18 ans a également brillé en double, s'associant à Wang Manyu pour remporter l'or aux Championnats du monde de tennis de table de 2019 et à l'Open du Qatar. Wang Chuqin a, quant à lui, remporté le titre en simple masculin à l'Open de Suède et a terminé deuxième à l'Open de Hongrie et à l'Open d'Australie. Tout comme Sun Yingsha, le jeune homme de 19 ans a également connu le succès en double, remportant le titre mondial en 2019 aux côtés du champion du monde et champion olympique Ma Long.

OIS

back to top En