skip to content

Bons baisers de Saint-Moritz à l'occasion des Jeux Olympiques de la Jeunesse

OIS
Date
12 janv. 2020
Tags
Actualités Olympiques, Lausanne 2020, Luge, JOJ
Lorsque le lugeur autrichien Florian Tanzer s'élance sur la surface gelée du lac de Saint-Moritz, il n'a qu'un nom à l'esprit : Bond. James Bond.


"Le paysage est fantastique, j'ai l'impression d'être dans l'un de ses films", s'enthousiasme le jeune athlète de 15 ans, qui participera aux épreuves simples masculines dès le 18 janvier.

"Je suis un grand fan de James Bond, et surtout de la scène de la poursuite à ski sur la piste de bobsleigh dans Rien que pour vos yeux. Si je pouvais faire pareil, je serais vraiment comblé !"

Pour les athlètes qui séjournent dans la célèbre station de ski suisse à l'occasion des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020, le paysage est instantanément reconnaissable.

En effet, non seulement Saint-Moritz a servi de cadre à un certain nombre de films, mais la ville est également étroitement liée à l'histoire des JO, puisqu'elle a accueilli les Jeux d'hiver en 1928 et 1948.

"C'est un véritable privilège de participer à la compétition dans un lieu si emblématique, déclare le patineur de vitesse suisse Flavio Gross. En particulier lorsqu'on connaît son histoire. Avec les montagnes et la glace en arrière-plan, le décor est vraiment superbe.

Je n'avais encore jamais vu autant de journalistes ni de spectateurs".

OIS

Bien que très pittoresque, le St. Moritz Speed Skating Oval réserve des défis particuliers pour les athlètes.

Pour la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver, les épreuves du 500 m, du 1 500 m et du départ groupé,

tant masculines que féminines, seront organisées sur un lac. Or, malgré sa beauté saisissante, cette piste naturelle n'offre pas une surface aussi lisse que les pistes en salle.

"Je ne suis pas habitué à ce genre de terrain et je connais beaucoup d'athlètes qui n'ont que très peu d'expérience sur

la glace naturelle", avoue Theo Collins, qui sera le premier patineur britannique sur piste longue à participer à un événement olympique depuis 1992. "Je pense que tous les autres athlètes ont les mêmes difficultés.

La glace présente quelques fissures aujourd'hui, mais si le problème est réglé avant les épreuves, il y aura des sections très rapides."

Quant aux athlètes participant aux épreuves de bobsleigh, de skeleton et de luge, ils devront apprivoiser la légendaire Olympia Bob Run, l'une des plus anciennes pistes de bobsleigh au monde.

Getty Images

C'est aussi la seule piste naturellement réfrigérée par les températures glacées de la région.

"C'est un lieu vraiment à part : malgré plus de 100 ans d'existence, il n'y a pas la moindre bosse dans la glace, fait remarquer Tanzer. On a l'impression de glisser sur un nuage."

 
 

Les calories brûlées pendant l'entraînement de luge permettent de s'accorder quelques plaisirs gastronomiques entre deux courses. Par chance, Saint-Moritz est également reconnue pour ses nombreuses spécialités gourmandes.

"Quand on pratique la luge, on peut manger ce qu'on veut", se réjouit Tanzer. J'essaye de conserver un régime sain,

mais ce n'est pas toujours possible.

Lorsque je passe une mauvaise journée, je vais manger du chocolat à Saint Moritz. Ça va tout de suite mieux !"

back to top En