skip to content
Date
12 nov. 2006
Tags
Actualités Olympiques

Bon anniversaire Nadia !


L’année 2006 est synonyme de double anniversaire pour Nadia Comaneci : il y a 30 ans, le 18 juillet 1976, elle réalisait un 10 parfait ; aujourd’hui, 12 novembre 2006, elle fête ses 45 ans.
L’occasion de revenir sur l’image emblématique d’une gymnaste roumaine qui marqua l’histoire olympique du haut de ses 14 ans.
 
Une brève et intense carrière olympique
Après avoir remporté quatre fois l’or aux Championnats d’Europe de 1975, la jeune Nadia participa pour la première fois aux Jeux Olympiques à Montréal en 1976. Au cours des six épreuves que comportait le programme de gymnastique artistique, elle fit preuve d’une impressionnante concentration et d’une précision sans faille. C’est ainsi qu’elle remporta trois médailles d’or (barres asymétriques, concours général individuel, poutre), une d’argent (concours général par équipes) et une de bronze (exercices au sol).
 
Mais le véritable exploit que la jeune Roumaine accomplit durant ces Jeux fut d’obtenir la première note parfaite de l’histoire olympique : un 10.00 aux barres asymétriques. Une prouesse qui se devait unique, mais que Nadia réitéra par cinq fois les quatre jours suivants : un phénomène sportif sans précédent était né. Aujourd’hui encore, cette performance n’a pu être égalée, ni même approchée.
Quatre ans plus tard, aux Jeux d’été de Moscou, la révélation olympique de 1976 brilla une fois de plus en totalisant deux médailles d’or (poutre, exercices au sol) et deux médailles d’argent (concours général par équipes, concours général individuel). La frêle et jeune adolescente avait grandi, mais cela ne l’empêcha pas d’obtenir pour la septième fois un autre 10.00.
 
Son parcours fut d’autant plus exceptionnel que la gymnastique artistique est une discipline qui reflète parfaitement les idéaux olympiques. À mi-chemin entre force et élégance, elle requiert une parfaite symbiose entre corps et esprit. Cette pratique est ainsi inscrite dans l’histoire olympique depuis l’Antiquité comme un moyen de se respecter et de s’accomplir, autant physiquement que mentalement.
 
Une note imprévue
Personne n’était vraiment préparé à l’exploit de Nadia Comaneci, pas même les machines ! En effet, à l’époque les installations d’affichage ne comportaient que trois cases. Ainsi, lorsque les juges décernèrent le premier 10.00, le tableau des scores annonça une note de 1.00 !
 
Une légende à jamais gravée
Cette jeune Roumaine au talent précoce demeure encore aujourd’hui une référence sportive et olympique incontournable. Elle est le rêve de chaque jeune gymnaste, elle reste l’exemple de la perfection.
Encore une fois, bon anniversaire Nadia !
 
PROFILE
Nadia COMANECI
 
Gymnastique
back to top En