skip to content
Rio 2016 Getty Images
Date
18 juil. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO

Bon à savoir à propos de Rio 2016

Les Jeux Olympiques de Rio 2016 apporteront des bénéfices durables et importants au pays hôte, placeront la population et les athlètes au cœur des Jeux et défendront une égalité de traitement pour ces athlètes. Voici un tour d’horizon de la manière dont les Jeux de Rio 2016 – les premiers Jeux organisés en Amérique du Sud – ont embrassé ces domaines clés.

Héritage

Créer des Jeux vraiment durables et qui génèrent un héritage durable pour la ville et le pays hôtes est un élément essentiel de la mission du CIO. L’impact positif de cette approche est déjà nettement visible un peu partout à Rio et il est pratiquement certain que les répercussions positives des Jeux de cette année marqueront la ville et ses habitants durant des décennies. Voici simplement quelques exemples marquants des initiatives qui ont déjà été prises dans le cadre de l’héritage ou qui seront lancées dès la fin des Jeux.

Rio
© Getty Images

  • La zone portuaire du centre de Rio de Janeiro a subi un réaménagement majeur qui l’a transformée en un complexe culturel et de loisirs animé.
  • La zone de Deodoro (canoë slalom et BMX) sera accessible au public après les Jeux, offrant ainsi à la population locale des aires de loisirs.
  • Le site de handball sera reconverti après les Jeux en quatre écoles.
  • Le stade aquatique sera converti en deux complexes aquatiques publics, abritant chacun des bassins de 50 m.
  • Le Parc olympique abritera une nouvelle école GEO (olympique) après les Jeux.
  • Rio comptera environ 70 nouveaux hôtels, hérités des Jeux.
  • La ville bénéficiera d’un système de gestion des déchets largement amélioré.
  • Le partenaire TOP mondial Dow est en train de mettre en place des technologies et des projets à haut rendement énergétique et à faible intensité de carbone dans les principaux secteurs de l’économie brésilienne afin de réduire les émissions de carbone et à fournir des avantages sur le plan climatique au-delà des jeux.
  • Le partenaire TOP mondial GE laissera à la ville de Rio de Janeiro un meilleur éclairage des espaces publics, plus efficace, notamment au parc Flamengo, le plus grand parc public de Rio.
  • GE modernise également la technologie de l’hôpital Souza Aguiar de Rio de Janeiro en fournissant des systèmes d’imagerie radiologique.
  • Le réseau de transports de Rio compte désormais de nombreuses installations modernisées ou nouvelles, dont une ligne de métro supplémentaire, de nouvelles routes, un réseau ferroviaire amélioré et un aéroport international modernisé.

Rio
© Getty Images
Population

Les peuples ont toujours constitué le cœur battant des Jeux Olympiques, des milliers de porteurs de torche qui ont accompagné le relais de la flamme olympique d’Olympie à la ville hôte, et des volontaires qui garantissent que les Jeux se dérouleront au mieux aux centaines de milliers de spectateurs qui garniront les tribunes des sites avec force bruit, passion et couleurs, en passant par les millions de fans de sport du monde entier, qui resteront scotchés devant leurs écrans durant deux semaines en août. À Rio, ville célèbre pour son carnaval, l’importance de l’esprit humain sera plus que jamais en évidence. Voici quelques faits et chiffres qui soulignent combien les gens sont imbriqués, individuellement et collectivement, dans le tissu des Jeux.

Rio
© Getty Images

  • Le relais de la flamme olympique, qui a transporté la flamme olympique de Grèce jusqu’à Rio dans les deux mois précédant l’ouverture des Jeux, a impliqué environ 12 000 porteurs de torches.
  • Durant les Jeux, quelque 20 000 représentants des médias internationaux (presse et diffuseurs) se rassembleront à Rio, garants que l’intensité dramatique des Jeux touchera le moindre point du globe.
  • Les Jeux de Rio ont généré des milliers de nouveaux emplois et d’opportunités de formation. Ainsi, 16 000 postes supplémentaires d’employés ont été créés pour assurer les services dans les nouveaux hôtels et appartements construits pour les Jeux.
  • Environ un million de cours d’anglais ont été donnés aux volontaires et aux fournisseurs de services locaux, tels que les chauffeurs de taxi.
  • Les quelque 50 000 volontaires pour les Jeux ont été sélectionnés à partir de 240 000 candidats, ce qui a permis de favoriser une culture plus forte du bénévolat au Brésil (la moitié des candidats brésiliens avaient 25 ans ou moins).
  • Rio 2016 sera la toute première édition des Jeux Olympiques à laquelle participera une équipe olympique des réfugiés.
  • La tenue des Jeux à Rio nécessitera une force de travail de plus de 90 000 personnes (dont les employés, les volontaires et les contractuels).
  • Plus de six millions d’étudiants du Brésil et d’ailleurs ont bénéficié du programme Transforma de Rio 2016.
  • Des centaines de milliers de passionnés de sport se rendront sur les sites et dans la ville
  • Le programme Coletivo Coca-Cola du partenaire TOP mondial Coca-Cola a employé des jeunes des favelas de Rio de Janeiro, en leur proposant une expérience professionnelle précieuse dans les opérations d’hospitalité et sur les sites.

Rio
© Getty Images
Sport

Les Jeux Olympiques sont la plus grande manifestation sportive internationale de la planète, et également la plus ancienne, c’est pourquoi il est essentiel que les principaux intéressés – la fine fleur des athlètes – restent au centre de la planification et de la mise en œuvre. Rio 2016 sera ainsi marqué par un certain nombre de grandes premières, notamment le retour du rugby et du golf au programme olympique après plusieurs décennies d’absence, et la présence pour la première fois sur la scène olympique d’athlètes réfugiés. Voici d’autres statistiques importantes qui illustrent comment Rio va organiser la plus grande fête du sport mondiale.

  • Environ 10 500 athlètes de 206 CNO reconnus par le CIO, dont un actuellement suspendu, ainsi qu’une équipe olympique des réfugiés (Refugee Olympic Team, ROT).
  • Le programme comprendra 28 sports dont le golf et le rugby à sept, qui effectueront leur retour sur la scène olympique après une longue absence.
  • Au total, il y aura 306 épreuves réparties sur 32 sites de compétition à Rio, ainsi que, en ce qui concerne le football, dans cinq autres villes du Brésil.
  • Dans la dernière ligne droite menant à Rio, 44 épreuves tests ont été organisées sur les sites olympiques, afin d’affiner la préparation en vue des Jeux.

Rio
© Getty Images
Égalité de traitement

Le CIO figure à l’avant-garde de la lutte internationale contre le dopage dans le sport et la protection des athlètes propres. À Rio, plus que jamais auparavant, des mesures rigoureuses et complètes seront en place pour contribuer à la préservation de l’intégrité des Jeux et du principe de compétition propre. Voici quelques-unes des initiatives qui seront réalisées.

  • Pré-contrôles ciblés avant les Jeux Olympiques de Rio 2016, sur la base de la collecte de renseignements.
  • Plus de 1 200 athlètes concourant en individuel et 1 000 athlètes concourant par équipes sélectionnés dans le cadre de la surveillance du suivi des contrôles. À la fin du mois de juin 2016, 684 recommandations de contrôle supplémentaire ont été envoyées à 13 FI et 62 organisations nationales antidopage concernant des athlètes de 96 pays différents.
  • Lancement de programmes majeurs de réanalyse ciblée des échantillons conservés de Beijing 2008 et de Londres 2012, à l’aide des dernières méthodes scientifiques et sur la base de la collecte de renseignements en coopération avec l’AMA et les Fédérations Internationales. À ce jour, 1 000 contrôles ont été réalisés.
  • Les échantillons prélevés à Rio 2016 seront désormais conservés pendant dix ans, dans l’attente du développement de nouvelles méthodes scientifiques et la collecte de nouveaux renseignements
  • Jusqu’à 4 500 analyses d’urine et 1 000 analyses sanguines seront effectuées à Rio.
  • Les procédures disciplinaires concernant les cas de dopage de Rio 2016 seront gérées de manière indépendante par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS)
  • Plus de 200 agents de contrôle du dopage seront en service à Rio

Rio
© Getty Images
back to top En