skip to content
Getty Images
Date
11 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme , Jamaïque

Bolt et la défense de sa triple couronne en haut de l’affiche de l’athlétisme à Rio 2016

Usain Bolt sera la tête d’affiche des épreuves d’athlétisme de Rio 2016 qui commenceront le 12 août au stade olympique. Le sprinter jamaïcain aura pour ambition de conserver les trois titres masculins qu’il a gagnés à Londres il y a quatre ans : le 100 m, le 200 m et le relais 4 x 100 m.

« Lightning Bolt », qui est âgé aujourd’hui de 29 ans, a déclaré que ce seront ses derniers Jeux, et il peut s’attendre à voir une opposition musclée contrarier son rendez-vous avec la gloire. Un autre homme cherchera à entrer dans la légende olympique : le coureur de fond britannique Mo Farah qui défendra ses titres du 5 000m et du 10 000m à Rio. Seul le Finlandais Lasse Viren est parvenu à réaliser deux fois de suite ce doublé, aux Jeux Olympiques de Munich 1972 et de Montréal 1976.

Getty Images

Farah, 33 ans, est le premier homme à avoir remporté les deux courses lors de trois grandes compétitions mondiales consécutives : les Championnats du monde 2013 et 2015, et les Jeux de Londres 2012. Le Britannique n’aura toutefois pas la tâche facile. Le trio kényan composé de Geoffrey Kamworor, Paul Tanui et Bedan Karoki figure notamment parmi ceux qui rêvent de le détrôner sur la plus longue des deux distances, tandis que des coureurs comme le Kenyan Caleb Ndiku ou l’éthiopien Hagos Gebrhiwet ont les mêmes ambitions sur la plus courte.

Deux soeurs et un couple au sommet ?

Deux autres athlètes d’Ethiopie, Tirunesh Dibaba et sa soeur cadette Genzebe, vont essayer de faire du fond et du demi-fond une affaire de famille. Tirunesh peut devenir la première femme triple championne olympique du 10.000m, tandis que Genzebe, championne du monde en titre et recordwoman du monde du 1500m arrive à Rio en grande favorite sur sa distance de prédilection, et tentera d’effacer sa déception des Jeux de Londres 2012, quand elle avait dû abandonner sur blessure dès le séries.

Getty Images

La « fusée de poche » jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a de son côté la possibilité de devenir la première sprinteuse à remporter trois fois de suite le titre du 100m. Elle a dû se battre avec une blessure à l’orteil cette saison et devra repousser les assauts de sa compatriote Elaine Thommson, qui l’a devancée lors des sélections jamaïcaines, mais aussi de la Néerlandaise Dafne Schippers (également attendue en favorite sur 200m), et de l’Américaine Tori Bowie.

Se battre pour laisser sa trace dans la grande histoire de l’athlétisme semble être une idée en vogue à Rio, puisque l’Américain Ashton Eaton, détenteur du record du monde du décathlon, visera lui aussi un glorieux doublé. Il tentera de devenir le premier homme à conserver le titre des épreuves combinées depuis le grand Daley Thompson qui avait fait vibrer les Britanniques aux Jeux Olympiques de 1980 et 1984.

Getty Images

Dans les mêmes épreuves combinées, son épouse canadienne Brianne Theissen-Eaton compte bien augmenter la collection de trophées familiale. Meilleure performeuse de l’année en heptathlon, elle comptera parmi les favorites. Elle trouvera sur son chemin la championne olympique en titre britannique, Jessica Ennis-Hill, qui cherchera à rejoindre l’Américaine Jackie Joyner-Kersee, la dernière a avoir conservé son titre de l’heptathlon, de Séoul en1988 à Barcelone en 1992. 

Getty Images

Allyson Felix en course pour une cinquième médaille d’or

Pour ne pas être en reste, plusieurs athlètes féminines songeront elles aussi à marquer l’histoire, à commencer par la sprinteuse américaine Allyson Felix qui n’est plus qu’à une longueur d’un exploit : devenir la première femme à gagner cinq médailles d’or en athlétisme. Tenante du titre du 200m, elle aura cette fois ses chances sur 400m et dans le relais 4x400m.

Getty Images

Parmi les épreuves les plus attendues sur la piste figure le 400m masculin dans lequel quatre hommes principalement chercheront à se frayer un passage jusqu’à l’or : le coureur de la Grenade Kirani James, tenant du titre olympique, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, champion du monde sortant, l’Américain LaShawn Merritt et le Botswanais Isaac Makwala.

Getty Images

Dans les concours, le Français Renaud Lavillenie, roi de la perche, tentera de devenir le premier homme à conserver le titre olympique masculin depuis l’Américain Bob Richards, il y a soixante ans. Le détenteur du record du monde est dans une forme princière et sera donc le grand favori d’une épreuve qui pourrait permettre aux supporters locaux de donner de la voix : l’ancien champion du monde junior Thiago Braz sera en effet de la partie et essaiera de confirmer quelques belles performances qu’il a réalisées cette saison.

Getty Images

En hauteur féminine, l’expérience sera sur le devant de la scène, puisque l’Espagnole Ruth Beitia tentera, à 37 ans, de devenir la médaillée olympique de saut la plus âgée, hommes et femmes confondus. Il ne manque plus à son palmarès qu’un podium olympique, une lacune que l’Espagnole, qui est en forme, est déterminée à combler à Rio où ses camarades de la trentaine passée, l’Américaine Chaunté Lowe et la Croate Blanka Vlasic, nourriront également d’authentiques espoirs de médaille.

Getty Images

Une autre reine des concours, la Néo-Zélandaise Valérie Adams tentera de réaliser un exploit exceptionnel : remporter trois fois de suite la médaille d’or du lancer du poids. Toujours au sommet, elle devra surveiller la Chinoise Lijiao Gong, qui a réussi le meilleur lancer de la saison et l’ambitieuse allemande  Christina Schwanitz.

back to top En