skip to content

Bob Hayes impérial sur 100 m

C’est à Bob Hayes, probablement l’un des sprinters les plus rapides de tous les temps et dont le palmarès de victoires fut certainement le plus riche malgré une brève carrière, que fut décerné le titre du 100 m. Dans la période précédant les Jeux Olympiques il semblait totalement imbattable après avoir remporté chacune des 49 courses auxquelles il avait participé entre 1962 et 1964.


Bob réalisa une série de records de vitesse. Il fut le premier athlète à courir un 100 yards (91,4 m) en 9,1 secondes, et le premier à couvrir un 60 yards (54,8 m) en moins de six secondes. Selon les cotes, il était le grand favori. Il remporta aisément son premier tour préliminaire et gagna le quart de finale tout aussi aisément. La seule question en suspens était de savoir si, sous la pression, la blessure à la jambe qu’il s’était faite quelques mois auparavant pouvait le gêner, mais la demi-finale mit un terme à ces doutes.

Le temps record de 9,91 secondes qu’il enregistra aurait dû pulvériser le record mondial mais celui-ci ne fut pas homologué, le vent ayant joué en sa faveur. Cet exploit lui suffisait toutefois amplement pour qu’il participe à la finale.

Il se vit attribuer le couloir 1 qui, après avoir été labouré par les athlètes au départ de la marche des 20 km, dut être ratissé. En outre, Hayes avait emprunté des chaussures car il avait égaré l’une des siennes sous son lit dans le village des athlètes. Malgré cela, il démarra en trombe des starting blocks, prit rapidement la tête du peloton et l’emporta avec deux mètres d’avance, égalant le record mondial. C’était sa 49è victoire consécutive, Bob ne perdit qu’une fois au 100 m, mais jamais au 100 yards (91.4m).

Gettyimages


Son dernier exploit en tant qu’athlète fut probablement le plus remarquable. Il effectua le 4x100 m comme 4è relayeur, et fit gagner l’équipe américaine alors qu’elle était en cinquième position. Ce qui suivit fut une éblouissante démonstration de vitesse, de force et de détermination quand il ramena le bâton du relais avec trois mètres d’avance. On estima que le temps qu’il avait mis pour ce 100 m était d’environ 8.8 secondes, ce qui était une allure éblouissante même en tenant compte de son départ fulgurant.

Après les Jeux, Bob se reconvertit pour faire carrière dans le football américain et connut un immense succès. Durant une décennie pratiquement il joua pour l’équipe des Cowboys de Dallas, avant de terminer sa carrière avec les 49ers de San Francisco. Il est le seul athlète à cumuler un titre olympique et le Super Bowl.

back to top En