skip to content
Date
27 juil. 1980
Tags
Moscou 1980

Blessé, Alekseyev dévisse en pleine ascension

Lors des compétitions d’haltérophilie des Jeux Olympiques de 1980, l’attention se porta principalement sur la blessure de Vassily Aleskeyev, véritable légende russe de l’époque.


Tout était prêt pour que le géant de 160 kg originaire de Ryazan décroche sa troisième médaille d’or olympique dans la catégorie des super poids lourds après Munich et Montréal, ce qui aurait représenté un exploit sans précédent.

Or, diminué par une blessure contractée juste avant les Championnats du monde de 1978 en Pennsylvanie, il fut éliminé dès les premiers tours.

Les haltérophiles russes dominèrent néanmoins en remportant cinq des dix médailles d’or en jeu.

Kanybek Osmanaliyev et Viktor Mazin remportèrent la victoire dans les catégories maintenant disparues des poids mi-mouche et plume, le premier pouvant se targuer de la plus petite marge sur la catégorie la plus basse.

Mais la compétition du Palais des Sports d’Izmailovo allait s’animer grâce à deux Bulgares.

Yanko Rusev commença par décrocher le titre dans la catégorie des poids légers en établissant un nouveau record olympique et mondial avec un total de 342,5 kg, y compris un record mondial de 195 kg à l’épaulé-jeté qui le propulsa loin devant ses concurrents.

Son coéquipier Assen Zlatev prit ensuite la relève dans la catégorie des poids moyens en s’emparant de l’or avec 360 kg puis en écrasant le record du monde avec son épaulé-jeté de 205,5 kg effectué au terme de la compétition.

Le public russe s’anima une fois de plus lorsque Yurik Vardanian défit ses adversaires chez les semi-lourds en remportant la compétition par un 27,5 kg sans précédent avec un total gagnant de 400 kg, résultat qui aurait signifié l’or dans la première et la moyenne des catégories des poids lourds.

Le Biélorusse Léonid Taranenko repartit avec l’or des poids lourds pour la Russie. Douze ans plus tard, il remportera l’argent pour l’équipe unifiée lors des Jeux Olympiques de 1992 à Barcelone dans la catégorie des super poids lourds.

Le vide laissé par Alekseyev éliminé très tôt fut comblé par Sultan Rakhmanov et son impressionnant épaulé-jeté de 245 kg pour soulever l’or avec une avance confortable chez les super poids lourds.

back to top