skip to content
Date
29 août 2004
Tags
Athènes 2004

Birgit Fischer entre à nouveau dans l’histoire à plus de 40 printemps

À Athènes, la kayaker allemande Birgit Fischer a terminé en apothéose son exceptionnelle carrière olympique qui avait commencé en 1980, alors qu’elle n’avait que 18 ans. À l’époque, elle défendait encore les couleurs de l’Allemagne de l’Est et avait gagné la médaille d’or du 500 m K1. Près d’un quart de siècle plus tard, la star allemande est toujours en course pour l’or, en K-2 et en K-4. Birgit Fischer a beau accuser 42 printemps, sa réputation n’a pas pris une seule ride. Sur les 11 épreuves olympiques qu’elle a disputées jusque-là lors de cinq éditions des Jeux, elle a gagné sept médailles d’or et trois d’argent. Une seule fois, elle n’a pas réussi à se classer à l'une des deux premières places, lors des Jeux d'Atlanta 1996. Et elle n’est pas venue à Athènes pour faire de la figuration.


Lors du K-4 féminin, sa première épreuve que beaucoup de personnes attribuent d’ores et déjà à la Hongrie, Fischer et l’Allemagne se signalent durant les séries en battant justement les Hongroises, alors que l’Ukraine et la Pologne se qualifient également. On se dirige donc vers une finale extrêmement disputée.

Finalement, la course se résume à un mano a mano entre les deux favorites. Hongroises et Allemandes se rendent coup pour coup jusqu’à l’arrivée, laissant l’Ukraine et la Pologne en découdre pour le bronze. Lorsque les deux équipes de tête franchissent la ligne d’arrivée, elles sont si proches qu’il est pratiquement impossible de les départager, mais c’est l’Allemagne qui a le dernier mot.

Birgit Fischer entre donc à nouveau dans l’histoire. Plus jeune championne olympique de canoë-kayak 24 ans plus tôt, elle en devient désormais la plus âgée. Elle est aussi la première femme à gagner des médailles d’or lors de six éditions des Jeux Olympiques, la première femme à être sacrée à 24 ans d’intervalle et la première athlète, tous sexes confondus, à gagner deux médailles ou plus lors de cinq éditions des Jeux.

Malgré les fastes et la fête qui en découlent, Birgit Fischer réussit à garder la tête froide et à recouvrer son énergie pour la finale du lendemain, le K2. Une fois encore, on assiste à une empoignade entre les équipages hongrois et allemands, mais cette fois, les Hongroises prennent leur revanche et laissent la médaille d’argent à Birgit Fischer et à sa partenaire Carolin Leonhardt. Avec cette ultime médaille, Birgit Fischer ajoute donc une dernière ligne à un palmarès olympique exceptionnel riche de 12 médailles.

back to top