skip to content
Birger Ruud IOC
Date
12 févr. 1932
Tags
Lake Placid 1932 , Actu CIO , Saut à ski , Norvège

Birger Ruud et ses frères



Dans la famille Ruud, originaire de la ville minière de Kongsberg au sud-ouest de la Norvège, il y a le frère aîné, Sigmund, médaillé d’argent de la compétition de saut à ski des deuxièmes Jeux d’hiver à Saint-Moritz en 1928. Il y a Birger, de quatre ans son cadet, qui brille sur les tremplins dès l’adolescence. Il y a enfin Asbjørn qui n’a que 12 ans au moment où ses deux frères ainés sont sélectionnés dans la très forte équipe norvégienne pour les Jeux de Lake Placid, mais qui se hissera lui aussi bientôt au plus haut niveau mondial de la discipline.

Sigmund a remporté le titre mondial en 1929 sur le tremplin de Zakopane. Birger a été sacré en 1931 à Oberhof, à l’âge de 19 ans. En compagnie de Hans Beck (lui aussi originaire de Kongsberg) et Kaare Wahlberg, ils forment une jeune équipe de sauteurs norvégiens qui compte bien s’attribuer toutes les marches du podium olympique 1932.

La compétition se déroule 12 février 1932 sur le tremplin K61 « Intervales Hill » devant plusieurs milliers de spectateurs. Hans Beck frappe un grand coup lors de son premier saut en atterrissant à 71,5m pour prendre la tête du concours. Birger Ruud se poste au 2e rang avec un bond de 66,5m.

Birger Ruud IOC

Au 2e saut, Birger Ruud prend tous les risques et réussit à se poser à 69m, alors que Beck qui a voulu « assurer » la victoire, ne saute qu’à 63.5m. Ruud lui souffle donc la médaille d’or avec un score total de 228,1 points contre 227 pour Beck. Tous deux sont âgés de 20 ans. Kaare Wahlberg vient compléter le triplé norvégien avec deux sauts à 62,5m et 64m pour un total de 219,5 pts. Sigmund Rudd, pour sa part, se classe 7e (63m et 62,5m).

Les trois frères Rudd vont dominer le saut à ski mondial durant toutes les années 1930, ils seront tous champions du monde à plusieurs reprises. Mais le plus brillant de la fratrie est incontestablement Birger, qui conserve son titre olympique en 1936 à Garmisch, où il participe également à la première compétition olympique de ski alpin (le combiné) en signant le meilleur temps de la descente. Il prend encore la médaille d’argent du concours de saut à ski des Jeux de Saint-Moritz 1948 à 36 ans, après avoir été résistant durant l’occupation de la Norvège par les forces armées du IIIe Reich.

Birger Ruud IOC

En 1994, il est choisi pour allumer le chaudron olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Lillehammer, mais il doit renoncer en raison d’un cœur trop faible. Il meurt dans sa ville où trône une statue de bronze le représentant en plein vol, le 13 juin 1998 à l’âge de 86 ans.

back to top En