skip to content
Date
14 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Biathlon , 7,5 km , sprint , Hommes , Actu CIO

Biathlon : double succès aux JOJ pour la famille française Claude


Le Français Émilien Claude n’était pas le premier de sa famille à recevoir une médaille aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver lorsqu’il a remporté, dimanche 14 février, le 7,5 km sprint masculin sur le stade de biathlon des Birkebeineren.

Mais tandis que son frère Fabien, 22 ans, s’était contenté du bronze lors du relais mixte de biathlon aux JOJ de 2012 à Innsbruck, Émilien peut se vanter d’avoir décroché la médaille d’or.

L’athlète de 16 ans a terminé en 19 min 01 s 5 avec une série de tirs irréprochable aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer 2016. « Je n’en reviens pas d’avoir fait un sans-faute. Cela ne m’était arrivé que deux fois de réaliser des séries de tirs parfaites en sprint. J’ai été performant, j’ai assuré en ski également, je suis donc très satisfait. Ce fut une journée idéale ! » a déclaré Émilien.

Le biathlète français a pris la tête de la compétition après la deuxième série de tirs, et même si le Norvégien Sivert Guttorm Bakken s’est montré plus rapide sur le troisième tour, Claude a su conserver l’avantage.

« Pendant le troisième tour, je n’étais encore sûr de rien. Je voulais skier avant de commencer à penser [aux résultats], poursuit-il. La fin de la course m’a semblé extrêmement difficile, c’était trop long. Quand j’ai franchi la ligne d’arrivée et que j’ai vu que j’étais premier, je me suis dit : “Waouh !” »

Le Français, qui avoue penser à cette course depuis l’an dernier, a expliqué que le ski était véritablement une affaire de famille chez les Claude. « Ma mère [Christine] était une grande fondeuse, et mes deux frères [Fabien, 22 ans, et Florent, 25 ans] concourent en Coupe de l’IBU [Union internationale de biathlon] et en Coupe du monde. »

« [Le succès de mes frères] est un réel atout pour moi, parce que leur talent et leur expérience en tir et en ski me donnent un certain avantage. Ce week-end, ils disputent la Coupe de l’IBU pendant que je suis ici, c’est excellent ! »

Bakken, originaire de Lillehammer, qui avait la chance de concourir à domicile, qui sait « où il faut accélérer et tout donner, car je me suis beaucoup entraîné ici », était déçu d’avoir laissé échapper la victoire.

« Je me suis fait plaisir, mais je suis aussi un peu énervé parce que ça s’est joué à très peu de chose. Mais il est évident qu’un coureur qui signe un sans-faute en tir sera toujours difficile à battre », conclut le Norvégien qui venait de s’assurer l’argent grâce à un temps de 19 min 08 s 6 et deux pénalités, à peine 7 s 1 derrière Claude.

Le Russe Egor Tutmin prend la troisième place du 7,5 km sprint masculin. Photo : Jed Leicester, YIS/CIO

Le Russe Egor Tutmin, qui a remporté la médaille de bronze en 19 min 19 s 5 avec deux pénalités en tir debout, a déclaré : « Pour moi, ce fut une très bonne course. Le Français [qui partait 47e sur 50 compétiteurs] a mené de bout en bout et savait toujours où en étaient ses adversaires. Je pense que ça l’a aidé à garder son sang-froid. C’est un excellent athlète. »crit

Écrit par EMMA LUPANO, YIS / CIO, avec Vegard Anders Skorpen, jeune reporter du CIO

Emma Lupano est reporter au Service Information Jeunesse (SIJ) de Lillehammer. Basée à Milan, elle a couvert les cinq dernières éditions des Jeux Olympiques ainsi que les JOJ de 2012 à Innsbruck et de 2014 à Nanjing. Spécialiste de la Chine, elle travaille depuis quatre ans comme journaliste freelance à Pékin. Photo : Jon Buckle

back to top En