skip to content
Beijing 2008 Bird's nest Getty Images
Héritage

Beijing consolide le succès de ses stades en élargissant l’héritage architectural de 2008

Les Jeux Olympiques de Beijing 2008 ont laissé à la ville certains des meilleurs stades sportifs au monde, lesquels seront encore une fois mis à l’honneur à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de 2022. Dix ans après l’inoubliable cérémonie d’ouverture organisée dans le fameux stade surnommé le Nid d’oiseau, nous pouvons voir de quelle manière les sites ont été remaniés et comment les nouvelles structures construites permettront de parachever la réputation de Beijing en tant que capitale sportive. 


Sites existants

Tout d’abord, le Stade national de Beijing - site principal plus communément appelé le Nid d’oiseau et spécialement construit pour les Jeux Olympiques de Beijing 2008 - a été conçu par le bureau d’architectes suisses Herzog & de Meuron, en collaboration avec l’artiste Ai Weiwei.

Beijing 2008 Bird's nest Getty Images

En 2008, ce stade d’une capacité de 91 000 places a servi de décor à l’impressionnante chorégraphie de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’été, aux épreuves d’athlétisme (avec les premières médailles d’or olympiques d’Usain Bolt en 100m et 200m), aux finales de football et à la cérémonie de clôture.

Au cours de la décennie écoulée, le stade a accueilli des matches de football, des concerts, les championnats du monde d’athlétisme de 2015 et a même servi de circuit pour des courses automobiles. Lors des Jeux de Beijing 2022, le Nid d’oiseau sera à nouveau le théâtre des cérémonies d’ouverture et de clôture. Et, si l’on se fie aux cérémonies de 2008, alors on peut s’attendre à un spectacle réellement mémorable.

Autre chef-d’œuvre architectural, le Palais national omnisports de Beijing, aussi appelé l’Éventail, lequel a accueilli les compétitions de gymnastique, de trampoline et de handball. À l’heure actuelle, le site est avant tout utilisé pour des rencontres de basketball. Toutefois en 2022, l’Éventail sera transformé en patinoire, afin d’y organiser les matches de hockey sur glace.

Beijing 2022 Ice Cube Getty Images

Également situé non loin du Nid d’oiseau, dans les limites du parc olympique, se dresse le Centre national des sports aquatiques de Beijing. D’une architecture aussi très originale et surnommé le Cube d’eau, son illumination le rend particulièrement beau de nuit. Les nageurs olympiques ont réellement apprécié cette structure en 2008, laquelle a vu le nageur américain, Michael Phelps, remporter ses huit médailles d’or, établissant ainsi un fabuleux record.

Cette construction est maintenant un lieu très prisé des habitants de la ville. Une fois les Jeux Olympiques terminés, la moitié de ce site a été transformée en parc aquatique et des spectacles, tels que le Lac des cygnes, y ont été présentés. Par ailleurs, en vue des Jeux de 2022, le centre fera l’objet de nouveaux travaux, afin de pouvoir accueillir les épreuves de curling (tout en gardant la capacité d’organiser des compétitions de natation et de plongeon). Étant donné son rôle changeant selon les saisons, on peut s’attendre à ce qu’il soit également surnommé le Cube de glace.

Le Palais omnisports de la capitale est un centre légendaire de la ville. Ouvert en 1968, il a accueilli d’innombrables compétitions. En 1971, les équipes américaines et chinoises de tennis de table s’y sont affrontées, jouant des matches dans le cadre d’un programme devenu célèbre sous le nom de « diplomatie du ping-pong » et permettant un dégel des relations entre les deux pays.

Capital Indoor Stadium Getty Images

Depuis, ce centre a servi à l’organisation de championnats de basketball et de football américain en salle, de même qu’il a accueilli les compétitions de volleyball lors des Jeux Olympiques de Beijing 2008. Il est maintenant utilisé pour des matches de hockey sur glace, des championnats de patinage artistique, ainsi que de patinage de vitesse sur piste courte. Ces deux catégories de compétitions se tiendront au Palais omnisports de la capitale en 2022. La Chine nourrit de grands espoirs de médailles sur ce plan et la population locale viendra en masse dans cette structure d’une capacité de 15 000 places, afin d’assister à un nouveau chapitre important de la très riche histoire de ce centre sportif.  

Le Palais omnisports de Wukesong constitue une autre construction fascinante utilisée lors des Jeux de Beijing 2008, structure qui a servi à l’organisation des rencontres de basketball. Créé pour 2008, ce centre figure parmi les sites qui ont connu le plus de succès, puisqu’il a fait l’objet de multiples ententes de droits de dénomination et compte des équipes sportives en résidence. Sa gestion relève maintenant du secteur privé et son exploitation est optimale, car plus de cent compétitions sportives et spectacles divers y sont organisés chaque année, dont des concerts d’artistes tels que Kanye West, Beyoncé, Bruno Mars, Iron Maiden et Justin Bieber. Au nombre des manifestations sportives, citons les championnats de l’Association chinoise de basketball et de hockey sur glace, rencontres qui s’y dérouleront en particulier en 2022.

Le Village olympique de Beijing et le Centre national des congrès, tous deux déjà existants, serviront à nouveau lors des Jeux de 2022, afin d’abriter le Centre Principal de Presse, ainsi que le Centre International de Radio et Télévision.

Beijing Shooting Range Hall Getty Images

Parmi les sites construits pour 2008 et réutilisés en 2022, de nombreuses structures initialement mises en exploitation en 2008 continuent de prospérer en divers points de la ville. À titre d’exemple, les terrains du Centre national de tennis sont à la disposition du grand public et accueillent le tournoi de tennis ATP 500 de Chine.

Par ailleurs, la Halle de tir et le Champ de tir aux plateaux de Beijing sont utilisés par l’équipe nationale chinoise en tant que lieux d’entraînement. Les Jeux Olympiques de Beijing 2008 ont également été l’occasion de construire des salles de sport dans le cadre de centres universitaires, salles par conséquent en utilisation constante, comme à l’Université de technologie de Beijing (badminton, volleyball et gymnastique rythmique), à l’Université de Beijing (tennis de table), à l’Université agricole de Chine (lutte) et à l’Université des sciences et technologies de Beijing (judo et taekwondo).

Beijing 2008 Canoeing and Rowing Park IOC

D’autres lieux, tels les terrains de volleyball de plage et le site réservé aux épreuves d’aviron et de canoë, ont connu des fortunes diverses. 

Le stade principal de volleyball de plage, conçu pour être temporaire, n’a pas été utilisé depuis plusieurs années. Il ne faut cependant pas s’arrêter à cela, car l’ensemble du site consacré au volleyball de plage se composait d’un terrain central, de deux aires d’échauffement et de six terrains d’entraînement. Une fois les Jeux de 2008 terminés, une partie des installations a été transformée en une zone de 20 000 m2 dédiée aux sports nautiques (parc aquatique), zone dans le cadre de laquelle les aires d’entraînement sont devenues des terrains de volleyball pour une pratique en tant que sport de loisirs, ainsi qu’une plage pour les visiteurs du parc aquatique.

Quant au site conçu pour les compétitions d’aviron et de canoë, le parcours de slalom n’est plus utilisée, le bassin de canoë a désormais été transformé en zone consacrée à la natation et comporte des flotteurs, alors que le bassin d’aviron reste destiné à des épreuves d’aviron, au paddle et à des compétitions de triathlon pour enfants. 

 

Beijing 2008 Beach Volleyball Ground IOC

back to top En