skip to content
Vos 2012 Getty Images
Date
21 juil. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Cyclisme

Beijing 2008, Londres 2012, jamais deux sans trois pour Marianne Vos ?

Championne olympique sur la piste à Beijing, puis sur la route à Londres, la cycliste Néerlandaise Marianne Vos va tenter de conserver le dernier de ces deux titres sur le parcours routier de Rio !

« A travers toutes ces années, j’ai gagné beaucoup de titres et de trophées. Mais je rêve toujours plus haut. Défendre mon titre olympique sur route est une énorme ambition, et l’un de mes buts centraux. Je suis sur le chemin de Rio et déjà très excitée, » explique Marianne Vos sur son site officiel.

La Néerlandaise de 29 ans est considérée comme la plus grande championne de sa génération, et sa domination sur tous les terrains depuis 2006 (course sur route, sur piste, cyclo-cross) lui a valu d’être surnommée « La Cannibale » en référence à l’immense champion belge des années 1960 et 1970, Eddy Merckx.

Ainsi, l’enfant de Bois-le-Duc (’s-Hertogenbosch), née le 13 mai 1987, explique : « Aussi loin que je peux me souvenir, j’ai toujours eu l’amour du sport, du patinage de vitesse sur glace au cyclisme en passant par le roller, j’ai toujours voulu disputer des compétitions ! J’ai pris le virus du cyclisme à six ans. Suivre mon frère Anton dans ses courses m’a donné la volonté de sauter sur un vélo etc de courir moi aussi ! J’ai eu mon premier vélo, et à huit ans, j’étais en compétition. Tout ça, c’était couru d’avance ! ».

Vos
© Getty Images
L’or de la piste à Beijing

Très brillante junior, elle remporte de nombreuses courses et titres nationaux sur la route, en cyclo-cross et en VTT à partir de 2002, et devient championne du monde de la course sur route dans sa classe d’âge à Vérone en 2004. Passée professionnelle, Marianne Vos est en 2006 championne du monde sur route à Salzbourg (Autriche) et de cyclo-cross à Zeddam (Pays-Bas). En 2007, elle remporte la Coupe du monde UCI de cyclisme sur route, mais en 2008, c’est sur la piste, à Manchester qu’elle s’adjuge un nouveau titre planétaire, dans la course aux points, à quatre mois des Jeux de Beijing !

Vos
© Getty Images

Le 18 août 2008 dans le vélodrome de Laoshan à Beijing, Marianne Vos est sacrée championne olympique de la course aux points, une compétition qu’elle domine de la tête et des épaules sur la piste en bois avec un total de 30 points, devant la Cubaine Yoanka Gonzalez (18 points) et l’Espagnole Leire Olaberria (13 poins).

« Je suis allée à mes premiers Jeux Olympiques et je suis revenue avec une médaille d’or. Les Jeux sont le pinacle du sport, et avoir une médaille d’or autour du cou, c’était tout simplement incroyable. Cela a effacé ma déception de la course sur route. » Marianne s’était en effet classée sixième huit jours plus tôt de cette épreuve en plein air, à 21 secondes de la gagnante britannique, Nicole Cooke. Partie remise ?

L’or de la route à Londres

Quatre fois de suite championne du monde de cyclo-cross après son premier titre olympique (2009, 2010, 2011, 2012), dans le même temps quatre fois vice-championne du monde sur route et championne du monde sur piste dans l’épreuve du scratch en 2011, Marianne Vos dispute la course olympique en ligne sur route des Jeux de Londres le 29 juillet 2012, dont le départ est donné sous la pluie, sur le Mall, avant un détour par le Surrey pour effectuer plusieurs tours d’une boucle à Box Hill, puis de revenir dans la capitale, sur 140,3 km de course.

Dans la 2e ascension de la colline de Box Hill, la championne au maillot orange porte une attaque décisive. Seule la Britannique Lizzie Armistead et la Russe Olga Zabelinskaïa parviennent à la suivre. Les trois échappées arrivent sous les gouttes en vue de la ligne d’arrivée, Vos lance le sprint et l’emporte en 3h35.29, battant Armistead d’une roue et Zabelinskaia de 2 secondes.

« C’est incroyable ! Je pensais bien sûr à cette course depuis longtemps, j’avais cette médaille d’or en tête. C’est énorme de gagner maintenant. Je ne peux pas y croire. Avez-vous vu ce sprint ? » dit-elle à chaud. « Quand tout est rassemblé dans un jour comme celui-ci, vous ne pouvez pas en demander plus ! ». A Londres, Marianne Vos prend également la 16e place du contre-la-montre sur route gagné par l’Américaine Kristin Armstrong.

« A Rio, ça ne risque pas de se finir sur un sprint massif »

Encore championne du monde de cyclo-cross en 2013 et en 2014, et sur route en septembre 2012 à Valkenburg (Pays-Bas) ainsi qu’un an plus tard en Toscane avec arrivée en solitaire à Florence, gagnante de « La course by le Tour de France » et du Tour d’Italie féminin en 2014, et également de la Coupe du monde sur route UCI 2012 et 2013, la doublé médaillée olympique se blesse une première fois à un tendon au début de l’année 2015, continue à courir, puis se fait mal une deuxième fois au printemps en reconnaissant un parcours de VTT. Elle met un terme à sa saison et reste   absente du circuit durant 10 mois. De retour en mars 2016, elle accumule les places d’honneur sur le circuit féminin, retrouvant progressivement la forme qui va la mener à la défense de son titre à Rio.

Vos
© Getty Images Officiellement sélectionnée dans l’équipe des Pays-Bas, elle explique : « La différence entre Londres et Rio, c’est que la course 2012 n’était pas vraiment sélective, tandis que la pluie l’a rendue très difficile, mais il était ardu d’éviter un sprint à l’arrivée. A Rio, avec la montée finale de 8km, ça ne risque vraiment, vraiment pas de se finir sur un sprint massif ! ».   Le 7 août, elle sera à pied d’œuvre au Fort Copacabana pour tenter d’ajouter une nouvelle et prestigieuse ligne à son palmarès.
back to top En