skip to content
5:34 Barbara Wagner et Robert Paul triomphent en couples… comme prévu !
Date
26 févr. 1960
Tags
Squaw Valley 1960 , Actu CIO , Patinage artistique , Canada

Barbara Wagner et Robert Paul triomphent en couples… comme prévu !

Les Canadiens Barbara Wagner et Robert « Bob » Paul, originaires de Toronto, patinent en couple depuis 1952, alors respectivement âgés de 14 et 15 ans. Robert Paul a dû surmonter une poliomyélite non-paralytique contractée dans son enfance, réclamant une paire de patins à ses parents durant sa convalescence, pour, dès lors, ne plus jamais quitter les terrains de glace. Le couple d’adolescents participe aux Jeux de Cortina d’Ampezzo en 1956 où il prend la 6e place…. « Après ces Jeux, il nous a fallu choisir » a raconté Barbara Wagner, « soit nous retournions à l’école, soit nous continuions à patiner. Nous avons pris notre décision ». Pour le meilleur !

En 1957 à Colorado Springs (USA), en 1958 à Paris (France), en 1959 de nouveau à Colorado Springs, Wagner et Paul remportent trois médailles d’or mondiales consécutives (une quatrième suivra à Vancouver un mois après les Jeux de Squaw Valley). Ils sont dans le même temps champions du Canada et d’Amérique du nord en continu, alignant donc les titres mondial, continental et national entre leur première apparition olympique et leur quête de l’or en Californie où il se présentent comme les grands favoris.

IOC

Le 19 février 1960, le public se presse dans la Blyth Memorial Arena pour assister à la première finale des VIIIe Jeux d’hiver, celle de la compétition des couples en patinage artistique, disputée au lendemain de la cérémonie d’ouverture où Robert Paul était le porte-drapeau de sa délégation.

Un incident technique se produit au début du passage du couple canadien : la musique diffusée dans les hautparleurs s’arrête brutalement. « Au final, cela a représenté une grande aide pour nous » note Barbara Wagner, « Quand la musique s’est arrêtée, cela nous a débarrassé de la pression et nous a offert un peu d’entraînement supplémentaire qui nous a permis à tous les deux de nous élever plus haut ». Wagner et Paul peuvent donc redémarrer leur programme depuis le début une fois réglé l’incident technique.        

IOC

Sur un pot-pourri de ballades, de valse, de tango, multipliant avec aisance et grâce les changements de rythme, délivrant un programme étincelant et follement applaudi par le public, qui sera qualifié par les observateurs d’une « précision absolue », ils sont placés en tête par la totalité des sept juges. Ils signent une victoire attendue et imparable avec un total de points de 80.4, loin devant les couples allemand Marika Kilius/Hans-Jürgen Bäumler (76.8) et américain Nancy et Ron Ludington (76.2), et remportent le 2e titre olympique du Canada en patinage artistique après Barbara Ann Scott dans la compétition féminine des Jeux de Saint-Moritz 1948.

IOC

Wagner et Paul mettent un terme à leur carrière amateur après leurs quatrième titre mondial remporté en mars 1960 dans leur pays, à Vancouver. Ils participent dès lors aux tournées professionnelles « Ice Capades » à travers les Etats-Unis, jusqu’en 1964, puis tous deux restent chacun de son côté dans le milieu du patinage artistique : Barbara Wagner entraîneur au Canada, Bob Paul chorégraphe en Californie. Ils sont introduits au temple de la renommée sportive du Canada dès 1957 et à celui mondial du patinage artistique en 1980.

back to top En