skip to content
JOJ

Babacar Dieng : Aller à la rencontre des enfants placés en foyers d'accueil

Babacar Dieng, le jeune artisan du changement (Young Change-Maker – YCM) qui représentait le Sénégal aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018, a lancé, à son retour d'Argentine, un projet fédérateur avec le soutien de Panasonic, partenaire olympique mondial du CIO. Ce projet entend mettre le sport au service des jeunes Sénégalais défavorisés.

Parle-nous de ton expérience de jeune artisan du changement à Buenos Aires.

J'ai vécu la plus belle des expériences sportives. L'ambiance et le programme proposé à l'occasion de ces Jeux m'ont donné le sentiment que je pouvais déplacer des montagnes. J'ai énormément appris sur mes points forts en gestion. J'ai aussi appris à assumer mes responsabilités, même sous pression. J'ai aimé partir à la découverte d'autres cultures et j'ai toujours eu en tête les valeurs olympiques de respect, de solidarité et d'amitié afin de faire de ces Jeux un événement aussi inoubliable que possible pour tous ceux qui y ont assisté.

Quel est ton plus beau souvenir des Jeux ?

Sans hésitation, ma participation, aux côtés des jeunes sportifs sénégalais, aux activités organisées dans le cadre du programme d'éducation des athlètes. Les voir s'amuser avec des athlètes d'autres pays a été une expérience incroyable. J'ai aussi beaucoup apprécié de partir à la découverte de cette ville extraordinaire qu'est Buenos Aires avec les autres Young Change-Makers.

Babacar Dieng
Dakar a été élue ville hôte des JOJ de 2022 pendant que tu étais en Argentine. Quelle a été ta réaction ?

J'étais aux anges. J'espère que les JOJ laisseront une empreinte durable sur le sport africain et nos jeunes athlètes. Ils auront des installations modernes où pratiquer leur sport et apprendront les techniques à utiliser au contact des autres athlètes. Ce sera une magnifique expérience pour eux et j'espère qu'ils en profiteront pleinement. Les travaux de construction des sites ont déjà commencé. Nous allons pouvoir montrer la beauté et l'hospitalité du Sénégal et de l'Afrique au reste du monde.

Ton projet YCM+ s'adresse aux enfants placés en foyers d'accueil. D'où t'es venue cette idée ?

J'ai beaucoup d'empathie. Lorsque je vois des personnes qui n'ont pas la chance d'avoir ce que tout un chacun devrait être en droit de posséder, cela me touche au plus profond de moi. Le sport a occupé une place importante dans mon éducation et a fait de moi la personne que je suis. Je pense que la pratique sportive pourrait aussi aider ces enfants à grandir en étant guidés par des principes forts et en ayant confiance en eux.

Babacar Dieng
Comment ton projet a-t-il été mis sur pied ?

Le projet a vu le jour en novembre 2018. J'ai travaillé avec cinq fédérations nationales – basketball, escrime, natation, tennis de table et karaté – pour l'organisation des séances de sport destinées aux enfants. J'ai aussi été beaucoup aidé par des bénévoles et des amis. Pour la phase suivante du projet, nous avons l'intention d'inviter de grands athlètes sénégalais.

Quels sont tes objectifs ?

Leur transmettre la joie de vivre par le sport et leur inculquer les valeurs dont nous avons tous besoin pour réussir dans la vie. J'espère également donner naissance à des champions en leur enseignant que la flamme qui brûle en eux est suffisamment forte pour leur permettre d'atteindre le sommet.

Babacar Dieng
Penses-tu avoir réussi ?

Jusqu'ici, nous avons accueilli 142 jeunes – 80 garçons et 62 filles – et je pense que nous pouvons mesurer notre succès à l'enthousiasme et à la concentration dont ils ont fait preuve durant les séances, ainsi qu'à leur aisance à communiquer et à interagir avec les autres enfants qu'ils ont rencontrés dans le cadre du programme.

Comment l'entreprise Panasonic t'a-t-elle aidé ?

Panasonic a financé le projet avec le CIO. Nous avons également rencontré ses représentants au siège de l'entreprise au Japon afin de mieux définir les objectifs de notre programme et de discuter de la façon de les atteindre.

Babacar Dieng
Comment envisages-tu l'avenir de ce projet ?

J'espère pouvoir proposer ce projet à d'autres foyers dans le pays. L'enseignement des valeurs est une chose qui me tient énormément à cœur et malheureusement il y a encore des scandales impliquant des athlètes de haut niveau qui sont censés être des modèles pour notre jeunesse. Je voudrais enseigner à nos jeunes le bon comportement à adopter en dehors des terrains de sport, sans oublier l'importance du bénévolat et le pouvoir du sport.

Le programme YCM+, soutenu par Panasonic, est une initiative d’entrepreneuriat social par le sport. Les participants sont invités à soumettre au CIO un projet qui tire parti du pouvoir du sport pour bâtir un monde meilleur au sein de leur communauté. Les meilleurs projets se voient attribuer un financement initial maximum de 5 000 CHF. Les thèmes couverts sont les suivants : mode de vie sain et actif ; intégration ; durabilité ; paix et développement.

back to top En