skip to content

Avis favorable des meilleurs canoéistes du monde sur le tout nouveau parcours de Tokyo

Kasai Canoe Slalom Centre Getty Images
Le tout premier centre de slalom en canoë du Japon spécialement conçu pour l'événement olympique a été mis en vedette ce week-end lors de l'épreuve test pour les Jeux de Tokyo 2020. Les athlètes de classe mondiale en lice dans cette épreuve ont donné leur aval.

Le tout premier centre de slalom en canoë du Japon spécialement conçu pour l'événement olympique a été mis en vedette ce week-end lors de l'épreuve test pour les Jeux de Tokyo 2020. Les athlètes de classe mondiale en lice dans cette épreuve ont donné leur aval.

Le centre de slalom en canoë de Kasai, situé à la périphérie de la capitale japonaise, mesure 200 m de long et présente un dénivelé de 4,5 m entre le départ et l'arrivée. Il continuera à être utilisé après les Jeux pour les sports nautiques et le rafting.



Le parcours ultramoderne fait appel à une technologie similaire au parcours conçu pour Rio 2016, permettant d'ajuster facilement le volume et l'intensité de l'eau. Il disposera de tribunes temporaires de 7 500 places assises pendant la durée des Jeux, les compétitions se déroulant du 26 au 31 juillet.

Bon nombre des meilleurs pagayeurs du monde ont participé à l'épreuve test dans le but de se faire une idée du parcours où ils tenteront l'été prochain de gagner une place sur le podium.

L'Allemand Hannes Aigner et l'Espagnol David Llorente ont tous deux décroché la médaille d'or dans l'épreuve masculine de kayak monoplace (K1) après avoir franchi en même temps la ligne d'arrivée.

"Pour la première fois de ma carrière, je peux partager la victoire avec un autre athlète", s'est exclamé Hannes Aigner.


L'Allemand – actuel champion du monde – a officiellement été déclaré vainqueur après une prestation sans faute (David Llorente a lui récolté deux pénalités). L'Autrichien Felix Oschmautz s'est emparé du bronze.



L'Allemagne a connu d'autres succès en kayak chez les femmes, Ricarda Funk ayant remporté l'or au K1.  

"La course était difficile, mais tellement amusante", a-t-elle dit, ajoutant qu'elle adorait "la ville verticale et horizontale de Tokyo... quel magnifique décor d'entraînement, les gratte-ciels se dressent en arrière-plan, tandis que les bornes horizontales et les poteaux verticaux définissent la ligne sur l'eau".  

La Tchèque Amálie Hilgertová a remporté l'argent, suivie pour le bronze  de la Néo-zélandaise Luuka Jones.



La Britannique Mallory Franklin a remporté l'épreuve féminine du canoë monoplace (C1), l'argent et le bronze revenant respectivement à l'Espagnole Nuria Vilarrubla et à l'Allemande Andrea Herzog.

"C'est un parcours très stimulant, super à essayer et à découvrir," a confié Mallory. "[Je suis] très heureuse d'être arrivée en tête et d'avoir fait une très bonne course." [Embed Insta:

Chez les hommes, c'est le Suisse Thomas Koechlin qui est sorti vainqueur du canoë monoplace (C1), devant le Français Cédric Joly à la deuxième place et le Slovaque Benjamin Savšek à la troisième place.

back to top En