skip to content
IOC/Woods, Philippe
Date
08 mars 2016
Tags
Actu CIO

Avancer plus vite vers l'égalité des sexes à l'occasion de la Journée internationale de la femme


Aujourd'hui, à l'instar du reste du monde, le Comité International Olympique (CIO) et le Mouvement olympique célèbrent la Journée internationale de la femme.

Dans le cadre des efforts déployés pour multiplier les perspectives offertes aux femmes et aux jeunes filles en sport aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors, des représentants de Fédérations Internationales (FI) et nationales de sport ainsi que des membres du Mouvement olympique participent à Lausanne, du 7 au 9 mars, au tout premier Forum sur les femmes dirigeantes dans les fédérations.

IOC/Woods, Philippe

Ce forum de trois jours étudie comment accroître le nombre de femmes occupant des postes à responsabilités à tous les échelons du sport. Cette rencontre, une initiative conjointe du CIO et de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF), est une nouvelle étape dans la mise en œuvre de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du CIO pour l'avenir du Mouvement olympique.

Marisol Casado, membre du CIO, présidente de l'Union internationale de triathlon (ITU) et membre de la commission des femmes dans le sport du CIO, a prononcé le discours d'ouverture lors de la séance inaugurale du Forum. Claudia Bokel, membre de la commission exécutive du CIO et présidente de sa commission des athlètes, s'est exprimée pour sa part sur l'égalité des sexes dans le cadre de l'Agenda olympique 2020.

Le président du CIO, Thomas Bach, doit prononcer une allocution de bienvenue mardi soir lors des célébrations de la Journée internationale de la femme prévues à Lausanne, auxquelles est convié en tant qu'orateur principal Michael Kimmel, expert en étude sur la parité hommes-femmes et fervent défenseur de la mobilisation des hommes en faveur de l'égalité des sexes. L'événement proposera également une table ronde consacrée aux "actions mesurables visant à amorcer le changement sur la route de l'égalité des sexes".

Cette année, la Journée internationale de la femme avait pour thème : "La parité en 2030 : avancer plus vite vers l’égalité des sexes !". Ce thème est inscrit dans les objectifs de développement durable adoptés en 2015 et dans lesquels le sport est mentionné comme un partenaire important du développement durable, ainsi que l'a rappelé la directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, dans ce message vidéo.

Le CIO et ONU Femmes collaborent depuis de nombreuses années à la promotion de la parité hommes/femmes et de l'autonomisation des femmes par le sport. Ce partenariat est la parfaite illustration de la manière dont le sport peut aider à faire tomber les barrières et à combattre les préjugés sexistes, non seulement sur l'aire de compétition, mais aussi dans les organes de décision, sur le lieu de travail, à la maison, dans les écoles et dans d'autres secteurs de la société.

Exemple de ce partenariat, la nomination du président Thomas Bach pour le mouvement HeForShe lancé par ONU Femmes en 2015. Le président du CIO s'est en effet joint à des milliers d'hommes et de jeunes garçons dans le monde entier pour cette campagne de solidarité qui lutte en faveur de l'égalité des sexes et des droits des femmes.

Ainsi que le souligne Thomas Bach dans son message HeForShe : "L'égalité des sexes ne concerne pas uniquement les femmes; l'égalité des sexes est un droit humain d'une importance capitale pour tout un chacun sur Terre. Le sport est une puissante plateforme pour encourager la parité hommes/femmes et responsabiliser les femmes et les jeunes filles sur l'aire de compétition et en dehors. C'est l'une des missions prioritaires du Comité International Olympique."

Autre exemple avec un projet lancé par ONU Femmes dans l'État de Rio de Janeiro au Brésil auquel le CIO a apporté un soutien financier. Baptisé "One Win Leads to Another", ce projet s’adresse à 2 500 jeunes filles âgées de 12 à 14 ans et s'appuie sur une série de programmes sportifs afin de renforcer les compétences de dirigeantes des jeunes femmes et améliorer leur capacité à peser sur les décisions qui ont une incidence sur leur vie à tous les niveaux.

Le 17 mars, le CIO, ONU Femmes et le Brésil uniront de nouveau leurs forces pour proposer un événement parallèle à la 60e commission des Nations Unies sur la condition de la femme à New York. Cet événement, intitulé "Programme 2030 – la contribution du sport pour atteindre l'égalité des sexes et en finir avec les violences exercées à l'encontre des femmes et des jeunes filles", a pour but de faire du sport un outil efficace pour, d'une part, éliminer toutes les formes de discrimination, notamment les violences faites à l'encontre des femmes et des jeunes filles, et d'autre part autonomiser les femmes et les jeunes filles pour parvenir à l'égalité des sexes. L'événement a par ailleurs été pensé pour mettre en lumière et promouvoir l'importance des partenariats entre les gouvernements, les agences onusiennes et le monde du sport pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Encourager l'égalité des sexes et renforcer la participation des femmes dans et par le sport sont l'une des principales missions du CIO. Au fil des années, le CIO a constaté que la participation des femmes au sport olympique avait augmenté régulièrement grâce aux efforts soutenus de l'organisation, déployés en coopération avec les FI et les CNO.

Avec l'adoption de l'Agenda olympique 2020 en décembre 2014, le CIO a réaffirmé son engagement à travailler de concert avec les FI et les CNO ainsi que par le biais de différentes plateformes régionales, nationales et internationales afin d'augmenter les possibilités offertes aux femmes et aux jeunes filles dans le sport et de compter 50 % de femmes athlètes en lice aux Jeux Olympiques.

Cliquez ici pour de plus amples informations sur les initiatives lancées par le CIO en faveur des femmes dans le sport

IOC/Woods, Philippe

Tags Actu CIO
back to top En