skip to content
Date
24 juin 2005
Tags
Actu CIO ,

Athletissima: Trois décennies et un meeting


Athletissima, le célèbre meeting d’athlétisme lausannois, fête cette année son 30e anniversaire. L’occasion pour le Musée Olympique de retracer les moments magiques de cette belle aventure. L’exposition Il était 30 fois Athletissima se décline en trois parties sur de grands panneaux agrémentés de photos saisissantes. Images sur moniteurs TV, chaussures et autres accessoires complètent le tableau.
 
Naissance d’une tradition – 1977-1985
Le coup d’envoi de ce qui devait devenir Athletissima est donné le 8 juillet 1977 sous une pluie battante. Les spectateurs, stoïques, accompagnent les athlètes de leurs encouragements tout au long de la soirée. Ceux-ci, conquis par la ferveur du public, proposent de revenir un mois plus tard. Et le 3 août, près de 10 000 spectateurs enthousiastes se retrouvent à Vidy. La tradition est née… Cette première période s’achèvera en 1985 avec l’adieu au Stade de Coubertin qui ne répond plus aux exigences liées à l’organisation d’une rencontre de haut niveau. Le Meeting international de Lausanne a vécu, vive Athletissima !
 
Athletissima en lettres d’or sur la planète athlétisme – 1986-1994
Installé dorénavant sur les hauts de la ville au Stade olympique de la Pontaise, le meeting d’athlétisme présente toutes les garanties de la réussite. D’emblée, l’Américain Edwin Moses court un 400 mètres haie en 47’’38, le Suisse Werner Günthör lance le poids à 21m36 et le sauteur à la perche Philippe Colet franchit 5m80 ! Suivront Carl Lewis, Ben Johnson, Sergey Bubka, Heike Drechsler, Gail Devers et, enfin, Leroy Burrell qui offre à Athletissima son premier record du monde. Le 7 juillet 1994, il court le 100 m en 9’’85. C’est le délire !
 
Athletissima, la voie royale – 1995-2004
L’édition 1995 et les suivantes ne feront que confirmer la rapidité de la piste du stade et l’engouement des spectateurs suisses et étrangers pour le meeting lausannois. Les performances se succèdent et les meilleurs athlètes du monde y confirment leur suprématie : Stéphane Diagana, Frank Fredericks, Ato Boldon, Michael Johnson, Maurice Greene, Gail Devers, Kenenisa Bekele pour n’en citer que quelques-uns.
 
La pérennité d’Athletissima semble désormais assurée et cette exposition lui rend un vibrant hommage.




  Découvrez le Musée Olympique
Tags Actu CIO ,
back to top