skip to content
Date
23 oct. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Athlétisme hommes à Nanjing : avec les meilleurs juniors du monde !

Les compétitions masculines d’athlétisme à Nanjing ont permis de découvrir les stars de demain. Plusieurs performances de haut vol ont été réalisées durant les trois journées consacrées aux finales, avant que la fête ne s’achève en apothéose avec un inédit relais 8x100m international, mixte et urbain !


23 août : les coureurs jamaïcains répondent présents

Le Jamaïcain Martin Manley à remporté la première finale d’athlétisme des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing, en franchissant la ligne d’arrivée du 400m en 46’’31, devant le Botswanais Karabo Sibanda et le Bahaméen Henri Delauze. Considéré comme un grand espoir du tour de piste, Manley semble taillé pour rejoindre la longue liste des étoiles montantes de l’athlétisme jamaïcain. En s’imposant à Nanjing, il a également signé un joli doublé puisqu’il avait également remporté l’épreuve en 2013, aux Championnats du monde cadets de l’IAAF.


« Je suis très heureux de finir ma saison sur un coup d’éclat, a déclaré Martin Manley. « A quoi est due ma victoire ? À l’entraînement. J’adore ça. Je suis un athlète stakhanoviste. En athlétisme, tout est difficile et l’entraînement, c’est encore plus dur. Après, c’est facile de gagner. »

Le Chinois Cheng Yulong a de son côté triomphé en finale du lancer du disque en battant son record personnel avec un jet à 64,14 m. Après avoir couru vers ses parents dans les gradins pour fêter sa victoire, Cheng a déclaré qu’il voulait qu’elle inspire ses compatriotes de l’équipe chinoise encore en compétition.

La belle série de victoires des athlètes jamaïcains sur la piste a continué avec Jaheel Hyde, qui a battu son record personnel sur 110m haies, avec un impressionnant chrono de 12.96. « C’est fantastique d’être le meilleur du monde dans ma catégorie d’âge », a dit Hyde. « Je suis là grâce à ma famille qui a fait beaucoup de sacrifices pour m’aider à m’entraîner, et à me rendre sur les compétitions. Ils devaient se lever très tôt pour m’emmener à l’entraînement et cela m’a permis de rester discipliné ».

Le Russe Danil Lysenko a remporté l’or au saut en hauteur en effaçant une barre à 2,20 m. Le Japonais Yuji Hiramatsu et l’Australien Shemaiah James se sont partagé l’argent en battant tous deux leur record personnel avec 2,14 m. « C’était assez difficile de sauter aujourd’hui, » a observé Lysenko. « J’ai fait quelques erreurs, mais j’ai eu du temps pour les corriger. Bien sûr, je suis absolument ravi. Toutefois, je n’ai pas été à mon meilleur niveau ce soir ».



Dans la finale du 100 m hommes, le Zambien Sydney Siame s’est imposé en 10.56, d’un souffle devant le Japonais Kenta Oshima (10.57) et l’Australien Trae Williams (10.60). « Ça faisait si longtemps que la Zambie attendait une médaille dans cette épreuve ! Je suis très heureux d’avoir gagné », a déclaré Siame.

24 août : Les katas de Soet, la « frustration » de Bukowiecki et le « Noah show » 

Pour commencer, le matin, le Russe Anatoly Ryapolov s’est adjugé l’or du saut en longueur masculin avec un bond de 7,54 m, devant le Jamaicain Obrien Wasome (7,44m) et le Chinois Zhong Peifeng, (7,37m). Dans le même temps, le Kenyan Kwemoi Soet a remporté la finale du 1500m dans un style superbe avant de se livrer à une série de katas pour fêter de manière débridée son succès à l’arrivée. « J’ai accéléré pour finir vite, a-t-il déclaré. C’était une très bonne course. J’adore la Chine. », a déclaré Soet.

Le lanceur de poids polonais Konrad Bukowiecki a dominé ses adversaires pour remporter la médaille d’or, mais il a aussi avoué sa frustration…  « Je suis frustré parque je voulais battre le record de Pologne qui est de 23,23m, mais mon poids est retombé 6cm moins loin, donc, je ne suis pas complètement heureux » a-t-il expliqué. « Mon but principal était de réaliser un lancer record. L’or, c’est du bonus. Je ne suis pas satisfait »

Arrivé à Nanjing sur une série de victoires, dont sa première place aux Championnats du monde junior IAAF, Bukowiecki était généralement considéré comme le favori pour l’or. Et il a rempli son contrat, lançant pour la victoire 2,17m plus loin que la meilleure marque du médaillé d’argent, le Roumain Andrei Rares Toader.

Le Japonais Minoru Onogawa a remporté le 10 000m marche hommes en 42:03.64.  « Mon professeur au lycée m’a recommandé de me mettre à la marche de compétition » a expliqué Onogawa, « Trois ou quatre jours par semaine, je marche très vite, les autres jours, je cours. Ca n’est pas douloureux car je m’entraîne tous les jours. Tout ce que je peux dire, c’est que je suis très heureux. Cela fait un an que je m’entraîne pour cette médaille d’or ».

Dans la finale du 200m hommes, l’Américain Noah Lyles a remporté la médaille d’or en 20.80 devant le Botswanais Baboloki Thebe et le Chinois de Taipei Chun-Han Yang. « C’est le retour des USA dominateurs en sprint et c’est juste le début du « Noah Show » a déclaré Lyles.



L’Ukrainien Hlib Piskunov, vainqueur du lancer du marteau hommes en battant sa meilleure performance (82,65m) et l’Ethiopien Yomif Kejelcha Atomsa qui a gagné le 3000m hommes en 7:56.20 avec 10 secondes d’avance sur le médaillé d’argent burundais Thierry Ndikumwenayo (8:06.05) qui a arraché l’argent au Kényan Moses Koech (8:06.33), ont été les autres vainqueurs masculins de cette belle deuxième soirée d’athlétisme à Nanjing.

25 août : un podium 100% africain pour finir

Le seule finale hommes matinale de cette journée a été le 400m haies remporté pour le plus grand bonheur des spectateurs du stade du centre olympique de Nanjing par le Chinois Xu Zihang qui a signé la meilleure performance de sa jeune carrière en 50.61. Mais à la photo-finish ! Le Tunisien Mohamed Fares Jlassi a en effet passé la ligne d’arrivée en sa compagnie, dans le même chrono.
Xu a finalement été déclaré vainqueur après quelques instants d’attente irrespirable. Le Français Victor Coroller a pris le bronze en 51.19.



Le Français Lukas Moutarde a obtenu la première place du lancer javelot masculin en s’offrant un nouveau record personnel de 74,48 m. « Être arrivé ici en finale, c’était déjà super pour moi », a-t-il dit, « alors le podium, c’est tout simplement incroyable. » Le Roumain Alexandru Novac a fini en argent avec un jet à 73,98m et le Hongrois Mark Xaver Schmolcz a lancé à 72,40m pour le bronze.

En effaçant une barre à 5,10m à sa deuxième tentative, l’Espagnol Noel-Aman Del Cerro Vilalta s’est couvert d’or au saut à la perche. Le Russe Vladimir Shcherbakox qui a passé tous ses essais du premier coup jusqu’à 5,05m a devancé l’Irakien Muntadher Abdulwahid (même marque) pour la médaille d’argent.

L’or du triple saut est allé au Surinamien Miguel Van Assen avec un bond à 16,15m réussi dès son premier essai qui l’a mis hors du portée de l’Italien Tobia Bocchi (16,01m) et de l’Azerbaïdjanais Nazim Babayev (15,96m)

En finale du 800m, l’Américain Myles Marshall s’est imposé en 1:49.14 devant l’Ougandais Geofrey Balimumiti (1:49.37) et l’Ethiopien Bacha Morka Mulata (1:49.73).  « Mon plan était d’abord de sortir du peloton et d’avoir un couloir rien que pour moi », a dit Marshall. « Mais le fait d’avoir été doublé par Balimumiti dans l’avant-dernier virage n’avait aucune importance. Dans les 200 derniers mètres de la course, je savais que j’allais le dépasser »

Enfin, l’ultime finale individuelle masculine de ces JOJ, le 2000m steeple, est revenu à l’Ethiopien Wogene Sebisibe Sidamo qui a pris le large dans le final pour devancer le Kényan Amos Kirui (5.40.29) et le Marocain Hicham Chemlal (5:40.92) pur un dernier podium 100% Africain !

26 août : Des frissons, des chutes et 620 coureurs pour un final d’athlétisme haut en couleurs

Des bâtons qui tombent, des collisions évitées de peu et 620 athlètes en piste ont mis un terme aux épreuves d’athlétisme des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014. Apothéose : une équipe alignant un lanceur de poids et un triple sauteur a remporté l’or du spectaculaire relais 8 x 100 m « urbain » !

L’équipe 34, composée de huit athlètes de nationalités différentes qui ne se connaissaient pas auparavant, a vogué vers la victoire sur Yanshan Road en 1:40.20.

Le lanceur de poids allemand Merten Howe comptait un certain nombre de sprinters dans sa formation, notamment l’Australien Trae Williams qui pris le bronze sur 100m. « J’ai pris le troisième relais et j’ai foncé », a indiqué Williams, « et j’en ai rattrapé quelques-uns des autres pays. Cette course était vraiment un beau truc. C’était un relais à obstacles, un peu comme sur les haies. Il y a eu beaucoup de bâtons lâchés, mais courir avec tous ces athlètes, c’était une grande première. »

Les autres membres de l’équipe 34 victorieuse étaient les suivants : pour les garçons, outre Howe et Williams, il y avait Daou Bacar Aboubacar (COM), coureur de 1500 m, et Witthawat Thumcha (THA), coureur de 400 m haies, et pour les filles, Maria Simancas (VEN), coureuse de 400 m, Tatiana Blagoveshchenskaia (RUS), triple sauteuse, Lakeisha Ashley Warner (IVB), spécialiste du 800 m, et Ioana Teodora Gheorghe (ROU), coureuse de 200 m.

back to top