skip to content
Date
22 janv. 2002
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Athènes continue sur sa lancée mais des inquiétudes subsistent en matière d’hébergement


Les réunions du sous-groupe de la commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) pour les Jeux de la XXVIIIe Olympiade se sont achevées aujourd’hui à Athènes après un jour et demi de débats constructifs.

L’hébergement représentait le principal sujet de préoccupation pour le groupe. En effet, peu de progrès ont été réalisés depuis novembre et il manque encore environ 3 000 chambres d’hôtel dans la région de l’Attique pour répondre aux besoins pendant la durée des Jeux. Le groupe a insisté sur la nécessité de trouver des solutions, soit en signant des contrats avec d’autres hôtels ou en en construisant de nouveaux ou encore en assurant un hébergement sur des bateaux de croisière. Le risque d’inflation excessive des prix pour les hôtels existants constitue également un sujet de préoccupation majeur.

“Le gouvernement grec nous a assuré que des solutions définitives en matière d’hébergement seront présentées lors des Jeux Olympiques d’hiver à Salt Lake City” a indiqué Me Denis Oswald, président de la commission de coordination. “Nous avons insisté auprès du gouvernement sur l’importance que revêt son soutien à cet égard afin de répondre aux besoins de tous ceux qui viendront à Athènes pour les Jeux.”

Composé d’experts dans divers domaines, le groupe a rencontré le comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes (ATHOC) ainsi que des représentants des ministères concernés du gouvernement grec afin d’examiner les progrès réalisés depuis la dernière visite du sous-groupe en novembre 2001. Les réunions ont porté sur plusieurs points, dont l’hébergement, la construction, le village olympique et les transports.

Des progrès ont été relevés concernant l’implantation de sept villages des médias dans des structures nouvelles ou existantes. Le groupe considère les projets à Maroussi et Selete comment essentiels en raison de leur proximité par rapport au Centre Principal de Presse et au Centre International de Radio-Télévision. Il est à présent persuadé que le nombre de logements destinés aux médias est assuré.

"Nous nous félicitons en particulier des progrès accomplis dans la construction du village olympique, même si tous les détails concernant la zone internationale ne sont pas encore arrêtés", a déclaré Me Oswald. "Nous espérons voir d’autres progrès du même genre sur les divers sites sportifs d’ici à avril prochain.”

En règle générale, la construction des sites et les projets d’infrastructures de transport vont bon train, seuls quelques retards minimes ayant été signalés sur certains sites depuis novembre dernier. L’intégration continue de la gestion et du suivi du projet entre l’ATHOC et le gouvernement est un facteur clé pour maintenir les délais. Le groupe est néanmoins conscient que le volume de travail restant à effectuer dans des délais très serrés présente de nombreux défis et devra être suivi de près.

Le groupe a entendu un rapport des ministères sur les projets en matière de transports et de construction de routes qui relèvent de leur responsabilité. Il a exprimé sa déception et sa préoccupation en ce qui concerne la construction des échangeurs sur Kifissias Avenue. L’attention a été attirée à nouveau sur les problèmes que posent la section nord de Varis-Koropiou et l’élargissement des routes de Marathon, ainsi que l’amélioration de la ligne de métro, la construction du tramway et du réseau ferroviaire de banlieue, qui sont tous des travaux essentiels pour assurer l’accès des spectateurs à la plupart des sites olympiques. Toutes ces nouvelles infrastructures urbaines et périurbaines représenteront un des plus beaux héritages des Jeux pour la ville d’Athènes.

Me Oswald a rendu visite ce matin aux ministres responsables, dont Mme Vasso Papandreou, ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics; M. Akis Tsochantzopoulos, ministre du Développement; M. Evangelos Venizelos, ministre de la Culture; et M. Christos Verelis, ministre des Transports et des Communications, M. Nasos Alevras, ministre délégué aux Travaux publics, et Lefteris Tziolas, ministre adjoint du Travail.

“Dans l’ensemble, nous sommes heureux que la vitesse de croisière acquise en novembre soit maintenue, mais bon nombre de projets seront difficiles à réaliser dans les délais en raison du temps perdu au début de la phase d’organisation. Nous pensons que la situation présente des risques jusqu’à l’ouverture des Jeux, car nous ne pouvons plus accorder de nouveaux délais. Par conséquent, il est très important que nous continuions à suivre de près les travaux” a déclaré Me Oswald au terme de la visite.
back to top